Partagez | 
 

 [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mer 20 Aoû 2014 - 23:13

Le chauffeur était arrivé avec une voiture relativement discrète... Mais avec tout le confort qu'on peut attendre d'une voiture avec chauffeur.
Une homme entre deux ages typé asiatique, sortit de la voiture ses cheveux étaient bruns émaillés de gris relativement athlétique. Soigné dans son costume et son attitude, il paraissait si parfait dans son comportement qu'il était clair qu'il jouait son rôle mais qu'il n'avait pas vraiment d'attachement a la jeune femme. Il paraissait impossible de déterminer si la brune s'en était rendu  compte car elle était imperturbable. Elle se tenait droite, tenant le bras de la neko dans le sien. Elle portait sa canne de l'autre.  Retirez lui sa canne elle aurait eu l'air de sortir d'une nuit câline avec sa neko. Mais ce simple accessoire ainsi que son regard vide, suffisait a changer la vision des gens: Elle était une aveugle se laissant guider par une neko d'aveugle en qui elle avait toute confiance.
Il fallait reconnaitre que les deux possibilité étaient vraie. Bien que cela soit perdu face a une aveugle, il s'inclina profondément: Le protocole le voulait . Il fit toutefois claquer légèrement ses talons au sol lorsqu'il positionna ses pieds pour signaler son geste. La brune, conforme, elle aussi au protocole, s'inclina  aussi a ce signal bien que beaucoup moins.


Bonjour, madame, vous souhaitiez regagner votre domicile? Votre neko fera-t-elle le voyage avec vous?

La brune sourit légèrement.

Merci, Okamoto-san, en effet je souhaite rentrer à la maison et Sayaka montera avec moi.
Le chauffeur, acquiesça et ouvrit la portière, il fit un signe à la neko de monter de l'autre côté mais l'ignora autrement. Il ne s'adressait qu'à la maitresse

Si vous voulez bien vous donner la peine...

Quand elle fut assise, le chauffeur ferma la portière et se rendit à l'avant. L'arrière de la voiture était séparée par une vitre fumée. Le conducteur ne pouvait pas les voir ou les entendre a moins qu'elle n'appuient sur le bouton baissant la vitre... Elle saisit la ceinture mais se mit à tâtonner pour chercher le logement dans laquelle la glisser. Dans le même temps, elle parla à la neko

Tu semble soucieuse, Sayaka...


Dernière édition par Yasuragi Shizuka le Mar 16 Juin 2015 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Ven 29 Aoû 2014 - 11:27

Retour à la maison, il fallait reprendre le travail pour sa maitresse. Quant au sien, une fois à la maison elle serait sans doute contrainte à ne plus avoir grand-chose à faire. Après tout ce étai en ordre, elle n’était encore jamais rentrée dans les lieux interdits, mais était certaine qu’ils seraient aussi bien rangés que le reste. Qui allait faire au juste une fois rentré ? Déjà ne pas coller de trop près sa maitresse, inutile de la ralentir encore plus dans son travail. Elle disait avoir de l’avance, c’était sans doute vrai, mais n’empêche qu’en deux jours elle aurait pu écrire beaucoup de chose. Mais elle avait sans doute appris beaucoup de choses en ces deux petits jours. Elle était avec sa maitresse en voiture, c’était toujours mieux que de marcher et encore bien mieux que de rentrer en courant derrière la voiture. Non, mais quelle idée, faire voyager la neko sans sa maitresse, c’était un coup à perdre pour de bon une neko ça. Heureusement Shizuka n’était pas dénuée de bon sens, elle avait laissé la neko venir à bord de la voiture. Et puis Sayaka n’était pas une neko malpropre, elle était déjà montée dans des voitures de patrouille avec sa maitresse. Après elle ne savait pas conduire, mais c’était une chose courante chez les nekos. Sayaka observa l’homme avec méfiance, il ne devait pas aimer les chats, mais elle ferait avec, c’était banal dans ce monde. Elle s’assit à son tour sur la banquette arrière et s’attacha tranquillement, elle pouvait maintenant faire route avec la maitresse.

Hein moi ? Non, enfin si, mais rien de grave, je me demandais ce que vous alliez faire une fois rentré à la maison.

Allait-elle se jeter sur l’écriture à nouveau ? S’enfermer dans son bureau et n’en sortir qu’une fois un manuscrit terminé et bouclé prêt pour son éditeur. Elle devait aussi lire son courrier et probablement procéder à des payements pour la fin du mois. Enfin Saya ne savait pas trop le reste, sans doute la maitresse aurait-elle un million de petites choses à faire, quant à Saya elle n’avait rien de particulier à faire hormis un peu de ménage et lire des livres dans la maison. Après tout maintenant elle était une neko domestique et pouvait encore faire un paquet de choses pour s’occuper. Comme sortir se promener, ou faire le repas encore qu’elle ignorait tout de la cuisine. Donc de ce côté s’était mort, servait-elle seulement à quelque chose dans cette maison ? Soudainement elle avait un doute. Mais bon il était certain qu’elle recevrait des ordres de sa maitresse et aurait alors quelque chose à faire. Elle arriva finalement à la maison avec sa maitresse qui était guidée par l’homme de la voiture. Encore une tâche de moins pour la neko, et à l’intérieur la maitresse connaissait par cœur le lieu et ne risquait pas grand-chose. Saya marchant à ses côtés s’assura juste que rien n’avait changé de place, ce serait bête de se cogner un orteil à cause d’une erreur d’estimation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 2 Sep 2014 - 17:33

La brune aimait la compagnie de sa neko. La encore elle prenait plaisir a son contact. Les nekos pouvaient aller dans le coffre aménagé ou a côté du chauffeur, mais Shizuka n'avait pas réellement envie de se séparer de la neko même pour la durée du trajet... Elle glissa sa main délicate dans celle de la neko avant de répondre.

Je pense qu'il faudra que je me consacre un peu a tes besoins, je n'ai pas l'endurance qu'il faudrait mais je peu au moins compenser par la constance...

La période des chaleur ne durait pas une nuit et bien qu'elle ne parlait pas ouvertement de leurs ébats elle précisait qu'elle allait prendre ses responsabilités, et pour qui la connaissait suffisamment, il était clair que c'était loin d'être une corvée.

Il y à aussi une autre raison pour laquelle je me suis recluse un temps malgré le fait que j'avais déjà de l'avance sur mes manuscrits.
Bientôt, il y aura la réunion annuelle du conglomérat que dirige ma famille. Des réceptions interminable, avec des gens qui ont a cœur de... protéger leurs intérêts. C'est pire que des criminels: Ce sont des businessman... Je vais avoir besoin de toi la bas. Je doute qu'ils iraient jusqu'à tuer mais tu serra mes yeux.

Pour cela, je vais devoir t'apprendre a te comporter comme une neko de luxe et te faire un descriptif des figures importantes. Tu apportera aussi une certaine forme de dissuasion. Si je "domine" une neko policière, ça aura un impact.

Il se peut que tu voie des Yakuzas "respectables" a cette assemblée. C'est parfois un mal nécessaire. Tu ne devra pas être hostile... Mais on reparlera de tout ça, alors ne te trouble pas trop avec ça pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Lun 8 Sep 2014 - 18:03

Saya devait s’ennuyer un peu à la maison, pas beaucoup de travail à faire et éviter de bouger des choses. Elle observa la main de sa maitresse qui lui parlait des besoins, elle rougit alors fortement, sa maitresse était gentille, mais là ce n’était pas le moment d’en parler. En plus ce n’était pas à elle de donner des tâches à sa maitresse, même si c’était des tâches agréables pour toutes deux. Elle écouta la tirade qui suivit avec attention, les histoires de famille étaient toujours compliquées, surtout dans les grandes familles. La neko hocha la tête lentement jamais elle ne laisserait des gens tuer sa maitresse, par une nouvelle fois... Enfin l’ancienne n’était pas morte, juste blessée, mais c’était déjà assez horrible à subir. Elle hocha encore la tête, devenir une neko de luxe ? C’était quoi ça au juste, elle n’en avait pas la moindre idée. Elle entendit parler des méchants et assura alors qu’elle n’était plus en service, elle se fiche de ce qu’ils peuvent faire, puis ces gens ne sont pas dans les priorités de la police. C’est vrai, ces gens faisaient des affaires louches, mais ça ne tuait pas trop de monde. En plus parfois ça rapportait des sous à la police, alors, pour quoi les poursuivent.

Au fait c’est quoi, une neko de luxe ? Car les seules que j’ai connues avec cette appellation étaient des pu... fille de joie.

Bha, oui, elle ne connaissait que les nekos des rues, dans ces rues sexe et luxe sont souvent liés. D’ailleurs Saya voulait se changer, aussi elle s’excusa, disant qu’elle partait mettre une tenue plus appropriée. Elle alla rapidement dans sa chambre de son pas feutré dans les escaliers passant presque inaperçus. Dans sa chambre elle sortit ses valises, elle n’avait toujours pas posé ses affaires dans la penderie et le semainier. Elle se fixa dans le miroir tout en se changeant, elle était une jolie neko, mais elle avait une faible poitrine... Cela suffisait-il avec sa maitresse ? Elle passa une main sur ses seins se posant des questions à leurs sujets, puis sur son ventre plat et musclé... Elle avait du mal à trouver ce côté musclé joli au regard, heureusement sans doute que sa maitresse ne voyait pas très bien. Enfin elle se stoppa tout rouge et secoua la tête prenant une robe gothique lourde à jupon, un corset, une coiffe et des mitaines. Un style poupée assez prononcé dans des teintes rouge grenat et bordures noires.

