Partagez | 
 

 Projet scolaire ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Projet scolaire ...    Sam 10 Déc 2011 - 23:07

Les quartiers sombres, voila un endroit qui porte bien son nom : les ruelles humides a l'éclairage défaillant. Les habitations plus ou moins insalubres, leur population de gens qui semblent et sont relativement souvent tout aussi malsain a fréquenter. Bref un endroit charmant et tout a fait indiqué pour un jeune étudiant étranger muni d'un appareil numérique et de son sac de cours (ou pas!).

Que viens donc faire ce singulier individu, seul et désarmé, alors qu'une quelconque arme serait bienvenue dans pareil environnement, alors que le soleil décroit, rendant le quartier progressivement encore plus sombre qu'il ne l'est?
Bien, même si cela parait totalement hors contexte, il viens dans les environs pour un travail scolaire : étant dans la section arts car avait réellement trop la flemme d'étudier autre chose, lui a été assigné un travail consistant a photographier des endroits insolites en gardant une esthétique zen et artistique.
Certes dans l'idée c'est simple ... mais trouver un endroit insolite dans le tokyo moderne est un peu chercher l'aiguille dans la meule de foin. Car en parlant de meules de foin, même les fermes ont été automatisée et modernisées.

Quand lui vint une idée : le cimetière est resté relativement figé dans le traditionalisme d'antan et constituerai donc un bon début pour le projet. S'orientant grace a l'option GPS de son téléphone portable, erreur a ne pas commettre dans ce genre d'endroit mal famés. Il finit donc en ayant miraculeusement échappé a une éventuelle agression, a moins que sa taille et carrure n'aient servi de miracle en fait.

Le soleil tombait peu a peu, offrant des contre-jour intéressants pour les photos. Mais comme on le sais, seul a la nuit tombante, dans un cimetière, non loin d'un quartier mal famé, il est rare que l'on se retrouves tranquille bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Nombre de messages : 662
Maitre de : Personne, voyons, ce serait trop beau.
Hybride de : *

MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Dim 18 Déc 2011 - 2:19

S'ennuyant comme souvent depuis peu dans une ville souterraine dont elle ne connaissait plus grand monde, Aya décida de sortir cette nuit dans les ruelles sombres d'un Tokyo trop illuminé la nuit - surtout en ce temps de fête de fin d'année - pour se balader tranquillement sans collier.

Déambulant ça et là elle s'était trouvé deux ou trois activités, puis avait rejoint plus ou moins machinalement le cimetière. Elle n'y allait que rarement pour faire une sieste discrètement certaine après midi d'été. Elle arriva donc dans l'endroit sombre et silencieux et se faufila de tombe en tombe jusqu'à une zone plus éloignée de l'entrée, la jeune neko s'assit sur une pierre et fouilla dans son sac pour en sortir un énorme sandwich au thon calment enfin un peu le ventre sur pattes qu'elle était depuis toujours. Croquant dans le bout de pain, elle écoutait les bruits de la ville qu'elle connaissait si bien après tant d'années à courir ça et là pour fuir la fourrière dans chacune de ses rues, sur ses toits,... Tokyo était à la fois l'endroit le plus dangereux pour une neko rebelle comme elle et à la fois la ville de la liberté; C'était devenu sa maison.

Sur ses pensées nostalgiques, elle finit son sandwich et se releva, étira ses bras au dessus de sa tête et tourna la tête dans la direction d'un bruit de pas qui arriva à ses oreilles de félins.

