Partagez | 
 

 Manipulations, surprises pour un chaton...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Manipulations, surprises pour un chaton...   Lun 6 Juin 2016 - 15:54

    Ce matin Opal et Koy avaient quitté l’appartement un peu plus tôt qu’à leur habitude. Il faisait jour mais pas spécialement beau, le ciel était un peu couvert mais fort heureusement il ne pleuvait pas. Pour le moment ils se déplaçaient essentiellement à pieds, la jeune femme ne possédait pas de voiture, elle avait juste sa moto et à l’heure actuelle elle n’en avait pas touché un mot au Neko. Bien qu’il avait sûrement déjà remarqué son casque et ses affaires. Tout en marchant, son regard se posa sur Koy qui se déplaçait à sa hauteur, elle ne savait pas s’il avait déjà enjambé une moto, la question lui trotta un petit temps dans la tête. Elle l’imagina à l’arrière de son véhicule, maladroit qu’il était, elle le voyait bien tomber simplement en essayant de monter dessus. Et s’il ne se cramponnait pas assez fort ? Supporterait-il la proximité que cela demanderait ? Hm… La jeune femme se concentra à nouveau sur le chemin qu’ils empruntaient, silencieusement. Ils étaient bientôt arrivés. La journée allait être chargée en masse de travail aujourd’hui. Beaucoup de rendez-vous… L’activité du cabinet d’Ostéopathie ne cessait d’augmenter, ce qui était bien évidemment une excellente chose.

    La présence de Koy était aussi un de facteurs exponentiels de cette croissance. Il s’occupait de petites choses mais cela lui libérait du temps pour s’occuper des patients. Ils étaient maintenant devant la grande bâtisse, Opal sortit son jeu de clé et ouvrit la porte. Elle invita Koy à passer en premier. Ils se dirigeaient vers le bureau. Laissant la porte ouverte, Koy lui se dirigeait sagement vers la salle adjacente. La jeune femme alluma son ordinateur et lança quelques programmes, rendez-vous, comptabilité, boite mail etc… Elle passa ensuite sa blouse blanche et s’installa à son bureau. Le premier rendez-vous se profilait rapidement, tout était prêt pour le bon déroulement de ce jour de travail. Opal consulta les dossiers qu’elle avait déjà en sa possession, ses patients étaient plus ou moins réguliers. Il n’est pas nécessaire de se faire ausculter souvent, voir même il est déconseillé de pratiquer certaines techniques à forte dose. Mais généralement pour ces derniers elle faisait du suivi et des manipulations plus douces. C’était tout aussi important, de savoir écouter sa clientèle, les problèmes ne sont pas tous de sorte physique.

    Un bref instant plus tard, elle se leva et alla à la rencontre du Neko qui s’installait sûrement dans la pièce qui lui était dédié. C’était plus spacieux qu’on pouvait l’imaginer en voyant cette petite porte. Il y avait une fenêtre qui laissait entrer la lumière du jour, des étagères, pas mal d’étagères… Un bureau de taille convenable et sa chaise, des fournitures de bureau logiquement, des dossiers, des cartons. Et également un téléphone fixe. Koy travaillait généralement sur son ordinateur portable personnel qu’elle ramenait les matins où il l’accompagnait, il y faisait principalement du traitement de texte, de la rédaction de mail, quelques commandes… Il restait des cartons, mais pas énormément, ils contenaient ses livres sur le corps humain et ses maux. Il n’y avait plus qu’à les déballer et les ranger sur la bibliothèque qui leur était dédié. Opal s’avança vers Koy puis elle désigna les dits cartons en précisant :

    " Vous pouvez en occuper aujourd’hui s’il vous plait ? Il y a de la place sur ce meuble. "

    Qu’il lui signalait doucement des yeux. Opal chercha intérieurement s’il y avait d’autres consignes à lui soumettre. Apparemment, non, elle trouverait bien de quoi l’occuper plus tard. Le bruit de sonnette la sortit de ses pensées. Elle quitta la pièce en ajoutant à l’attention du Neko :

    " Je ferme derrière moi. "

    Koy savait que s’il avait besoin de quelque chose, directives ou autres interrogations : il devait toquer à la porte et ne pas entrer impunément, bien que…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mar 7 Juin 2016 - 11:29