C’est après plusieurs longues minutes de silence, qu’elle descendit avec sa jolie robe, ses mitaines noires, des bas noirs, des nœuds noirs dans les cheveux. Elle était encore plus belle que d’habitude et le corset noir sur la robe rouge grenat était ravissant, aussi elle se mit à chercher sa maitresse dans cette demeure toujours trop grande. Heureusement elle la trouva dans le salon en train d’attendre quelque chose, un domestique sortait, sans doute qu’elle allait revenir avec un rafraichissement. Aussi elle entra rejoindre la maitresse et s’excusa de son absence, mais maintenant elles peuvent discuter de cette histoire de domination et de neko de luxe... Ce qui connait très étrange pour la neko qui voyait là un jeu de domination sadomasochiste coupler avec des histoires louches de prostitutions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 16 Sep 2014 - 19:54

Le vieux domestique était reparti vers l'une des salles qui étaient habituellement fermée à la neko. Elle se rapprocha de la neko et comme a son habitude passa les mains sur les habits de la neko. Mais ce jours là elle se permit de lui témoigner son affection par des caresses plus ouvertes. Rien d'intime bien sur car le domestique pouvait revenir d'un moment a l'autre. Elle se détacha d'elle non sans avoir déposé un furtif baiser sur ses lèvres.

Tu est magnifique... Qu'est qu'une neko de luxe, hmm? c'est vrai que beaucoup d'humains ont tendance a faire l'amalgame. Je n'ai aucune intention de te prostituer, Saya...
Tu apprendra que dans les hautes sphères ce qui compte le plus c'est l'image qu'on donne. On peut être la pire ordure qui soit et même si tout le monde le sait, si il a une image respectable alors il est respectable...
Une neko de luxe est une neko de qualité, relativement unique ou suffisamment spéciale ou dure a ce procurer pour que ça lui donne de la valeur. Sur ce point tu est déjà un luxe car les neko policier sont rarement recyclés car ils savent beaucoup de choses sur la police, les dossiers et les criminels. Tu ne devait probablement pas connaitre des choses compromettantes du moins à leur connaissances.
Par contre, policière ou pas, tu va devoir apprendre à te tenir comme une neko dressée pour les salons. Tu devra aussi te maquiller, mais je crois que sur ce point tu est plus douée que moi...


Le domestique revint et frappa a la porte pourtant ouverte, signalant ainsi sa présence.

Madame, j'ai descendu les malles que vous aviez demandé dans la chambre bleue. J'ai aéré les vêtements et trié ceux qui sont abîmés. Les instructions que vous avez donné en terme d'organisation et de ménage ont été transmises aux équipes. Je viendrait la semaine prochaine pour superviser les jardiniers. Si d'ici là vous requerrez ma présence, n'hésitez pas à me joindre, je me ferais un plaisir de venir personnellement.

L'écrivain acquiesça avec douceur et souris.

Vous pouvez disposer Nakashima , merci pour votre aide...

Quand il fut sorti, la brune reprit avec douceur

Tu le sait peut être déjà, mais les premier neko policiers étaient bien plus proche de l'animal et c'était l'un des rares types de neko a qui il fallait réellement montrer sa supériorité et parfois, le dominer suffisamment pour qu'il se soumette totalement. Ces neko ont étés considérés comme trop dangereux et finalement, on été exécutés. Mais ces prototypes ont été testés pendant presque un an et un neko policier suscite toujours une certaine défiance et quelqu'un qui le domine mentalement est considéré comme redoutable même ci ce n'est plus vrai de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 23 Sep 2014 - 12:27

Saya les sentit, les caresses de sa maitresse doucereuses et délicates, plus que d’habitude en tout cas. Sa maitresse avait un peu changé depuis leur nuit ensemble, comme si elle s’était libérée, calmée également. Donc la petite Sayaka avait bien fait son travail, la maitresse allait encore mieux aujourd’hui. Quant à l’histoire de la neko de luxe elle fut vite remballée par sa maitresse, c’est vrai qu’elle avait du mal à imaginer sa maitresse lui imposer de telles choses. Enfin ce n’était néanmoins pas illégal en ce bas monde. Saya risquait donc d’être changée en objet de collection, voilà un avenir pas forcément plus rassurant que de finir prostituée. Quant à savoir ce qu’elle connaissait de compromettant ou non, c’était autre chose, mais elle n’avait pas bossé sur de trop grosses affaires. Donc sans doute était-ce sans risque de la garder dans le civil... Et enfin elle lui parla de sa façon de se tenir, chose sur lesquelles elle avait toujours été libre, tout comme les habits elle y jouissait d’une grande liberté inviolée jusqu’ici. Pour le maquillage elle ignorait encore beaucoup de choses, pour cause elle n’en avait jamais mis sur son visage, parfois du fond de teint sur une blessure pour la couvrir le temps qu’elle parte, mais c’était tout. Saya entendit tout de ce que la domestique disait à la maitresse, combien d’équipes bossaient ici déjà ? Ha oui les jardiniers, la laverie, la cuisine, l’entretien... Il y avait une équipe pour chaque tâche courante et au moins trois personnes par équipes, ce qui nous fait une quinzaine de personnes pour les soins de sa maitresse. Et là-dedans une seule neko, décrite à l’instant par la maitresse comme un objet de luxe... Voilà qui n’était pas fort agréable à penser.

Enfin la maitresse revint sur les nekos en parlant de ce qui devait être les sujets de test, la série avant la sienne, car sa série bien que forte de caractère était obéissante, au moins, à son dresseur. Elles étaient nées pour servir, mais moins obéissantes toute fois que la série suivante qu’elles avaient pu croiser à la plage. La maitresse faisait fausse route, sans doute avait-elle entendu des rumeurs sur des nekos désobéissantes, mais c’était rare dans sa série. Mais c’est vrai que quelques-unes avaient littéralement perdu la tête, la raison n’était pas claire non plus. Saya savait aussi de source interne que ceux ayant eu le plus de problèmes furent les mâles qui avaient un collègue humain de sexe masculin comme partenaire.


Sauf que notre série est faite pour obéir, que nous avons été créés dans ce but et que c’est une réussite. Bien que nous ayons plus de libre arbitre que la série que nous avons vue à la plage.

Voilà c’était dit, Saya serait obéissante, de toute façon c’était dans se gênes, bien qu’on n’ait jamais prouvé que des gênes puissent déterminé le comportement entier d’une personne. Ils ont de l’influence, mais de là à dire qu’ils ont tout pouvoir. Saya ignorait beaucoup de choses encore, mais elle était certaine que c’était son éducation qui avait le plus influencé son être présent.

D’ailleurs la série n’a pas été exécutée par peur, il y avait des défaillances chez les mâles, et le reste ne supportait pas de changer de maitre ou de maitresse... Ca demande un lourd conditionnement et c’est onéreux, moi j’ai eu de la chance c’est tout.

C’était là la dure réalité, cette série représentait trop de frais, les reprogrammer pour une nouvelle maitresse était presque impossible. Surtout à leur âge, jeune on pouvait encore les manipuler, mais avec leur intelligence et leur capacité d’apprentissage on ne pouvait réutiliser cette série. Saya n’était sauve qu’à cause de la lenteur administrative et du fait que sa maitresse soit encore vivante, retraitée, mais vivante. Donc Saya n’avait pas eu de défaillance, et sa maitresse l’avait reforgé au poste avec une procédure standard justement pour ne pas qu’elle soit traitée comme les autres cobayes. Chose que Saya savait aujourd’hui pertinemment, elle avait été sauvée par l’amour de sa maitresse, ancienne maitresse qui ne pouvait plus vivre avec à cause de ses regrets. Heureusement Saya n’était pas faite pour être difficile ni jouer les enfants immatures bien au contraire. Si elle l’avait fait, elle ne serait plus de ce monde aujourd’hui, aussi elle était heureuse d’avoir une nouvelle maitresse. Mais elle n’était pas vraiment faite pour jouer le rôle de la neko dangereuse qu’on amadoue par la force de caractère. Elle était toute douce et gentille, bien intentionnée, il ne fallait nullement de cratère pour qu’elle obéisse.

Et puis, si on suit votre idée, personne ne pensera que vous ayez le dessus sur moi... Après tout vous êtes malvoyante, qui se laisserait prendre à croire que vous avez réellement du pouvoir sur moi ? Enfin moi ça ne me dérange pas de vous obéir, même, aveuglément, car aujourd’hui vous êtes ma seule maitresse. Mais les gens ne seront pas dupes, et je ne suis pas comédienne au point de pouvoir jouer les vilaines filles qu’on a redressées par les mots...