Un jeune homme s'aventurait seul dans la nuit entre les ruelles formées par la disposition des sépultures, un appareil photo à la main, un gps dans l'autre. Aya pencha la tête perplexe et le voyant se rapprocher un peu sans l'avoir vu elle lança dans le noir, ses yeux de chat brillant dans la nuit:

"- Et toi! M'sieur l'humain! Tu devrais pas sortir ce genre d'appareil dans ce genre d'endroit... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinosakuran.unblog.fr
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Ven 23 Déc 2011 - 6:38

Un clic par ci, un autre par la, avec ou sans flash selon l'humeur, le jeune homme prenais son temps. Un peu trop peut-être : voila déjà que le soleil eut disparu derrière l'horizon alors qu'il arpentait une ruelle de sépultures.
Le lieu mêlé a l'obscurité et le froid de cette fin d'année il faut bien le dire générerais chez n'importe qui un léger sentiment d'angoisse peu importe que l'on croie ou pas aux histoires de fantômes, il y a toujours cette ambiance très lourde que l'on ressent une fois que l'on prête assez attention a l'endroit ou l'on est dans ce lieu précis.

Il frissonna avant de décider de rentrer. De toute façon sans lumière les photos ne seraient pas intéressantes et les flash attireraient au final que la police ou quelqu'un de mal intentionné. De plus il lui fallait retraverser les quartiers mal famés qui a cette heure sont encore plus dangereux que durant la journée. Déjà qu'en pleine journée, agressions vols et viols sont légion. Autant dire qu'il serait préférable d'avoir un blindé sous la main afin d'y circuler en pleine nuit. Mais bon, il n'allait pas pouvoir attendre toute la nuit au milieu des tombes a attendre que les malfrats aillent cuver. De plus la fierté de mâle lui imposait de ne pas faire le trouillard a se cacher dans un coin.

Du coup il se reporta sur son portable afin de tenter de trouver un nouvel itinéraire, c'est tellement pratique la technologie moderne, mais on a pas encore mis au point la téléportation ... pour le moment.
S’avançant vers la sortie du cimetière tout en mémorisant son chemin sur la petite carte affichée a l'écran il ne fis plus attention a son entourage jusqu’à ce qu'une voix sortie de nulle part l'interpella.

"- Et toi! M'sieur l'humain! Tu devrais pas sortir ce genre d'appareil dans ce genre d'endroit... "

Comment savait-il que cela s'adressait a lui? C'est simple : il est la seule chose vivante a la ronde enfin jusqu'ici.
Se redressant surpris par cette voix qui sortait des ténèbres il en chercha l'origine, bien mal lui en prit : il fais noir, froid, on est dans un cimetière, tout seul et une paire d'yeux luisant vous fixe depuis une allée de pierres tombales.
Étais-ce un spectre? Un zombie ou une autre créature issue des folles histoires que l'on racontes autour des feux de camp? Peu importe, c'était la, et ça le fixait lui. Pas beaucoup le temps de réfléchir, c'est donc sur un ton assez angoissé qu'il s'adressa a la créature de l'ombre.

"Qu-qui va la? Qu'est ce que vous voulez?"
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Nombre de messages : 662
Maitre de : Personne, voyons, ce serait trop beau.
Hybride de : *

MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Mar 27 Déc 2011 - 14:49

Le jeune homme semblait un peu effrayé, tout en restant droit et fier il s'adressa à la silhouette invisible de Aya, amusée par la situation qu'elle n'avait pas prévu: "Qu-qui va la? Qu'est ce que vous voulez?"...
La jeune neko aurait pu faire durer ce jeu d'épouvante, mais à la place, elle s'avança dans l'allée tranquillement jusqu'à arriver devant le jeune homme. Un grand sourire sur ses lèvres elle ne put s'empêcher de ricaner légèrement en poursuivant:

" - Fais pas cette tête, je ne suis pas un fantôme, seulement un chat de gouttière..."

S'avançant un peu plus près elle tourna autour de l'humain et observa les deux appareils dans ses mains, elle fit un pas en arrière et ajouta:

" - Ca a l'air d'être du beau matériel, tu devrais pas trainer ici avec ça dans les mains, ca peut être dangereux... "

Fouillant dans son sac à la recherche d'une nouvelle sucrerie, elle s'apercut que son sac était vide, un peu déçue, la jeune neko releva son nez vers le jeune homme:

" - Alors, je me disais... t'as peut être besoin d'aide pour sortir d'ici non? Enfin je te dis ça parce que je connais ces ruelles comme ma poche, quant à toi, tu pourrais me permettre de manger dans un restaurant de ramen sans qu'on me questionne sur pourquoi je n'ai pas de collier. Quand penses tu?"