Aujourd'hui, j'avais réglé le réveil du micro-onde un peu plus tôt que d'habitude. Dame Opal se rendait à son cabinet j'allais la suivre. Comme les jours derniers.  Koy, aujourd'hui tu dois être un bon neko. L'humaine me faisait l'extrême honneur et preuve de confiance de me confier du travail. Du vrai travail. Pas les fausses tâches comme 'met la vaisselle dans le lave-vaisselle', que j'avais au quotidien dans la maison.
... Quand elle ne le faisait pas elle-même.
Koy, tu n'es qu'un imbécile de neko sans travail fixe.

Depuis mon arrivée chez la Dame, j'avais conscience de ne pas avoir fait grand chose. Le bonheur de mon humaine semblait être que je ne fasse pas le larbin. Alors je ne le faisais pas. Même si parfois, quand elle dormait, je me réveillais en sursaut pour classer les livres de sa bibliothèques par ordre alphabétique. Ou pour cirer ses bottes. Les habitudes.
Les tocs, aussi.

Miaouu... Koff koff... reuuuuh...
Bref, j'avais tenté de mettre de l'ordre dans mes cheveux fins, secs et cassants, et je m'étais lavé le visage, preuve de mon implication dans la volonté de ne pas faire honte à ma maitresse. Je m'étais aussi brossé les dents.
Vêtu des atours que l'humaine avait prévu pour moi, je me sentais bizarre dans ces vêtements étudiés. Chez mes anciens maitres, j'avais un vieux débardeur trop grand en lambeaux. Alors être tout habillé des pieds à la tête me donnait chaud. J'étais un peu luisant, mais rien de grave. Cela mettait en avant mon teint un peu pâlot maladif en avant.
Et parce que les humains aimaient les odeurs qui arrachent les narines, j'avais poussé le bouchon un peu trop loin en essayant de mettre un peu d'eau qui sent fort, de la Dame.

Et nous voici qui marchions dans la rue. J'adoptais la même démarche que mon humaine. Tout en énergie de jeunesse et de... aïe! Je n'ai pas l'énergie de la jeunesse. En fait, je clopinais au niveau de la Dame, me voulant l’œil brillant, la truffe au vent. L'air fier, quoi.
Mais bon, fidèle à moi-même j'avais plutôt l'air fier, l'oeil vitreux, et la truffe humide, dans mon mouchoir.

Nous arrivâmes au cabinet, et elle allât à son bureau, tandis que j'ôtais mes chaussures (encore une invention humaine que je ne comprenais pas) pour passer un coup d'aspirateur sur le parquet du hall d’accueil et de la salle d'attente. Une fois ceci fait, je prenais possession de la salle de stockage. Un petit bureau dans lequel était rangé les dossiers de suivi des patients de la Dame, les différends livres de médecine, et les suivi du budget, et des fournitures du cabinet. J'avais déjà commencé à défouler mes troubles de l'ordre compulsifs ici, mais je n'avais pas encore fini le boulot.
Je reniflais de dédain. Foi de Koy ce bureau sera rangé ce soir! Purifié par le feu de l'ordre!

Dame Opal vint me voir et ajouta quelques consignes. J'opinais du chef largement et murmurais que ce serait fait. Et lorsque la sonnette retenti, l'humaine s'éclipsa pour sa consultation.
Je regardais tout le bazar autour de moi.
(C'était plutôt rangé, en fait. Mais le moindre objet qui n'est pas à sa place, ou posé nonchalamment sans respecter une perpendiculaire ou une parallèle, moi, ça me fait dire que c'est pas rangé)

Je rajustais mon écharpe sur mon nez pour le protéger de la poussière. Et je me remettais au boulot. Aujourd'hui, j'avais prévu de m'attaquer aux rayonnages de la bibliothèque. Je savais gagner de la place et c'est ce qu'il manquait cruellement ici. M'équipant du petit escabeau en métal, je grimpais vaillamment malgré le vertige pour me saisir des livres et les descendre au sol. Une fois étalés par terre, je pourrais faire l'inventaire, et les ranger convenablement.
Je montais une fois sans danger. Une seconde fois je tentais ma chance et rien ne se passa.
Mais à ma troisième ascension de la bibliothèque, à moins d'un mètre du sol, le téléphone sonna.