Il était clair que Saya était trop forte, trop agile et trop maligne pour se laisser dominer par une mal voyante, tout le monde le verrait tout de suite. Par contre personne ne verrait qu’elle n’est pas le genre de nekos à se laisser impunément marcher dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Jeu 25 Sep 2014 - 20:37

La brune sourit doucement...

Faite pour obéir. Je dirais conditionnée pour obéir. Tu est née dans un environnement ou les mots des humains étaient loi avec la menace de te faire punir ou "recycler", si jamais tu osait désobéir...

Elle avait prononcé le mot recyclé avec une certaine ironie qui montrait bien qu'elle détestait autant l'acte que les manières hypocrite des chercheurs pour habiller un meurtre.

Ceux qui t'ont précédés et ce qui t'ont suivie on contribué au moins autant que le dressage dont vous avez été victime. Même si ils n'étaient peut être plus là...

Si je mettait un couteau sur la table et que je t'ordonnait de m'égorger, le ferait tu sans hésiter? Aurait tu le sentiment du travail bien accomplit?
Je pense que si tu m'aime vraiment autant que tu me le dis, tu n'aurais pas envie de le faire. Bien sur, tu le ferait parce qu'un ordre est absolu... Mais ne tenterais tu pas de m'en dissuader?

Si c'était inscrit en toi, tu n'aurais pas d'hésitations ou de regrets parce que ce serait la seule option envisageable.


Elle espérait qu'un jour on ne parlerait plus de "le faire sans hésitation" mais tout simplement de "ne pas le faire". Bien qu'elle même se demande comment la neko réagirait face a un ordre aussi conflictuel, elle ne se risquerait pas à le formuler.

La neko lui expliqua ensuite beaucoup sur la série qui la précéda et un peu plus sur elle même, elle répondit avec douceur a la neko surtout lorsque


L'obeissance est facile a obtenir mais pas la loyauté. Un neko qui n'aime pas son maitre, ou même qui n'en a pas peur ne fera qu’exécuter les ordres sans aller plus loin sans tout mettre en œuvre. Bien sur ils étaient attachés a leur maitres.

D'un air sombre elle ajouta simplement.

Il y à d'autre manière de dominer un neko. On peut la briser psychologiquement, et la reconditionner comme un chien de pavlov. Connait tu ce genre de conditionnement? La neko de mon grand père était une neko policière de l'ancienne serie. Il ne l'a pas dominée par la force.

Son attitude et peut être même son odeur montrait que de penser à la pauvre créature lui faisait froid dans le dos. Et elle n'était même pas sure de vouloir décrire ce qui se passait lors de ce conditionnement.

Je ne te soumettrait jamais à ce traitement mais eux ne le savent pas. Je pense qu'ils croient que j'ai un côté sombre et dangereux. Je ne les ai jamais détrompés.
Quand a toi si tu est capable de cacher tout sentiments je pense que ce sera suffisant.


Elle soupira et se blottit contre la neko. Caressant doucement la neko.

Je dois avoir l'air forte pour ne pas être vue comme une proie facile, mais je ne le suis pas... Protège moi, Saya.

Elle paraissait vulnérable et il y avait fort a parier que la neko était la seule a voir cet aspect de sa personnalité. La neko n'avait pas été prise par caprice et au départ elle était bien là pour la protéger. Ses lèvres se posèrent dans le cou de la neko puis elle plongea ses yeux vides dans ceux de la neko avant de l'embrasser longuement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Jeu 2 Oct 2014 - 11:51

Était-ce réellement différent dans le fond ? La neko en doutait, mais surtout elle n’avait pas envie d’y réfléchir maintenant, car ça devait revenir à peu près au même. Quand au recyclage c’était pourtant sa situation actuelle, le recyclage n’avait pas que de mauvais point. Enfin la maitresse lui donna une explication plus précise, bourrée de bonnes idées l’humaine... Savait-elle que sa neko pouvait s’y risquer par obéissance ? Enfin heureusement pour elle sa formation anti-crime lui avait appris que tuer un humain était mal, qu’elle ne devrait jamais le faire ou laisser cela se produire. Pour cette dernière option, c’était raté d’ailleurs, ça la rendit triste, un court instant. Il était donc certain qu’elle hésiterait à tuer sa maitresse, mais pas seulement de par ses sentiments, mais aussi à cause du conflit avec sa mission. Quant à la dissuadé... Peut-être bien, car c’est une des consignes pour éviter que les humains se suicident, et sa demande s’en rapproche donc ça doit pouvoir s’appliquer. Elle ne pouvait pas obéir à des ordres absurdes, ça elle en était certaine, mais elle ne pouvait surtout pas tuer d’humain ni laisser mourir par inadvertance. Saya observa sa maitresse tout du long statique qu’elle était comme la statue de marbre qui décorait la pièce. Quant au réflexe demandé dans la question de sa maitresse elle s’en souvenait bien, petite on s’en servait sur elle pour la punir, jouant de la cloche sans pour autant la nourrir... De mauvais souvenirs en somme. Mais aujourd’hui on n’était loin de cela, les choses avaient évolué avec de l’hypnose et des réflexes conditionnés, pire encore il y avait de la reprogrammation mentale au sein de la série. Des choses cachées, des mots dans d’autres langues pouvaient déclencher un tas de choses diverses...

- Je connais bien, j’ai lu des livres là dessus, d’ailleurs si vous avez mon manuel vous pourriez voir dedans que ma série à subit bien pire encore... Vers la fin du manuel, vous aurez vos réponses sur notre conditionnement.

C’était la pure vérité, il y avait plus de folie de que bonnes idées dans ces nekos. Comme elles savaient des choses compromettantes, il y avait des mots pour leur faire perdre la mémoire, ou encore les forcer au suicide... Enfin ça c’était le pire bien sûr, et il était bien marqué dans le manuel de ne pas prendre à la légère ces mots-clés de programmation. Heureusement chacune avait eu un vocabulaire différent pour n’éviter les incidents, donc personne d’autre que son ancienne maitresse et son actuelle ne savaient les mots pour la reformater et la liquider. Bref elle écouta la suite avec attention, cacher ses sentiments ? Elle devrait y arriver, elle a toujours séparé travail et vie privée, une habitude de flic sans aucun doute. Mais elle avait quand même du mal à imaginer sa maitresse en femme sombre et dangereuse, aux pires isolées et attristée... Enfin elle hocha vaguement la tête à l’idée de cacher ses émotions, elle devrait y parvenir d’une manière ou d’une autre. Finalement elle la regarda contre elle et la serra dans ses bras pour la serrer contre elle doucement, sa maitresse ne devait pas aller au mieux de sa forme pour avoir besoin de calin à le mproviste.

- Si vous deviez être une proie facile, je me ferai votre molosse, si vous deviez faiblir je serais là, après tout c’est ma dernière mission.

Elle caressa la tête de sa maitresse avec douceur, oubliant parfois que les humains n’avaient pas d’oreille sensible sur cette partie de leur crane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Dim 5 Oct 2014 - 23:38

Bien que la tête ne soit pas particulièrement sensible chez l'humain, se faire caresser la tête était toujours très agréable elle ferma les yeux a demi.

On ne m'a pas fournis ton manuel, ces mêmes mots clef sont considérés comme secrets d'après celui qui t'a vendue, certaines informations qui y figurent ne doivent pas être mis entre les mains de civils...

Il était probable que ces mots clef en faisaient partie: Commettre un meurtre et effacer les traces était assez facile pour une neko policière ayant une très forte connaissance du modus operandi de la police et si le maitre pouvait par la suite effacer l’événement de sa mémoire le crime serait difficile voire impossible à élucider. Puis la neko lui promit qu'elle la protègerais. Elle répondit d'une voix fragile

Je sait Sayaka, je sait.

Elle releva la tête et déposa un baiser sur ses lèvre. Elle espérait un jour que la neko serait capable de penser en dehors de sa mission mais c'était probablement trop tôt... Toujours blottie contre l'hybride, la mal voyante demanda.

Dis moi est ce que tu a l'habitude de porter des Yukatas? C'est un peu rétrograde mais ma famille me demande d'en porter pour ces réunions...

J'ai fait déscendre dans la chambre bleue quelque malles contenant mes anciens Yukata. Je t'en ferrait faire des sur mesure mais on est un peu pris par le temps pour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Dim 12 Oct 2014 - 17:47

Sa maitresse semblait comprendre le plaisir de se faire caresser la tête, ou bien elle faisait semblant ! Mais la petite Sayaka s’en fichait, tant que sa maitresse était heureuse ça devrait être bon pour elle. Elle avait déjà laissé derrière elle l’histoire des mots clés, après tout c’était du passé et il était peu probable que ça revienne à la surface un jour. Pour le moment elle pouvait profiter de sa nouvelle vie plus reposante avec une maitresse plus douce que l’ancienne. Sayaka était donc en paix pour le moment, par contre elle n’avait aucune idée de la suite et la surprise de sa maitresse l’intriguait. Elle accepta le baiser et la fixa un moment, il fallait préparer la réunion à venir avec attention pour ne pas faire d’erreur. Ceci dit Saya n’avait rien d’une terreur, elle était mince et légère, comment pouvait-elle paraitre effrayante au juste ? Enfin si c’était le vœu de sa maitresse elle l’exhausserait avec plaisir, elle continua sa fixation avant d’entendre parler des Yukatas. Chose qu’elle n’avait vue qu’en film et en livre, jamais elle n’en avait même approché un. C’était comme un mythe qui deviendrait réalité, un petit bout de rêve qui lui était offert. Saya la garda contre elle un moment, écouta la fin de l’histoire, elle avait même droit à un ancien de sa maitresse. C’était un bien trop grand honneur pour elle ! Elle resta muette un moment la serrant un peu plus fort.