Aya se gratta la tête d'une main en souriant, elle venait de finir un sandwich mais elle avait toujours faim, ceci dit elle avait assez fui la fourrière dernièrement pour ne pas aller le cou sans collier dans un endroit pleins d'humains suspicieux... C'était peut être sa chance?

Toute souriante, elle ajouta d'un air gêné:

" - Enfin, j'y avais pas pensé, mais ... t'es un gentil ou un méchant?"

Ben oui, lui aussi était humain, et Aya avait assez rencontré de gens pour savoir qu'ils étaient séparés en deux clans, ceux qui aimaient bien les neko et ceux qui les détestaient, peut être était elle tombé sur le mauvais gars... bah peu importait, elle saurait le fuir rapidement dans ces ruelles là, mais mieux valait avoir une confirmation avant tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinosakuran.unblog.fr
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Mar 3 Jan 2012 - 17:36

La chose s'est avéré au final être tout aussi vivante et naturelle que lui même. Quoique, naturelle...pas sur il avait entendu parler de ces créatures hybrides et il en avait croisées de temps a autres accompagnées de leurs maîtres et aussi des traitements qu'ils subissaient en général. Bien qu'il y soit opposé, la parole d'un étranger ne pèses pas lourd face a une institution implantée dans l'habitude d'une nation dont le peuple malgré les apparences a toujours eu des penchants racistes (si si j'ai mes sources) et donc se complaisent a dominer une "race inférieure" qu'ils ont crée de toute pièce.

- Un ... chat de gouttière ?

Il regarda l'un après l'autre les appareils dont elle faisait mention l'appareil photo était un modèle prêté par le collège, l'on peut supposer qu'on trouves les mêmes un peu partout dans le marché, mais esthétiquement il est vrai qu'il en jette pas mal. De l'autre coté son portable est également un appareil de milieu de gamme. Avec juste ce qu'il faut pour être utile peu importe la situation mais pour un "chat de gouttière" cela doit sans doute paraître assez onéreux. Aussi il remit l'appareil photo a l'abri dans son sac de cours. Est plus important un appareil que l'on vous prête que votre propre propriété.

Et il écouta cette apparition nocturne parler, et ça oui elle parlais, vite et beaucoup, elle lui déroula tout un scénario de donnant-donnant sans qu'il n'ai pu placer la moindre syllabe. Étonnamment sure d'elle, et curieusement de bonne volonté envers un parfait inconnu, cela ressemblait a un piège. Après tout, il serait logique que d'autres membres de sa race, d'autres "chats de gouttière" aient des griefs envers la race humaine qui en ces lieux les traite plus bas que terre.
Aussi entre deux phrases de l'hybride qui lui tenait la conversation, il jeta un regard circulaire en travers des sépultures afin de voir si elle n'était pas l’appât d'une sorte de gang, mais rien. Elle semblait avec lui, être la seule créature vivante dans les alentours immédiats. D'un coté c'était plutôt rassurant a vrai dire.

Enfin, il semblerait qu'elle, vu qu'aux formes de l'hybride elle soit une demoiselle agisse avant de réfléchir, en est pour preuve la question de savoir si il était "gentil ou méchant" qui arriva bien après tout le déballage de son plan. Si il avait été du genre a réclamer les primes pour les nekos en liberté, il l'aurait sans doute déjà plaquée au sol et appelé la fourrière a l'heure qu'il est...tout en lui faisant allez savoir quoi en attendant que la fourrière n'arrive.