Hésitation.


Regarder vers le téléphone, loin en contrebas? Ou toujours regarder vers le haut? Consigne sage d'alpinisme.

N'écoutant que mon sens du devoir, je me tournais vers le téléphone et je manquais de défaillir fasse au gouffre sans fond qui se dressait sous moi.  
Gouffre:
 

La sonnerie du téléphone avait presque fini. Si je manquais un appel, je ferais le malheur de ma maitresse. Le patient ne reviendrait plus et ce serait la ruine absolue! Plus d'argent, et ma maitresse devrait aller partager le toit de John-Bob, le vieux charismatique méchant des quartiers sombres. Et ce serait la faute du petit neko nul et moche Painson Koy!

Les larmes aux yeux, désespéré, je me jetais de là-haut sur le bureau pour répondre, avec fracas. J'aurais juré sentir une de mes cotes se fêler. Les livres que j'avais dans les mains tombèrent en pluie diluvienne sur ma tête ou à terre.

*Voix faible à bout de souffle
-"Cabinet d’Ostéopathie Opal Aston bonjour? (...)"

La suite ce perd dans 'intérêt qu'on peut avoir à prendre des rendez-vous, ou les décaler. Ensuite il faut consigner ça dans le livre, puis sur l'emploi du temps, dans l'intranet, via l'ordinateur. Puis ajouter un post-it pour se rappeler que les séances annulées moins de 24h avant la consultation ne sont pas remboursées. Suivit d'un mail au client pour le lui rappeler... Oh et il fallait que je rappelle à ma maitresse qu'un mail veillissait sans réponse dans sa boite mail...



Je n'avais descendu qu'une partie des livres, et j'avais déjà d'autres choses à faire. Il s'agissait de faire preuve de bon sens et de sens des priorités et d'initiative.
Aujourd'hui, j'aurais beaucoup de travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mer 15 Juin 2016 - 16:32

Premier patient, Monsieur Saokoudo.
Un homme toujours ponctuel, ce n’était pas la première fois qu’il venait. Aujourd’hui c’était pour du suivi plus que pour une séance de rééquilibrage. Il s’installait sagement en échangeant quelques mots avec l’ostéopathe. Opal plaçait ses mains sur le haut de son buste puis les paumes à hauteur de ses épaules. Il n’avait pas un dossier compliqué, une attitude scoliotique qu’il négligeait toujours. Le temps de la manipulation ils discutaient, rien de précis juste une conversation qui s’installait naturellement. Le téléphone sonna mais elle ne s’arrêta pas dans ses mouvements. Koy était là pour répondre aux appels. Mais il est vrai que la sonnerie se montrait insistante, il n’était peut être pas à coté… Le craquement dans le dos de Monsieur Saokoudo couvrit le bruit de la chute du Neko –bien qu’elle ignorait ce fait- quoi qu’il arrive il avait répondu, le voyant du combiné le lui indiquait.

La jeune femme raccompagnait l’homme jusqu’à la porte de sortie, elle lui serra la main sur le bas du pallier. Dehors le temps se découvrait peu à peu. Malheureusement elle n’aurait pas le loisir de profiter du soleil aujourd’hui.
Retour à son bureau, la salle d’attente était vide, son deuxième rendez-vous n’était pas encore arrivé. Opal se replaça sur son fauteuil et en profita pour classer quelques mails que Koy avait mis en évidence, des demandes de consultations à domicile, des notes concernant des annulations etc… A ce propos, cela lui faisait penser à un homme qui l’avait contacté en début de semaine dernière. Il devait lui confirmer sa venue enfin pour sa neko. Depuis l’ouverture du cabinet la jeune femme n’avait eu à faire que sur des humains, aucuns hybrides. C’était logique quand on voyait certaines mentalités. Koy serait sûrement le premier qu’elle manipulerait…

Elle se releva et alla justement à sa rencontre. Opal ouvrit la porte qui menait à lui sans toquer. Inutile de s’annoncer, du moins elle n’en voyait pas l’intérêt dans ce sens.
Il rangeait sagement les livres, elle le questionna :