Merci, Shizuka, je serais ravie d’en porter un, je ne l’ai encore jamais fait !

Elle semblait vraiment heureuse, pour sûr ça allait la changer des robes gothiques à fripons et jappons. Et puis sa maitresse sera sans doute ravie de la voir dans un habit régional unique en son genre. Mais cela allait-il lui aller ? Serait-elle jolie ? Et puis elle était un peu plus petite que sa maitresse non ? Ça risquait de pendre par terre, non ?

Vous en avez un rouge ? Le rouge, c’est joli et ça ira bien avec mes cheveux et mes queues !

Elle semblait d’ores et déjà enchantée à l’idée d’en avoir un pour elle, un Yukata, qui la sublimera encore plus que ses propres robes. Saya lui prit la main et la tira alors doucement vers la fameuse chambre bleue, un drôle de nom d’ailleurs. Qu’avait-elle de si spécial pour le mériter ? Saya ne savait plus vraiment, la réponse serait peut-être dans la chambre, en plus enfiler un Yukata ne se faisait pas seule, donc sa maitresse allait sans doute l’aider. Ce qui impliquait des contacts physiques, du rapprochement, elle rougit un peu devant la porte et demanda alors :

Oh, mais vous devez avoir mieux à faire que de m’habiller non ? Votre prochain livre, vous avez des idées ?

Elle était un peu gênée à l’idée de se faire habiller par sa maitresse, après tout c’était son rôle à elle d’aider la maitresse et pas l’inverse. Sauf en cas d’accident, mais c’était peu probable qu’elle-même en ait un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Jeu 16 Oct 2014 - 22:23

[HJ: Je te laisse une certaine liberté sur les motif et les couleurs mais garde en tête que c'est une famille assez traditionnelle]
La brune sourit a  la neko, même si celle ci semblait faire preuve de retenue pour qui n'avait pas appris à  connaitre ses réaction et si elle avait besoin de preuve supplémentaires la neko la sera un peu plus contre elle.
Elle sourit.

Tu sait,  il ne me vont plus, et puis nous n'avons simplement pas le temps de t'en faire fabriquer un qui te mette vraiment en valeur, j'espère qu'ils te plairont quand même...

C'était étrange de dire ça car pour un neko, n'importe quel cadeau était un don du ciel, d'autant que les Yukata étaient fait sur mesure a l'origine donc assez cher. C'était une preuve de plus que l'écrivain traitait sa neko en égale. D'ailleurs, voilà que la neko ne pouvait plus contenir son excitation et tirer doucement sur sa main. Elle demanda si elle en avait un rouge. Shizuka ne put retenir un rire.

J'en portait tout le temps chez mes parents, ils étaient plutôt traditionalistes... J'avais des vêtements occidentaux pour sortir mais, j'ai porté de nombreux yukata et kimonos... Donc j'en ai beaucoup de différents.

Avec un sourire indulgent elle suivit la neko. La chambre bleu était simplement ce que le nom disait, du bleu extrêmement clair au point qu'il paraissait presque blanc, du pastel, de discret liserais bleu marine. Tout était d'un ton bleu. Il s'agissait manifestement d'une chambre d'enfant bien que dénuée de jouets. Les grandes malles d'un ton marron, juraient un peu avec cet environnement. L'éclairage en revanche était exceptionnel et une psyché pouvant contenir leur deux reflets tronnait au fond de la pièce.  Cette salle avait clairement été utilisée pour contenir des habits peu utilisés. Elle passa les doigts sur les étiquettes en braille et fini par jeter son dévolu sur l'une des malles. A l'intérieur les cintres étaient étiquetés en braille et rangés par ton de couleur, Il y avait peut être huit yukata rouges allant du bordeau soutenu a l'incarnat

Tu peut prendre ceux qui te plaisent... Ou tous si tu le désire... Je ne les mettrais plus après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 28 Oct 2014 - 13:26

Saya n’y connaissait rien en vêtement, elle n’en avait jamais eut besoin d’aussi spéciaux, jusqu’ici. En tout cas sa remarque sur le prochain livre n’avait pas eu l’effet escompté, sa maitresse ne lâchait pas l’affaire du kimono aussi facilement. Elle l’écouta parler de mise en valeur, voilà qui semblait presque impossible avec une neko dans son genre. Après tout elle n’était pas un modèle conçu pour plaire physiquement, mais surtout par avoir des capacités physiques meilleures que la moyenne. Enfin elle ne savait toujours pas si la maitresse en avait des rouges, la réponse fut plus que vague à se sujet, et ces histoires de traditions lui étaient inconnues, après tout elle n’avait pas été à l’école et n’avait appris que le nécessaire pour son travail. De plus c’était à ses yeux un science obscure et tous ces motifs avaient vite fait de lui faire tourner la tête, et puis d’ailleurs comment allait-elle mouvoir ses queues sous ce genre d’habits ? Elle fit le tour des kimonos sans trop savoir quoi prendre, entre les manches longues, courtes, les couleurs sobres et vives... Il y en avait pour toutes les fêtes et cérémonies, mais pour les réunions elle ignorait lequel était le bon, peut-être une Yukata. Saya était donc perdue dans tous ces choix, elle écouta sa maitresse et la fixa perdue, pourquoi les prends tous si elle n’arrivait déjà pas à savoir lequel serait le bon pour cette fois ?

- C’est bien gentille Maitresse, mais là, moi, je n’y connais rien...

Elle observa finalement le dernier coffre ouvert par la maitresse, du rouge tout plein, partout, de toutes ses variantes presque possibles. La neko percevait bien ces choses, la moindre différence de ton ne la laissait pas indifférente. D’ailleurs elle sortit un Yukata Bismarck avec des dessins grenat de la malle, mais rapidement ça lui sembla trop sombre, aussi elle le reposa pour tenter celui qui était incarnat et écarlate, un mélange déjà plus agréable à l’oeil de la chatonne. Elle le prit en se redressant et le déposa contre elle, demandant à sa maitresse si celui-là ferait l’affaire. Encore fallait-il que la couleur soit acceptable en société traditionnelle, mais ça elle n’en savait rien du tout pour sa part.

- Ça fait pas trop, voyant le rouge ? Devrais-je essayer du noir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Dim 2 Nov 2014 - 22:50

La brune regarda la neko ou plutôt sa direction a cette distance Saya était floue a ses yeux mais ses mouvement restaient clair...
Elle lui expliqua ses incompréhension devant les différentes couleurs et formes.
Avec un petit rire elle sortit plusieurs forme différentes de vêtements.


Ceci est un yukata, c'est un vêtement d'été c'est aussi un vêtement d'intérieur. C'est plus facile a mettre...
Et ça c'est un Kimono c'est un vêtement plus complexe mais qui sera plus chaud généralement.

Les couleurs ternes, sont plutôt réservées aux personnes d'un certain age... Nous par contre devrions porter des couleurs plus vives, le rouge est une bonne couleur. Les motifs sont généralement floraux mais ce n'est pas une obligation...


Quand la neko eut choisit la brune finit par sortir ses lunettes épaisses dont le verre déformait même ses yeux. Elle acquiesça.

Il t'ira a ravir... Tu veut l'essayer?

Bien sur cela pouvait paraitre compliqué a mettre et la neko, souhaitait peut être se reposer après les événements de la nuit et elles n'étaient pas pressées au point de devoir tout faire de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mer 12 Nov 2014 - 18:50

La neko l’observait encore sceptique, les couleurs et les codes humains lui échappaient parfois un peu. Surtout que son ancienne maitresse ne lui avait rien appris à ce propos. Mais bon elle devait composer avec, et ça maitresse était là pour l’aider de toute façon ! Enfin c’est ce qu’elle pensait, sa maitresse de vexait bien s’y connaitre puisqu’elle faisait partie de la haute société. Ou quelque chose de proche si la neko avait bien retenu sa leçon. Aussi elle écouta la sagesse de sa maitresse à propos des couleurs et de leurs significations, finalement elle avait choisi une bonne couleur dans son erreur. Sa maitresse aussi allait porter du rouge ? Ca serait super de les voir dans une tenue similaire, comme des jumelles sauf qu’en fait non. La neko avait des yeux rouges, des cheveux de feu, et pas la même taille que sa chère maitresse. Dommage, en effet, mais bon elle avait d’autres choses pour se réjouir, à commencer par le fait qu’on lui proposait d’essayer une des tenues sus-citées. D’ailleurs c’était la première fois qu’elle voyait sa maitresse avec des lunettes, et quelles lunettes ! La neko resta fixer dessus un moment perturbé par l’épaisseur du verre et la déformation qu’il faisait. Les yeux de sa maitresse étaient comme nommés à travers ce bloc de verre massif ! Mais rapidement elle secoua la tête et lui proposa de remettre l’essayage à un peu plus tard, elles n’ont pas encore préparé le repas et puis il fallait aussi préparer le repas. Tant de choses à faire avant la fin de la journée, le début de soirée lui serait plus calme, un repas et puis rien... Vraiment rien, car elle n’avait aucune activité en dehors de répondre au désir de sa maitresse. Et ce même si pour le moment c’était l’inverse qui s’était produit, elle perturbait le travail de sa maitresse par sa présence.