- Euh ... sinon, t'a un nom ... chat de gouttière?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Nombre de messages : 662
Maitre de : Personne, voyons, ce serait trop beau.
Hybride de : *

MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Mer 4 Jan 2012 - 2:41

Sur les conseils d'Aya, bien que étonné, l'humain rangea les appareils et observa la neko en demandant:
"- Euh ... sinon, t'a un nom ... chat de gouttière?"
Trouvant la question plutôt sympathique que agressive, la jeune neko jugea l'humain inoffensif, bien qu'elle restait toujours sur ses gardes... Elle remua sa queue de chat et ses oreilles et s'avança d'un pas léger vers le jeune homme avant de répondre en tendant la main en avant pour le saluer:

" - Moi c'est Aya, Aya Hitomishiri, neko libre et rebelle. Et toi, m'sieur l'humain?"

Toute souriante, la neko pouvait sembler complètement naïve, enfantine ou encore un peu excentrique et exagérément toujours heureuse, et bien que pour la plupart c'était vraiment son caractère, elle avait un vécu qui lui mettait les pieds bien sur terre et une vie de clandestinité et de combat répété qui lui avait forgé une personnalité forte. Elle avait décidé d'être toujours souriante même face à l'ennemi, même face au danger - qu'elle avait appris à aimer et dont elle ne pouvait plus se passer. D'ailleurs ses derniers accrochages avec la fourrière lui avait valu quelques bleues sur les genoux, des égratignures ça et là sur sa peau blanche. Ceci dit, elle paraissait toujours très innocente et enjouée.

Elle fit quelques pas dans l'allée, se tourna d'un bond et ajouta en souriant à pleine dent, plissant ses yeux noirs de chat et remuant ses oreilles percées de boucles:

" - Alors deal ou pas deal pour m'aider à aller manger dans un resto de ramen?"

Elle se rapprocha beaucoup de son visage et à quelques centimètres elle le supplia les yeux brillants:

" - S'il te plaaaaait. J'ai tellement faim... Je n'ai pas mangé depuis des lustres! Enfin depuis bien 30 minutes... Mais euh... écoute mon ventre affamé..."

Habituée à toujours se débrouiller seule pour manger, vivre et survivre, la petite neko rebelle avait depuis une semaine beaucoup fuit les gens de la fourrière et s'était retrouvé à ne manger que des sandwich, elle qui ne pouvait passer une soirée sans manger un bon plat de curry ou de ramen, c'était une vraie torture et elle avait vu en cet inconnu la personne idéale pour l'aider dans son problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinosakuran.unblog.fr
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Jeu 5 Jan 2012 - 7:09

- Aya Hitomishiri ...

J'aurai cru qu'une neko des rues serait moins sociable...a t-elle réellement toute sa tête?


- Aedan, Aedan Lenoir...

Marcus étant son deuxième prénom il n'a jamais jugé utile de le mentionner lors ce qu'il rencontre quelqu'un, a vrai dire, bien peu d'entre nous ici utilisent leur deuxième prénom hormis peut-être les riches héritiers de familles huppées dans lesquelles il est de coutume d'énoncer un titre a rallonge et au combien ronflant. Mais la n'est pas le sujet.

Il prit la main de l'hybride dans la sienne, elle paraissait minuscule et fragile dans la sienne, il pris donc garde de ne pas lui adresser une poigne virile comme on le fais par chez lui. Elle paraissait être une enfant dans l'âme malgré ses titres certainement auto-proclamés de libre et rebelle. Il remarqua aussi qu'elle semblait être malmenée par la vie de la rue : diverses égratignures et ecchymoses décoraient ses membres.

" - Alors deal ou pas deal pour m'aider à aller manger dans un resto de ramen?"

La question retombais dans la conversation comme un enfant réclamerai une nouvelle fois un chocolat a la caisse du magasin a sa mère. Il n'avais pas réellement vu de restaurant a ramens sur la route et puis il ne la connais que depuis quelques minutes et il reste une certaine méfiance envers cette inconnue qui débarques en plein milieu de la nuit dans un cimetière toute seule et lui sautes presque dessus.