" Koy, est-ce que vous avez une note sur Monsieur Hibiya ? Il devait nous recontacter la semaine dernière. Mais je n’ai rien sur la boite mail, ni sur mon numéro de portable pro. "

Il n’avait pas planifié de date mais quand même, elle refusait de perdre un client potentiel parfois entrainé dans leur rythme de vie, les gens ne trouvent pas le temps de rappeler ou simplement ils finissent par oublier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mer 15 Juin 2016 - 19:00


Aie, les problèmes venaient de commencer. Je m'étais fais un truc aux cotes. Je ne m'étais rien cassé. Mais j'avais bien cette pointe de douleur, comme une aiguille à tricoter qui vous perce la poitrine. J'avais dû me pincer un nerf, quelque chose comme ça...
En plus j'avais une bosse sur le front, la faute à un essai sur l’ostéopathie qui avait dégringolé quand je m'étais jeté sur le téléphone.

Zut de flute de pin pon!

Bien, il était maintenant temps de...
La porte s'ouvrit! J'étais tellement occupé à me préoccupé de mon petit monde comme un égoïste de neko que je n'avais même pas entendu ma maitresse marcher par ici!
Je sursautais comme un neko rebelle hors de sa cage!

Si jamais elle découvrait que je m'étais encore fait mal, ou que je ne travaillais pas, elle allait me virer! Me rendre à la fourrière!
J'avais tellement assuré pour qu'elle me donne du travail ici! J'avais tellement envie qu'elle change d'avis sur moi, qu'elle me laisse la servir! Elle détestait les bobos, de ce que j'en avais vu en voulant me punir. Si elle me voyait dans cet état, elle partirait sans doute d'un grand cri! Et puis elle me jetterais dehors tel un méchant neko nul et moche...

Je me tournais donc vers la bibliothèque avec des réflexes surneko et je faisais semblant de ranger. Il fallait que je reste dos tourné. Pour ne pas qu'elle constate quelque chose d'étrange.

" Koy, est-ce que vous avez une note sur Monsieur Hibiya ? Il devait nous recontacter la semaine dernière. Mais je n’ai rien sur la boite mail, ni sur mon numéro de portable pro. "


Crotte de rebelle!

Monsieur Hibiya? Non, je n'avais enregistré aucun appel de et humain. Cherche dans ta misérable tête, Koy!

-"Non, mademoiselle Opal. Ce monsieur n'est point entré en contact avec nous à ma connaissance. En revanche, je puis tenter de l'appeler pour lui rappeler qu'il doit appeler pour son rappel?"

Je marchais déjà vers le téléphone, en prenant bien soin de lui rester dos tourner.
Je me tripotais nerveusement l'ouverture dans ma joue, tapotant mes dents.

-"Euh... Est-ce que Monsieur Saokoudo va bien??"

Lorsqu'elle serait repartit en consultation, j'aurai tout le loisir de me refaire une bonne tête.
D'ici là, il fallait que je tienne bon, et que je continu de ne pas tourner ma face vers elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Lun 20 Juin 2016 - 18:04

Pas de nouvelles… Fallait-il se montrer plus insistant ou laisser courir... Elle prit le temps de la réflexion. Opal ne voulait pas se montrer trop intrusive et puis bon du travail elle en avait. Cependant il fallait aussi savoir se montrer appliqué et impliqué, rigoureux. Elle s’en occuperait en fin de semaine.

" Non non, je verrais ça en début de week end. Ce n’est pas urgent. "

Oui, ils avaient tous les deux d’autres priorités. Puis le Neko lui demanda si Monsieur Saokoudo allait bien. Elle hocha positivement la tête bien qu’il ne puisse pas le voir étant donné qu’il lui tournait le dos étrangement mais ça n’éveilla aucun soupçon en elle. Il paraissait occupé à sa tâche et lancé dans son travail, elle poursuivit :

" Oui il va bien, son business aussi donc bon. "