- Bon, on a le repas à faire, et puis il vous faudra poursuivre votre livre, sinon l’éditeur va encore envoyer des lettres pour grogner.

Et donc la neko pour sa part devait trouver une activité pour la soirée, peut-être lire un livre ? Le dernier de sa maitresse serait un bon début pour entamer la soirée, et pourquoi pas plus tard se lancer sur de plus gros livres ? Aussi elle demanda ce qu’on mangeait ce soir, la lecture n’était pas urgente, mais préparer le repas, par contre c’était important, surtout pour leurs estomacs vides. Et puis la neko avait du progrès à faire dans se domaine, plus elle fera de repas meilleure elle sera pour sa maitresse ! Et puis faudrait aussi qu’elle entraine un jour sa diction pour lui faire lecture du soir. N’était-ce pas trop enfantint pour sa maitresse ? Elle ne savait pas trop, de toute façon elle n’avait rien dit à ce propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 18 Nov 2014 - 22:26

La brune retira ses immondes lunettes. Ce n'était pas par vanité qu'elle ne les mettait pas mais la correction lui faisait tourner la tête au point qu'elle ai décidé de faire sans la plupart du temps.
Quoique tout de même, il fallait reconnaitre que par coquetterie elle tentait de ne pas les utiliser à l'extérieur si elle pouvait l'éviter.
Avec un rire elle ajouta


Pas très flatteur n'est ce pas et ces lunettes ne parviennent même pas a corriger correctement ma vision.

Pour quelqu'un de presque aveugle, elle le prenait plutôt bien. Sur un ton plus sérieux, mais sans s'apitoyer sur elle même elle ajouta.

Elle décline encore tu sait? Dans quelques années tu sera mes yeux...

Il y avait de l’appréhension dans sa voix, c'était le genre de peur qui pesait sur elle depuis tellement longtemps que celle ci ne s'exprimait qu’inconsciemment. Elle était réellement persuadée de l'avoir surmontée mais elle avait simplement appris a vivre avec sans qu'elle ne lui fasse des nœuds dans l'estomac.
D'ailleurs elle ne fit même pas cas de tout ça... A la place, elle acquiesça simplement...


Tu a peut être raison... J'ai beaucoup traîné. Mais mon éditeur s’inquiète toujours... J'ai encore un livre de d'avance et j'ai atteint presque la moitié de celui ci... D'autant que le livre en attente ne sera pas vendu avant deux moi...

Elle offrait à la neko une adorable moue boudeuse en empilant ses arguments. Cette moue, la neko l'avait déjà vue plus d'une fois... Typiquement les jours ou elle trainait en pyjama dans le manoir sans rien faire de constructif... Mais cette fois ci la brune passa ses bras autour du cou de la neko et entreprit d'y coller des baiser avant de lui mordiller les oreilles avec tendresse.

J'ai envie de manger ta cuisine...

Malgré le niveau en cuisine de Sayako, la mal voyante semblait toujours heureuse quand la neko cuisinait pour elle. D'autant que celle ci s'améliorait de jour en jours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 25 Nov 2014 - 11:35

De mauvaises lunettes, c’était forcément la faute des lunettes après tout ! Impossible que sa maitresse ait une si mauvaise vue ! Cela dit la suite fit baisser la tête de la neko un peu triste, tout de même, d’apprendre qu’un jour elle ne pourra plus sentir ce doux regard sur sa personne. Saya n’aimait pas l‘idée de voir sa maitresse devenir aveugle, mais elle était également là pour la soutenir, alors autant éviter d’en faire un drame. Elle releva un peu la tête toujours ennuyée de cette nouvelle de mauvais augure. Elle écouta la tirade sur l’éditeur sans grande conviction, cela signifiait aussi qu’elle devrait attendre encore longtemps avant de pouvoir lire la suite de l’histone. Sauf bien sûr si elle lisait le manuscrit et avait les informations avant tout le monde. Saya la laissa approcher sans rien répondre, sa maitresse était pire qu’une tortue quand elle s’y mettait, et collante comme un petit chien en manque d’affection. Difficile de croire là avoir affaire à une humaine dans la force de la jeunesse, elle était si fragile et fainéante ! D’ailleurs elle reparla de cuisine, Sayaka soupira intérieurement, qui était l’animal de compagnie ici au juste ? Qui était sensé se faire nourrir loger et promener ? C’était tout de même incroyable à quels points les humains pouvaient se montrer de plus en plus fainéants quand on était trop permissif avec eux.

- Soit, mais on ne mange pas avant une heure, il est encore tôt pour faire le repas...

Dit-elle ennuyé d’avoir tant d’avance et donc de perdre du temps qui pourrait être utilisé de façon plus productive. Sauf si elle se décidait à faire une sauve bolognaise, mais dans ce cas il était déjà trop tard pour commencer. Elle ignorait même le contenu du frigo, comment pouvait-elle faire à manger dans ces conditions. Enfin c’était son devoir à présent, alors autant s’y atteler rapidement. Se décrochant doucement se maitresse elle se mit en route vers les cuisines de la demeure, le caprice de sa maitresse allait sans aucun doute ennuyer la gouvernante, mais bon... Ce n’était plus le problème de la neko qui entra dans la cuisine et se mit à farfouiller un peu partout à la recherche de choses pour cuisiner. Mais sans grande idée ce ne serait pas simple du tout, il fallait une idée, des pâtes peut-être ? Finalement elle ne trouva pas de pâte italienne, aussi elle opta pour reprendre la cuisine traditionnelle. Aussi elle opta pour du riz, du vinaigre de riz, un peu de sucre, du potiron qu’elle trouva étonnamment présent dans la pièce. Enfin pour le reste rien de surprenant, de l’algue Nori, un makisu en bambou et un peu de sésame doré. Tout semblait présent, aussi elle commença par mètre le riz à cuire.

- Vous devriez en profiter pour accomplir quelque chose, ce n’est pas bien de rester sans rien faire.

Dit-elle à sa chère maitresse tout en commençant à laver le potiron, puis le peler et enfin le couper en lamelles assez grosses ? C’était tout un travail, surtout qu’elle ne pouvait s’empêcher de tailler les lamelles de potiron en étoiles pour les rendre plus agréables à la vue. Ensuite les petites lamelles étoilées finirent dans le cuiseur vapeur pour leur plus grand bonheur, celui de servir d’aliment sous peu. Elle attendit ensuite dix bonnes minutes avant de passer à la suite.
Elle fit chauffer à blanc une poêle et une fois bien chaude y vers assis cuillère à soupe de sauce soja sucrée, puis elle attendit un peu. Enfin quand le soja frémissait elle y versa les lamelles de potiron pour les faire revenir en les nappant bien dans la sauce. Enfin au bout de trois ou quatre minutes elle laissa cela refroidir, coupant le gaz pour aller jeter un œil au riz qui depuis devait être cuit. Elle prépara une tasse avec du sucre en poudre et du riz, puis droit au micro-ondes à pleine puissance, enfin elle mélangea son résulta qui avaitune odeur effrayante, mais c’était un mal nécessaire pour que le riz soit collant ! Enfin elle mélangeant sa sauce au sucre et vinaigre avec le riz, rien n’était brulé, mieux encore tout semblait délicieux à présent. Elle mélangeait le riz un moment puis approcha du makisu pour commencer la préparation. Elle étala un peu de riz vinaigré sur la feuille d’algue posée dessus laissant un centimètre de chaque côté libre.

Enfin elle posa le potiron caramélisé au milieu et parsema le tout de sésame doré, puis elle fit le rouleau et enfin le laissa une minute pour que l’algue colle bien avant de retirer le makisu pour couper le rouleau en huit morceaux prêts à servir. Elle servit aussi sur une petite assiette un peu de salade de choux qu’elle avait faite en attendant la cuisson du riz et commença alors à servir deux plateaux, une pour elle et l’autre pour sa maitresse qui avait si faim. Ce n’était pas un grand repas, juste de quoi les caler jusqu’au soir. Enfin elle apport la tout dans la salle à manger et servit les baguettes qui allaient avec.


- Voilà, c’est fait, des makis au potiron caramélisé ! J’espère que ça vous plaira maitresse.

Puis elle l’aida à s’asseoir avant de prendre sa place en face de la maitresse, sur la table elle avait ajouté la sauce soja, le wasabi et le gingembre pour ceux qui voulaient altérer le gout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Jeu 4 Déc 2014 - 22:28

Tortue, c'était une manière bien gentille de la qualifier car la brune dans cet état là s'apparentait plutôt à une larve. C'était a se demander comment la brune faisait avant quand il n'y avait pas Sayaka pour lui secouer les puces.