Alors qu'il essayait de réfléchir, elle vint pratiquement coller son visage sous le sien. Ce qui eut comme kisskool un double effet : premièrement c'était la surprise. Il était en train de regarder ailleurs afin de réfléchir quand elle réapparut soudainement, la pile sous son nez.
le second ce fut l'embarras : comme il n'a pas eu une adolescence facile socialement et est persuadé d'être un monstre au fond de lui, les relations avec l'autre sexe ont magnifiquement brillé par leur absence quasiment totale. De ce fait il eut un geste de recul instinctif et se mit automatiquement a rougir quand elle s'est plantée ainsi devant lui.

Il ne put donc faire autrement que d'écouter la complainte stomacale de l'hybride qui utilisait sans doute ici l'effet "chibi-eyes" afin de se garantir un succès. Avait-il d'autre choix que d'accepter?
L'on aurait pu a l'instant même faire un arrêt sur image et créer cette fameuse illustration de la crise de conscience nécessitant un ange sur une épaule et un diablotin en face qui tiendraient un discours proche de celui-ci

- Angelot : Quelle chance tu as, tu peux venir en aide a une enfant des rues.
- Diablotin : Elle en a après ton fric et c'est tout, elle va se casser sans même dire merci, envoie la voir ailleurs si elle y est
- Angelot : De plus la demoiselle est mignonne, ce n'est pas tout les jours qu'une fille t'invite au restaurant.
- Diablotin : wouais elle est pas mal, assommes la et appelle la fourrière, y t'en donneront un bon prix

* disparition des protagonistes *

Aedan tenta de se reprendre assez vite afin qu'elle ne ries pas de son soudain rougissement, c'était inévitable mais on essaye malgré tout de le cacher.

Hem... Heum ben bien... en fait, je connais aucun restaurant a ramens dans le coin.

Il affichait une mine déçue car en fait profondément altruiste et gentil, faisant de lui le parfait pigeon comme a pu certainement le déceler la neko il s'en voudrait de ne pas réussir a aider cette inconnue mais une solution de rechange lui vint a l'esprit.

Je peux t’emmener chez moi si tu veux par contre, mon oncle a certainement de quoi faire des ramen pour trois...

- Angelot : quelle générosité, c'est merveilleux!
- Diablotin : Pov' pigeon ouais!
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Nombre de messages : 662
Maitre de : Personne, voyons, ce serait trop beau.
Hybride de : *

MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Jeu 5 Jan 2012 - 7:44

Le garçon recula d'un pas et se mit à réfléchir puis assez vite il proposa à Aya de venir manger chez lui... La jeune neko n'était pas du genre à dire non pour de la nourriture et acquiesça rapidement avec un grand sourire:

" - C'est d'accord!"

Puis elle réfléchit une seconde.

" - Ton oncle... ton oncle a quelque chose contre les nekos? Quoique tu m'inviterais pas si ce n'était pas le cas... Enfin... Bien, je te fais confiance alors ;) "

Passant une main dans ses cheveux, elle se convaincu qu'elle ne risquait rien, puis au pire, elle s'enfuirait ou se battrait comme toujours. Sur ces mots, elle prit la direction des vieilles ruelles sombres de Tokyo et sortit du cimetière. Puis se stoppa net devant le grand portail noir. Et se tourna d'un petit bond vers Aedan qui était un peu plus derrière elle. Sourire gêné sur le visage:

" - Mais en fait, je ne sais pas où tu habites, alors..."

Elle s'approcha du garçon et prit sa main tout naturellement.

" - Alors je te suis!"

Elle connaissait Tokyo et ses ruelles comme sa poche mais elle ne pouvait pas deviner la direction. Elle ajouta comme pour le rassurer, voyant qu'il avait un air inquiet ou de malaise sur le visage:

" - Mais ne t'inquiete pas, Aya te protègera si de sales gangsters sortaient de leur QG - qui est tout près d'ailleurs. Mais ne t'en fais pas, c'est encore trop tôt pour qu'ils pointent le bout de leur nez, ils font leurs business plus tard en général..."