Hormis le fait qu’il ferait bien d’aller voir un orthopédiste, qu’il devrait mettre des semelles pour soigner correctement son dos mais elle ne rentrait pas dans les détails. Pas sûr que Koy connaissent l’existence d’un médecin spécialisé dans les pieds, les jambes et le reste du bas du corps.
Opal n’allait pas lui faire peur à l’assommer de termes médicaux qu’ils ne maitrisaient pas. Elle était également un peu surprise de son intérêt soudain mais c’était plutôt une bonne chose qu’il prenne des nouvelles des patients. Il marquait un bon point. Son second rendez-vous n’allait pas tarder à se manifester elle retournait tranquillement vers la porte dans l’optique de rejoindre son bureau en l’attendant. Il n’allait pas tarder, elle sera plus apte à aller l’accueillir même si d’ici on attendait très bien la sonnette. Cependant avant de passer la porte, elle se tourna une autre information remontant à la surface. Elle s’adressa de nouveau à Koy :

" Il y a des restes du repas d’hier ? On risque de rentrer tard, vu que nous avons une consultation exceptionnelle à 21h. "

Les hélas du métier, 21h ça va, c’était quand même raisonnable, après une petite pause, la jeune femme reprit :

" Je pense qu’on pourrait peut être se faire livrer quelque chose à manger pour patienter… Ça vous va aussi ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mar 21 Juin 2016 - 11:26


Est ce qu'il restait quelque chose à manger? Oui, bien sûr! Mes rations de survie. J'avais acquis une technique spéciale, moi. En neko maltraité et souvent affamé, j'avais apprit à ne jamais manger tous mes plats en entier. Je gardais toujours une bouchée dans l'assiette. Et juste avant la vaisselle, je prenais les restes et les mettais dans un sac plastique de congélation. Puis je cachais ça un peu partout dans la maison du maitre. J'avais donc toujours de quoi grignoter en cas de disette.
Mais je n'étais pas sûr de pouvoir dire ça à Dame Opal. Je ne l'avais jamais dit à aucun maitre.
Et puis je n'étais pas sûr non plus qu'elle comprenne le pourquoi de cette habitude tenace.
Je décidais de répondre à moitié. Les oreilles en arrière, dirigées vers elle pour bien entendre tout ce qu'elle faisait et disait, la queue battant nerveusement, je répondis de ma petite voix habituelle.

-"Si mes souvenirs sont bons Ma Demoiselle Opal, je n'ai pu finir le repas d'hier soir. Il doit rester la moitié d'une assiette, mais je doute que cela vous suffise."

'Ça vous va aussi?' Je décortiquais toute la phrase. Mes méninges tournaient à plein régime. Une surcharge du réacteur commençait à poindre. trop d'infos en continue. Je ne dois pas me retourner, qu'est-ce qu'on a manger hier? Se faire livrer? L'appel au client sans nouvelles, ma bibliothèque à ranger... Ça commençait à faire trop pour ma petite tête de neko.
Revenons à la phrase. Elle avait conclut par 'aussi'. Ce qui l'incluait elle dedans. Donc ça lui allait. Et bien si ça lui allait, il allait de soit que ça m'allait aussi. On m'a toujours apprit que les maitres étaient plus intelligents. Si ça lui allait, c'était pour une raison qui était peut-être en dehors de ma compréhension?

-"Oui, cela me va aussi Dame Opal. (Vite, quelque chose de plus, mon humaine aimait bien avoir une vraie conversation. Je ne voulais pas être ennuyeux.) Peut-être serais-je même un peu foufou en proposant que commander un met culinaire originaire de chez vous serait agréable?"

Alors là pour le coup j'étais nerveux. Je n'aimais pas du tout faire preuve d'initiative, mais des quelques jours passés avec la Dame, j'avais appris qu'elle aimait un peu l’inattendu. Si je voulais demeurer son fidèle neko, il faudrait que je change un peu ma façon de faire pour l'étonner. Mais j'avais toujours l'impression d'être complètement à côté de la plaque!

Ma queue foutait l'air, et mes cheveux se dressaient chichement sur mon crâne.
Tiens mais au fait, quelle consultation tardive? Il n'y avait rien de tout cela dans le registre des réservations. Peut-être un appel qu'elle avait prit?

-"Euh... Sans vouloir vous importuner Dame Opal, je ne crois pas avoir vu de rendez-vous si tardif. Un client urgent?"