Il fallait dire que la jeune femme avait des pics d'activité assez extrêmes au point qu'elle en oublie même de manger ou de dormir jusqu'a ce que ce soit son corps qui réclame son dû grace à l'influence régulatrice de la neko, ça n'était encore pas arrivé.

Elle fut houspillée par  la neko pour faire quelque chose de productif... Elle répondit avec sa voix trainante des mauvais jours... Quand elle parlait comme ça elle avait presque l'air mal réveillée.


Hmm? D'accord...

Elle disparut quelques instants et revint à la cuisine avec une sacoche de la poste... Et la brune entreprit de trier les des fans relayé par la maison d'édition... Elle ne répondait presque jamais pour des raisons évidentes.
Elle tira la poubelle a ses côté et commença.

La plus part des lettres étaient assez concises donc elle pouvait les lire en diagonnales. La majorité des lettres seraient  conservées, de temps en temps elle tombait sur des lettres d'insultes pour ses idées trop humaines en matière de traitement des neko. Une humaine qui se mettait avec un neko et avait une relation amoureuse présentée comme saine? Autant faire ça avec des chiens alors... Elle finissaient la plus part du temps a la poubelle ou les plus menaçantes repartaient a la maison d'édition. Ce n'était visiblement pas pour rien qu'elle écrivait sous un pseudonyme. Elle ne se voyait pourtant pas comme une militante et, à ses yeux, elle n'apportait rien a la cause des neko. La lettre suivante étaient la forme d'un pénis qu'un malade avait visiblement détouré au feutre rose. Celui ci retourna aussi dans la sacoche. Elle s'arrêta pour lire une lettre manuscrite qui lui tira un sourire elle la déposa dans la pile de celles qu'elle conservait.
Elle avait finit depuis quelques minutes quand le repas fut servit.
Maîtresse? la brune eut un moment d’appréhension... La déclaration d'amour a l’hôtel avait elle été dite sous le coup de la passion?

La brune testa le terrain: Alors que Saya l'aidait a s'assoir, elle tourna la tête en arrière et, passant la main a l'arrière de la tête de l'hybride dans une caresse affectueuse, déposa un baiser sur ses lèvres. Elle n'était pas sure de pouvoir dire a quel point  la neko aimerais mais elle saurait reconnaitre si ça ne lui plaisait pas  ou si cela la laissait indifférente.

Tout ce que tu me cuisine et délicieux, amour.

En tout cas, la brune ne s'était pas déclarée sur un coup de tête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Ven 5 Déc 2014 - 13:43

Yatachataa ! Fut la première pensée traversant l’esprit de la femme chat à la fin de sa réplique. Pourquoi diable devaient garder de vieilles habitudes ? Il faut dire que ça ne faisait que quelques heures depuis le séjour à l’hôtel et la déclaration. La neko était encore perturbée, beaucoup de changement en un laps de temps très court au final. La maitresse perdait son titre pour devenir sa femme, sa chérie, ou tout simplement Shizuka. C’était compliqué de savoir comment l’appeler maintenant, avant c’était maitresse à tous les coups. Aujourd’hui elle doit tantôt l’appeler maitresse en public, tantôt chérie en privée, et devant les domestiques quel nom devaient-elle employée ? La moindre erreur de sa part pourrait couter la réputation de sa maitresse, voir sa place en haute société. Déjà que ses livres lui valaient bien des désagréments à cause de son adoration pour les nekos. Elle était encore perplexe quand sa maitresse la caressa affectueusement, elle rougit un peu et l’observa lui donner un baiser qu’elle retourna se fichant bien du qu’en-dira-t-on.

- Merci, Shizu, et bon appétit à toi.

Dit-elle d’une voix douce avant d’aller à sa place pour entamer le repas également ? Saya était tendue, encore perdue entre les titres à employer pour sa maitresse, et surtout elle venait de commettre une bourde inimaginable ! Elle avait senti le choc chez sa chérie, cette tension montée d’un seul coup, cet air interloqué quand elle avait entendu le mot maitresse à la fin de la phrase. Saya ne cessait plus de croiser et décroiser les jambes sous la table, ses deux queues levées dans les airs s’agitaient lentement comme souvent qu’elle était en pleine réflexion intense.

- Shizu ! Faut qu’on en parle... Je ne sais plus sur quel pied danser avec les évènements récents.

Elles étaient seules dans la pièce, personne pour les écouter, personne pour juger leur relation dans l’immédiat. La neko n’avait pas eu de mal à rassembler ses esprits sur une pensée unique, signe qu’elle retrouvait son calme. Après tout la solution était simple, il suffisait de demander à sa chérie comment faire les choses, elle doit le savoir, non ? Après tout c’est elle l’humaine, c’est elle qui est censée être l’espèce dominante, puis surtout c’est elle qui sait à quel moment il faut prendre quelle apparence !

- J’ai envie de t’appeler Shizuka, ou Shizu, mais avec les domestiques je n’ai aucune idée de si je peux ou non ? Puis en public, les gens vont mal te juger s’ils te voient coller à ta... Enfin à moi.

Elle semblait embêtée pour sa chérie, surtout à l’idée que sa réputation puisse souffrir de sa relation. Il faut dire que pour la neko cette relation était sur le plan légal à peu près aussi illégal qu’une relation incestueuse. Elle savait aussi qu’il existait des lois contre les relations entre humains et neko, de même le mariage en était interdit. La Loi était contre les deux femmes, et l’opinion publique ajouterai que deux femmes ensembles c’est pas top, non plus, c’est toléré de nos jours, mais les regards eux sont indiscutable... Saya l’observait avec la certitude que l’humaine aurait la réponse à son problème, bien qu’elle ne puisse sans doute pas réécrire les lois.

- Je n’ai pas envie qu’on t’enferme pour Zoophilie, tu sais... Ni pour être une femme qui aime les femmes... Encore moins pour avoir été proche de moi, ça serait le comble...

Dit-elle tristement, c’était ce qu’elle pensait, perdre sa chérie, maitresse ou autre, car elle se serait trop rapprochée d’elle serait la pire des choses qu’elle puisse voir venir. Son ancienne maitresse avait été proche d’elle, mais jamais sur la pente glissante qu’empruntaient à présent les deux femmes face à la société. Société qui traitait les nekos comme des animaux de compagnie au même titre que les chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Lun 8 Déc 2014 - 22:25

La brune l'écouta et lui sourit avec douceur.

Les domestiques sont généralement là en début d'après midi une a deux fois par semaines pour le petit personnel, les jardiners ne sont pas mandatés pour entrer... Quand au majordome que tu a vu, il vient de temps en temps ou sur demande.
On me prendra au pire pour une riche perverse... Rien d'extraordinaire. On m'a considérée comme une opportuniste quand je me suis mariée, on m'a soupçonnée d'avoir commandité l'accident qui a tué mon mari. Il y a quelques temps, un journaliste s'est introduit chez moi et s'est blessé, il à accusé mon système de sécurité et quand on à prouvé que ça n'a pas été le cas, on m'a accusée d'avoir acheté les média. Je ne suis considérée que comme une jeune veuve recluse par la majorité des gens, peut être un peu folle.

Elle rit.

Une rumeur qui est actuellement vraie, ça me changerai pour une fois...

Bien sur, je ne vais pas jouer avec le feux, et m'afficher. Ca ne veut pas dire pour autant que je vais me priver de ton affection quand nous sommes seules.
Tu sait si je n'ai pas de personnel permanent c'est pour une raison.


En un sens, sa maitresse précédente avait tout fait pour la protéger.

La loi m'interdit de me marier avec toi, mais toutes jurisprudence prises en compte, vous être des objets. Faire l'amour avec toi est aussi illégal qu'utiliser un vibromasseur. Je pourrais faire de toi ce qui me chante même les choses les plus horribles.
Je ne me réjouis pas de ces loi, mais c'est grâce a elles que je peut être avec toi sans risquer la prison contrairement à un chien...


C'était un peut dur de dire a son amour qu'elle était un simple objet aux yeux des autres autant que de la loi, d'autant plus qu'elle n'aimait pas l'idée de la forcer a faire face a la position des nekos dans la société. Moins qu'un animal et a peine plus qu'un jouet

Mais je t'aime, et si je dois prendre avantage de ces lois, et être mal vue, ça n'a pas d'importance... Je n’apprécie pas la compagnie des gens en général. Les gens que je compte comme amis sont rares.