Ce n'était en fait pas très rassurant, ni qu'elle en sache autant, ni que ce soit un sale quartier... Mais bon, elle ne s'en rendait pas vraiment compte...

Tenant toujours la main de Aedan, elle le suivit dans la direction qu'il prenait et commença une sorte d'interrogatoire, habituel à la jeune neko:

" - Et t'as quel âge? Tu vis à Tokyo? Moi j'adore Tokyo, c'est la ville de la liberté! J'ai un endroit où dormir dans chaque rue! Et tu vis avec ton oncle? Pas tes parents? Quoi que moi je n'ai pas de parents non plus en fait... Et ... Et..."

Voyant qu'il rougissait un peu, elle approcha son visage du sien et termina son questionnement :

" - Tu es sûr que ça va? Tu connais bien la route dis?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinosakuran.unblog.fr
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Dim 15 Jan 2012 - 10:39

A peine eut t-il formulé l'invitation que la jeune fille accepta, soit elle était réellement affamée soit aussi innocente que débrouillarde pour se sortir d'affaire. Que ce soit l'un ou l'autre, le point commun était la vivacité de la créature. On la croirais presque montée sur ressorts tant elle est rapide pour passer d'un sujet a un autre ainsi que pour joindre l'acte et la parole.
En témoignes les peut être 45 secondes qui se sont écoulées entre le moment ou il eut l'idée de l’amener chez lui et le moment ou elle l'attendait a la grille du cimetière avec une nouvelle interrogation.

Mon oncle ... si il est venu vivre ici c'est pour la cuisine et les femmes, le reste il s'en contrefiches et ...

Sa parole se coupa au moment ou la neko lui pris la main le plus naturellement du monde alors que pour lui déjà être approché par quelqu'un dans la rue est inhabituel. Ce contact le rendait nerveux et le mettait assez mal a l'aise, asse apparemment pour qu'elle le remarques semble t-il.
Ainsi elle se proposa instantanément de se poster en protectrice pour lui ce qui est assez bizarre vu qu'il est bien plus grand et massif qu'elle, l'on s’attendrait plutôt a l'inverse. Ceci dit ce n'est pas les quartiers peu rassurants et leurs mauvaises fréquentations qui le mettaient dans cet état mais le pire étant que bien que cela le déstabilises, il ne se voyait pas lui demander de lâcher sa main. Sans doute cela l'attristerait elle ou alors étais-ce le fait que malgré que ce soit inhabituel il soit content d'avoir ce contact.

En attendant elle parlait tout en marchant avec lui, beaucoup, très vite, le flot d'informations était quelque peu chaotique pour le jeune homme qui devait déjà tenter de paraitre naturel au bras de la neko. Il s’apprêtait a répondre a la première question de la longue liste qui venais d'atterrir dans ses oreilles quand elle vint a nouveau planter son visage juste devant le sien. A croire qu'elle ne se rends pas compte de la timidité maladive de son compagnon de route ou alors que juste au contraire elle le vois parfaitement et ça l'amuses. Il eut a nouveau ce geste de recul gêné avant d'essayer de répondre avec un air bien embarrassé sur le visage, tout aussi perceptible dans sa voix.

- Oui, oui t'en fais pas, héhé... manquerais plus que j’oublie ou je vis, ça serais un vrai problème...

Heum... sinon ... non j'ai eu des problèmes en Europe chez mes parents, donc on m'a envoyé ici
.

Des flashs de souvenirs de la scène qu'il eut laissé ce jour la assombrirent le regard d'Aedan l'espace d'un instant. Il changea donc assez vite de sujet.

Tu dors dans la rue? Tu n'a personne qui s’occupe de toi ... ah oui ... j'oubliais qu'ici les gens aiment a maltraiter ceux qui sont comme toi ... malheureusement c'est pas comme si mon petit moi même pouvait faire quelque chose a ça. Mais si déjà je peux te venir en aide c'est un début ... je crois.