A aucun moment je ne pouvais penser que ce serait peut-être moi le dernier client. Et puis bon, je ne l'avais jamais vu exercer son métier. Moi, ma vie, ma passion, c'était mettre de l'ordre dans mon petit bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mer 29 Juin 2016 - 17:50

" Pourquoi pas oui, ça me ferait plaisir en tout cas. "

C’est vrai que cela faisait un long moment qu’elle mangeait des mets orientaux, la cuisine occidentale lui manquait parfois.
La jeune femme avait été habituée à ces deux styles mais elle avait tout de même certaines préférences. Il y avait toujours des bons et des mauvais cotés qu’il s’agisse de cuisine européenne ou japonaise…

" Vous pensez trouver ça facilement ? "

Toujours en parlant de plats étrangers… Il lui lança entre temps une question sur le rendez-vous de ce soir. L’ostéopathe croisa les bras et hocha positivement la tête. Elle ne l’avait pas noté dans l’agenda, une consultation de dernière minute qu’elle avait juste acceptée et mémorisée sans lui en faire part sur l’instant précis.

" Oui, j’ai eu un appel hier. Je ne l’ai pas mentionné dans le planning. "

Opal marqua une courte pause, le temps que le second patient ne s’affirme. La jeune femme retrouva le chemin de son bureau en précisant à Koy :

" Il s’agit d’une jeune sportive, elle a un emploi du temps très chargée et apparemment une importante compétition demain. "

Avant de passer la porte, elle justifia encore un peu pour la compréhension du Neko :

" Ce genre de patient est capital pour le cabinet, si j’arrive à obtenir son suivi ça peut réellement être intéressant. "

Financièrement parlant comme humainement bien sûr. Opal sortit à nouveau de la dépendance de Koy et alla à la rencontre de son deuxième rendez-vous. Tout comme le premier elle l’installa en échangeant poliment quelques mots. Elle n’avait jamais vu cette personne, elle commença donc par créer une fiche de renseignement avant de lui demander plus en profondeur la raison de sa visite.
Une épaule douloureuse.
La jeune femme n’allait pas directement passer à la manipulation. Elle alla chercher de l’autre coté du bureau une planche anatomique centrée sur l’épaule… Qu’elle ne trouva pas sur le coup. Ça lui revenait c’était dans le bureau où Koy se trouvait. Elle revenait alors sur ses pas et alla le retrouver en prenant soin de fermer derrière elle.

" Je ne fais que passer, je prends ça. "

Hop, à peine entrée, déjà sortie. A se demander s’il avait eu le temps de voir ce qu’elle était venue chercher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Ven 8 Juil 2016 - 2:33


" Vous pensez trouver ça facilement ? "

J'opinais du chef, puis je déclinais un peu, pour recommencer à acquiescer.

-Je pense, oui. Avec l'outil internet, je crois pouvoir faire quelque chose en ce sens. Et puis, un bon neko doit être polyvalent."

Dame Opal m'expliqua alors ce qu'il en était du rendez vous mystérieusement tard. Ah, je comprenais mieux.
Et elle repartit à son travail faire son devoir envers ses patients. Dame Oopal m'avait déjà inspecté une fois. Je m'étais éveillé et j'allais un peu mieux avant que je tombe dans les pommes. À priori, elle avait donc fait quelque chose de bien. Elle veillait de très près à ce que j'aille bien, mais mon corps avait encore quelques réflexes qui me faisaient reculer lorsqu'elle désirait s'approcher de trop.
C'est donc qu'elle s'occuperait bien des humains. C'était ma maitresse, et en bonne maitresse, elle faisait les choses bien! J'en était persuadé.


Maintenant, il fallait que je trouve de quoi nourrir mon humaine. J'allumais l'ordinateur portable pour naviguer sur internet. Que se passerait-il si je ne trouvais pas ce qu'il fallait pour Dame Opal? Allez Koy! Je me tapotais les dents tout en consultant les sites. Je cherchais de la nourriture de chez Ma Dame. Mais attendez! Je ne savais pas d'où elle venait Ma Dame!

Par la babine du Parfait Neko!

Il fallait que j'aille lui demander de ce pas! Je me levais de mon bureau pour aller vers la porte et poser la question. Dame Opal passa à cet instant en coup de vent, cherchant un élément avant de repartir aussitôt.

-"Ma Dame je voudrais..."