Mais celle que j'aime est unique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mer 10 Déc 2014 - 14:21

Les domestiques allaient et venaient, donc il se pouvait qu’elles soient surprises en pleine romance, ce qui était un problème. Surout pour Saya, qui ne se fichait pas du qu’en-dira-t-on et qui voulait protéger sa maitresse de son mieux. Mais c’est vrai qu’elles avaient encore beaucoup de temps pour elles vu le peu de temps que passait le personnel ici. Sauf le jardinier qui était déjà plus appliqué depuis la remarque de la maitresse des lieux. Enfin pour ce qui était de l’accident elle ne savait pas trop, elle n’avait jamais vu le rapport en question et ce n’était pas sa partenaire qui avait enquêté dessus. Sa maitresse se plaignait d’avoir le monde sur le dos, mais peut-être était-elle juste paranoïaque ? Enfin il faut croire que toute star à ses passages de paranoïa plus ou moins aigüe. Pour ce qui était de la veuve recluse, les rumeurs semblaient fondées, enfin bientôt les rumeurs allaient changer et elle deviendrait la vieille dame au chat du quartier... Saya heureusement, sans doute, ne lisait pas les informations, hormis la météo et les sorties de livres de temps à autre. La maitresse voulait une rumeur qui n’en soit pas une, la neko hocha la tête. Il suffisait d’en lancer une dans ce cas, c’était plus facile à faire qu’il ne pouvait le sembler.

Puis vint la tirade sur les apparences, la chose la plus ennuyeuse pour la neko. Elle qui n’avait jamais eu besoin d’un masque en public, elle qui se fichait bien de ce qu’on penserait d’elle. La neko observa sa maitresse se demandant bien qu’elle était la raison cachée derrière le fait que le personnel ne soit pas là en permanence... Elle sortait aussi avec son ancienne neko ? Peut-être même faisait-elle des choses obscènes avec cette femelle ? Saya hocha vaguement la tête persuadée d’être sur une bonne piste, enfin la tirade sur la loi pointa le bout de son nez. Pensait-elle que la neko ignorait les lois ? Alors qu’elle s’était évertuée des années durant à les faire respecter dans les rues, au cœur du crime ? D’ailleurs la maitresse faisait fausse route, un vibromasseur n’était pas un objet de crime, sauf en cas de viol... Et il n’est pas interdit d’user de cet objet pour se satisfaire, tant que ce n’est pas sur la voie publique... Bref la maitresse se trompait forcément, la neko l’observait avec un sérieux doute en tête sur sa tirade. Bien que pour ce qui était des choses horribles elle doutait fortement que sa maitresse puisse faire de tels actes. Une si gentille femme de bonne famille en guise de maitresse de donjon sado-maso ?

Non, Saya secoua la tête négativement, elle l’aurait remaqué depuis le temps qu’elles se fréquentent. Et pour ce qui était de la prison, c’était un point assez technique, sur le plan médical les hybrides comme elles comptent comme des animaux... Après tout elles ne vont pas chez le médecin, mais bien le vétérinaire... Donc sur le plan légal ça restait illégal, maintenant comme toute chose il y avait une part de tolérance. Où plutôt les humains prenaient ce qui leur convenait le mieux, on les traite en animal, mais on couche avec le soir quand on manque de partenaires. Par contre le coup de la révélation amoureuse, qui en soit n’avait plus rien de nouveau, suivi du prendre avantage des lois... C’était contradictoire, comment pouvait-on aimer une personne et par l’usage d’artifice abuser d’elle ? Saya ne comprenait sans doute pas tout chez sa maitresse, mais une chose était certaine, elle était attachée à elle au point d’avoir de drôle d’idée. Et puis Saya n’était pas unique, elle était une série limitée toute au mieux. Enfin la neko comprenait le sens de cette phrase à prendre au second degré.

Cela dit l’idée que sa maitresse en aime plusieurs à la fois lui traversa l’esprit, ce n’est jamais facile d’oublier quelqu’un...


- Tu ne feras rien d’horrible, car rien, venant de toi, ne pourrait l’être.

C’est ce qui semblait vrai pour la neko, comment un être si pur que sa maitresse pourrait-elle faire quoi que ce soit de mal ? Et puis franchement une mal voyante face à une neko... Autant le dire, elle perdrait d’avance tout combat et toute course-poursuite.

- D’ailleurs pour ton information, les jouets sexuels n’ont rien d’illégal, ils sont sans doute plus légaux encore que de coucher avec une neko...

Ce qui était vrai, sauf pour le propriétaire de la neko qui lui pouvait en faire ce qu’il voulait. Enfin Saya réalisant que sa maitresse avait sans doute caché des choses dans cette discussion l’approcha doucement. Puis à son oreille elle murmura :

- Et je n’ai pas peur des choses horribles, parfois elles rendent les choses plus excitantes sais-tu...

Dit-elle avec un sourire pervers sur le visage, si ça chère maitresse pensait que la neko était prude elle faisait fausse route. Pire encore la neko était clairement le genre de fille à cacher son jeu, dans le fond qu’est-ce que Shizuka savait de sa neko sur le plan sexuel ? L’inverse était également vrai, mais la neko était presque absolument persuadée que sa maitresse était des deux la plus prude.

- D’ailleurs en parlant de vibromasseur tout à l’heure... Tu pourrais m’appeler à ton service au lieu d’en cacher un sous ton oreille, je l’ai vu en faisant ton lit ce matin.

Lui dit-elle avec une franchise et une innocence incroyable, elle préférait clairement être appelée à la place du jouet, après tout elle était la copine de Shizuka, il était normal qu’elle s’occupe au moins de ça !

- Au fait, on fait quoi cet après-midi, tu écris ? Moi, j’vais laver les plats et puis je ne sais pas trop quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mar 16 Déc 2014 - 23:50

Les domestiques, elle les avaient écarté bien avant l'arrivée de sa précédente neko. La raison, elle en avait parlé, elle n'aimait pas la compagnie des gens, qu'elle soit intime ou non, les nekos trouvaient grâce a ses yeux encore que la majorité étaient si conditionnés qu'elle avait l'impression d'avoir des poupées. Saya était différente, elle avait une personnalité a elle différente de ses sœurs, probablement...

L'hybride avait bien cerné sa maitresse, en un sens, car entre ce que la mal voyante pouvait lui faire et ce qu'elle voulait faire, il y avait une grande différence. Elle ne répondit rien.
Quand vint la tirade sur les jouets sexuels. La blonde eut un sourire acquiesça.


C'est ce que je dis: Tout aussi illégal.


Lorsque la neko lui murmura a l'oreille, elle ferma les yeux et murmura...

Tu sait bien que j'en serai incapable mais qui sait... Peut être un jour...

Il était bon que la brune n'ait pas vu le sourire de Sayaka, car en illustrant ce qu'elle aurait pu faire et non pas ce qu'elle était capable de faire peut être que la brune aurait été inquiétée.
Le vibromasseur qu'elle cachait dans son lit fut ensuite évoqué.


Je ne voulait pas t'appeler tant que nous n’étions pas ensemble... Ça aurait été abuser de ma position en tant que maitresse. Te forcer a me donner du plaisir, ce n'est pas que je souhaite...  Mais maintenant... Je voudrais te proposer de partager mon lit. Comme tu l'a dis, on est en couple maintenant...

Elle se leva de sa chaise, et s'approcha alors que la neko lui demandais ce qu'elles allaient faire...


Je vais  probablement écrire un peu mais je n'ai pas beaucoup d'inspiration en ce moment ...

Elle déposa un baiser sur les lèvres de la neko.

Pourquoi n'irions nous pas marcher derrière la maison, il y a une petite randonnée.
Le chemin n'est pas assez encaissé pour que je me blesse, mais je ne peut pas le faire seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Lun 22 Déc 2014 - 13:30

La brune savait cela illégal, pourtant elle en possédait et Saya n’avait aucun doute sur le fait qu’elle s’en soit également servie par le passé. Après tout elle a dût vivre seule après la mort de sa précédente neko, toute seule à écrire des romans pour jeunes. Saya préférait de loin l’idée que sa maitresse ait écrit un tas de choses, ça lui fait plus à lire pour l’avenir. Quand à savoir si sa maitresse donnerait bien habillée en cuir avec un fouet entre les mains c’était autre chose. Assez excitant à imaginer d’ailleurs, sa jolie maitresse sublimée par le cuir noir d’une tenue sadomasochiste. Saya rougit un peu, puis se concentra sur les dires suivants de la maitresse, ceux à propos du jouet qu’elle avait gardé sous son oreille malgré la présence de Sayaka à la maison. Mais en un sens elle n’avait pas besoin d’une longue explication, c’était évident, elle ne voulait pas utiliser Sayaka pour ce genre de choses. Peut-être même évitait-elle d’impliquer Saya dans ces jeux pervers, voulait-elle toujours le faire seule ? Cette histoire d’abuser de position était étrange, c’était effectivement l’une des tâches des nekos, elle le savait bien pourtant. Dire que Saya s’était pensée peu ou pas assez attirante pour sa maitresse à cause de cela. Après tout quelle maitresse préférerait le faire seule plutôt qu’avec son neko de compagnie ? Ha moins de ne pas aimer la vue de sa neko de compagnie, mais dans le cas présent il semblait peu probable qu’elle se fie aux apparences. Peut-être par peur de la blesser ? D’ailleurs elle venait d’y répondre, Saya hocha la tête, puis hocha encore la tête à l’idée de partager le lit, plus joyeusement cette fois.

- C’est super, ça !