Ce qu'Aedan tenta d'exprimer par la c'est en fait que le statut de "sous-espèce a dominer" des nekos lui déplais profondément et qu'il aimerai que les gens du coin prennent conscience du coté excessivement malsain de la chose sauf qu'il est tout seul dans son opinion et que donc aider ne fus-ce qu'un neko est pour lui une petite victoire sur le système.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Nombre de messages : 662
Maitre de : Personne, voyons, ce serait trop beau.
Hybride de : *

MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Sam 21 Jan 2012 - 22:39

Toute innocente et naïve qu'elle était, Aya ne relacha pas la main du jeune homme mais recula un peu lorsqu'il lui demanda:
" - Tu dors dans la rue? Tu n'a personne qui s’occupe de toi ... ah oui ... j'oubliais qu'ici les gens aiment a maltraiter ceux qui sont comme toi ... malheureusement c'est pas comme si mon petit moi même pouvait faire quelque chose a ça. Mais si déjà je peux te venir en aide c'est un début ... je crois."

Aya, pas génée pour deux sous sur sa condition "humaine" (ou pas), elle répondit la vérité mais plus calmement, sans s'offusquer mais en même temps en ayant un regard un poil plus sérieux:

" - Non, je ne dors pas dans la rue, enfin pas tous les soirs, seulement quand je dois fuir la fourrière, mais sinon j'ai une sorte de chez-moi dans la ville... quelque part disons, dans les égouts de la ville..."

Elle se retint in extrémis de parler de son logis dans les sous sol formant la ville souterraine occupée par les nekos rebelles. Elle ne mentionna rien en ce qui concernait les horribles traitements qu'elle avait du supporter avant sa fuite de chez son maitre, loin de Tokyo, puis tout son chemin seule et jeune à travers le Japon, et toutes les rencontres bonnes ou mauvaises depuis qu'elle vivait là, et surtout toutes les séparations et les abandons qu'elle avait subit avec tous les amis qu'elle avait pu se faire. C'était ça après tout, la vie de neko rebelle, et elle s'en était accommodée. Elle poursuivit ensuite tout à fait naturellement mais avec un sourire cette fois:

" - Déjà, si tu arrives à me remplir l'estomac, je suppose que ce sera beaucoup... Mais tu sais... Je n'ai pas besoin d'aide. Jamais. Ni de pitié. Ni de charité. Je me débrouille seule depuis tellement d'années que je sais me sortir de n'importe quelle situation..."

Puis en riant un peu et en montrant les bleus à ses genoux et les pansements sur ses bras, elle ajouta toute fière:

" - Puis, je suis peut être une femelle, et plutôt petite, j'ai suivi un des meilleurs entrainement et je sais mieux me battre que la plupart des humains de mon âge!"

Elle avait en effet reçu de nombreux cours de son ancien professeur, une chatte de gouttière comme elle elle avait oublié son nom mais continuait de penser à elle quand un combat se présentait, et il y en avait eu beaucoup... des combats, mais haussant les épaules comme pour chasser ses pensées trop nostalgiques sur le coup; elle resserra l'étreinte de sa main autour du bras du garçon, et ajouta avec un grand sourire:

" - Bon et bien, je te suis... Par où allons nous?"

Sur ces mots, elle attendit un geste du garçon pour le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinosakuran.unblog.fr
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Mar 17 Avr 2012 - 16:54

Bonjour !

Je suis chargée de nettoyer cette catégorie. Est-ce que le RP est toujours d'actualité depuis le mois de janvier... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    Mar 17 Avr 2012 - 18:09

Je crois que depuis le temps tu peux effectivement nettoyer le post, je ne comptes pas revenir sur ce forum non plus, donc si tu pouvais également supprimer mon compte celà m'arrangerait. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Projet scolaire ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet scolaire ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Programme national de cantine scolaire...
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
Amis et détente
 :: Corbeille :: Events et fiches d'infos diverses
-