Enfin sa maitresse allait écrire, ça allait changer de la voir au travail en journée pour une fois. Saya devrait la nourrir, la sustenter et lui donner à boire aussi. Sa maitresse a la fâcheuse tendance à oublier ces choses quand elle travaille à plein régime. Saya devait y remédier dans le futur proche, ou en tout cas avant que ça maitresse ne s’effondre de soif ou de faim. Mais le programme avait déjà changé, à peine le temps de réfléchirque sa maitresse parlait d’aller faire un tour dans les jardins de la demeure. Saya hocha la tête, même si avec sa robe et le soleil ça n’était pas une partie de plaisir. Elle risquait d’avoir chaud, très chaud même, enfin ce n’était pas trop grave, car le jardin était privé, au pire elle se déshabillera un peu en chemin. Saya écouta la maitresse une dernière fois, et lui dit qu’elle la guidera, elle est là pour cela aussi, et ce avant même d’être sa petite amie.

- Au fait, vu qu’il fait bon on pourrait manger dehors ce soir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Lun 29 Déc 2014 - 22:58

La brune savait que la neko ne comprenait pas pourquoi elle la traitait comme une humaine, car si en public elle s'efforçait de faire preuve d'une certaine retenue, il n'en restait pas moins qu'en privé elle la traitait et se comportait autant que possible. Pour autant la neko avait du mal avec la notion de libre arbitre même si elle montrait parfois quelques signes... La neko semblait heureuse de pouvoir partager son lit. Et pour être honnête, Shizuka ne pouvait que se réjouir de pouvoir dormir dans ses bras.
La petite marche aussi fut accepter quoique avec une certaine résignation... Elle ressentit le besoin d'éclaircir un peu son idée.


Après cette marche j'écrirais un peu et on pourra sortir...
Hmm, qu'est ce que tu voudrais manger est ce qu'il y a type de repas qui te fait envie?


Il faut dire que les restaurants avaient été banal dans sa vie et pour tout dire, elle avait essayé de nombreux types de cuisines.
Sur une impulsion, elle posa ses mains sur le visage de la neko la caressant avec douceur... Elle avait envie de "contempler" son visage et de le voir comme plus qu'une simple tache floue. La derniere fois que c'était arrivé, le touché était bien plus fonctionnel mais maintenant elle pouvait se permettre la tendresse et de finir par un long baiser. Ou ses mains finirent par parcourir le corps de la neko. Lorsqu'elles se détachèrent, Shizuka demanda.


Est ce que tu veut te changer avant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 94
Maitre de : n/c
Hybride de : Yasuragi Shizuka

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Mer 31 Déc 2014 - 15:34

Manger dehors semblait une bonne idée, restait à savoir qui allait cuisiner ce soir, certainement pas Shizu, après tout elle avait une armée de domestiques pour lui éviter cela. Et puis c’était dangereux pour sa chérie de cuisinier toute seule, bas au pire elle pourra cuisiner avec elle, comme ça rien de dangereux n’arrivera. Déjà la bonne nouvelle était que sa maitresse pensait enfin à écrire un peu pour son livre, avoir de l’avance, c’est bien, mais il faut garder le rythme ! Chose que Saya savait bien, car elle ne manquait que très rarement se entrainement sportifs malgré sa nouvelle vie plus lascive que l’ancienne. Quant à savoir ce que Saya voulait manger, la réponse la plus évidente était du poisson frais, genre saumon ou encore de la viande saignante comme un bon steak. Mais pour le moment elle devait encore y réfléchir, elle n’avait que trop d’idée de ce qui lui plairait. Elle observa la maitresse qui jaugeait une nouvelle fois son visage, à part y lire que sa neko était encore pensive elle n’y trouvera pas grand-chose. Saya se laissa embrasser et parcourir avec plaisir, ce genre de geste ne la gênait pas le moins du monde, au contraire elle appréciait ce genre d’attention qu’elle rendit dans un gros câlin. Moins baladeuse, pour sa part, sans doute qu’elle s’était calmée pour le moment de ce côté là.

- Me changer ? Oui il doit faire chaud dehors avec le soleil...

Saya hocha la tête et lui dit qu’elle reviendrait vite, chose qui chez elle était toute relative tant elle portait des tenues à la fois compliquées à mettre et à enlever. Saya se rendit donc dans leur chambre, car ses valises y étaient à présent. Ouvrant la première, elle farfouilla un moment avant de trouver ce qu’elle voulait, une robe d’été. Elle commença donc doucement à se déshabiller, entendant venir sa maitresse qui voulait peut-être aussi se changer. À moins qu’elle n’ait une tout autre idée en tête, mais ça, la neko ne pourrait pas le savoir. Aussi elle continua de se déshabiller innocemment, maintenant en sous-vêtement ou presque, car oui elle avait un corset sous la robe. Corset qu’elle retira, laissant alors sa poitrine à nue, plus qu’une petite culotte sur le corps. Elle se retourna vers la porte ayant cru y entendre sa maitresse, mais n’y vit personne. Sans doute son imagination. Elle se pencha en avant sur le lit pour ramasser une tenue bien plus légère. Cette fois il s’agissait d’un petit soutien-gorge noir, un gilet cardigan gothique noir très lège et une jupe descendante à ses tibias, mais ouverte sur sur le devant par deux fentes remontant vers ses cuisses. Si le haut était très léger et assez transparent pour laisser voir son soutien-gorge sportif, le bas lui était bel et bien opaque. Enfin elle se tourna puis redescendit à l’étage où tait censé être sa maitresse.

- La promenade nous creusera l’estomac, donc après tu écris et ce soir on mange un bon steak saignant ?

Raisonnement bien pratique s’il en était, de plus elle n’avait pas assez faim à ce moment pour s’engloutir un steak saignant. Elle lui prit donc la main et la guida vers les jardins, il était temps d’aller promener un peu. Saya la guida vers ses propres jardins, ceux qui étaient magnifiques depuis que l’équipe chargée de leur entretien avait compris que la maitresse n’était plus seule ici et que l’autre avait de très bons yeux. De l’herbe courte, des beaux massifs floraux, un banc et une promenade distinguée du sol par son pavage. La jeune neko en coir avec sa tenue sur mesure était sublime, de autant que se robe doublement fendu sur l’avant l’était aussi à l’arrière, un peu plus bas ceci dit, les fentes arrières se stoppaient aux creux des genoux, juste de quoi laisser passer les queues de la chatonne.

[hrp : Cardigan et jupe quelque chose comme ça : http://www.punkrave.ch/5225-thickbox_alysum/gothic-cardigan.jpg ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 141

MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   Lun 12 Jan 2015 - 0:07

La mal voyante "vit" que l'hybride était pensive, mais ce n'était pas tant le fait d'y voir quelque chose de plus mais de la contempler. Un peu comme quand on s'arrête pour regarder celle qu'on aime. Il ne fallait, finalement, rien y voir de plus. Elle suivit de près la neko quand celle ci monta mais fit un détour par son bureau pour y déposer les lettres. Lorsqu'elle arriva dans la chambre la neko était nue. Elle ne put s'empêcher de la ceinturer doucement par derrière pour l'embrasser dans le creux du coup. Cela aurait presque sapé sa motivation de prendre l'air, mais pour le moment elle serait raisonnable... Pour le moment.
Elle se rendit dans le dressing, passant les doigts sur les étiquettes en braille collés sur les étagères. Elle sélectionna un mini short en jean qui mettait son corps en valeur sans pour autant entraver ses mouvements ainsi qu'un vieux débardeur noir avec deux pattes de chat imprimées au niveau de sa poitrine menue comme si l'animal y avait mis les pattes après avoir courru dans la poussière blanche.
L'habbit avait été à la mode a peut près lorsque les nekos bon marchés (bon marché restant tout de même un terme assez relatif) avaient été commercialisés. Bien que l'habit soit passé de mode, la production n'avait jamais céssé et on continuait a voir des gens le porter occasionnellement. Aux paroles de la neko, la brune rit...

Promis, tu aura ton steak saignant...

Elle glissa sa canne repliée dans un étui a sa ceinture, tant que Saya était avec elle, l'outil ne serait pas utile mais on ne savait jamais...

Mais tu sait habillée comme ça, tu est vraiment à croquer...

Elle avait chaussé ses horribles lunettes et s'était rapprochée pour dévorer littéralement la neko du regard. Puis s'accrocha au bras de l'hybride, le serrant contre sa poitrine. Ensemble elles empruntère un sentier qui serpentait derrière la maison. Au fur et a mesure qu'elles s'y enfonçaient, les massif de fleur laissaient la place a une végétation plus naturelle et dont la seule véritable contraite était le sentier impécablement entretenu. A intervalle trop réguliers pour être naturel en revanche, des pierres pouvaient fournir une assise si la fatigue les prennaient. De même, des fontaines d'eau potable coulaient pour étancher la soif.
Au loin on entendait un bruit d'eau beaucoup plus fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HOT] Sur la route de la maison [PV:Sayaka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maison route 24
» Maison de Nara
» Rage sur la route 24
» LA ROUTE DES PLANTATIONS
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
RP : Tokyo
 :: Shibuya :: Appartements et maisons :: Manoir de Yasuragi Shizuka
-