Mh, trop tard. Elle s'était éclipsée.
Dame Opal avait été très clair quand au fait qu'elle ne voulait guère être dérangée durant ses consultations. Je décidais donc de toquer doucement à la porte de façon répétée.

-"Heu, ma demoiselle, je suis désolé de vous déranger, mais, je voudrais vous poser une question?"

Je passais timidement le museau en ouvrant doucement la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Jeu 6 Oct 2016 - 15:12

Comprendre le corps et ses blessures n’est pas une tache aisée, l’expliquer à un patient non plus. D’autant plus compliqué quand il n’y a pas spécialement de traumatisme récent ou quand la douleur provoquée vient d’une toute autre zone que la partie concernée. Elle retrouva son bureau, Opal déposait doucement son livre puis le feuilleta jusqu’à tomber sur la bonne page. La jeune femme questionna la personne en face d’elle pour en savoir plus sur l’origine de sa souffrance, quel métier exerçait-elle par exemple ? Elle tourna le livre en sa direction, échangea quelques mots tout en faisant glisser son doigt pour appuyer ses propos. L’ostéopathe tapa brièvement sur le clavier de son ordinateur pour compléter sa fiche de renseignement qu’elle enregistra aussitôt. Elle se leva ensuite, invitant son patient à la suivre. Elle s’avança dans la pièce, allant progressivement prés de la table de manipulation silencieusement. Silence qui fut interrompu par une petite série de bruit en provenance de la porte. Elle comprit rapidement qu’il s’agissait de Koy qui toquait...

Opal s’excusa auprès de son patient, le proposant d’aller se déshabiller derrière le paravent prévu à cet effet, le temps pour elle de se rendre auprès du neko.
Elle revenait alors sur ses pas en direction de son bureau, elle voyait déjà les traits du chaton s’esquisser au niveau du cadre de la porte. C’était extrêmement rare de Koy se manifeste lors d’une consultation. En même temps elle avait été très claire avec lui, il devait se faire le plus discret possible pour ne pas la déranger certes mais aussi parce qu’elle ne savait jamais qui elle aurait sous les mains, certaines personnes pouvant ne pas se sentir offusquer par la présence d’un neko, d’autres pourraient carrément être violentes envers eux. On le voyait bien, le contexte actuel et ses tensions dans les interactions hommes/nekos, les agressions perpétuelles relatées dans les journaux. Garantir la sécurité de Koy était aussi l’une de ses priorités. Il avait déjà bien trop été victimisé comme ça… Elle s’avança jusqu’à lui, ouvrant délicatement la porte qui les séparait, elle se glissa à l’intérieur de la petite pièce adjacente.

Koy recula instinctivement, Opal ferma la porte derrière elle :

" Oui ? Qu’est-ce qui se passe ? "

Elle se demanda la raison de son intervention, quelle question aurait-il à lui poser ? Un soucis sur l’ordinateur, un problème plus personnel ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Sam 8 Oct 2016 - 16:08


Dame Opal m'avait rejoint et il fallait que je pose la question fatidique. Je fermais très fort les yeux comme pour ne pas voir sa face consternée lorsque je lui manquerais de respect en lui demandant d'où elle était originaire. Je m'entortillais les doigts, gênés.

-"Je... je voulais chercher de la restauration de chez vous... Mais... Mais... Mais... Je me suis rappelé que je ne savais pas où vous êtes née?!"

Quel imbécile de neko nul et moche j'étais! Incapable de réussir les tâches les plus élémentaires!

-"Alors... Est-ce que je puis vous demander quel est votre pays d'origine?"

Mes autres tâches de la journée ne seraient pas trop compliquées et longues à mettre en place, si je commençais par le plus compliquer : gérer l'approvisionnement en nourriture. Cela me rappelait aussi qu'il fallait que je gère les rames de papier, l'encre des photocopieurs, et autres ustensiles de bureau. Je passais en revue les différents achats et leur coûts. Je fournirais le devis à Dame Opal.

Cela dit, je me demandais bien d'où pouvait bien venir mon humaine. Je n'étais qu'un tout petit bout de neko moi et le monde s'arrêtait à mon quartier. Imaginer la surface du Japon était déjà me demander beaucoup, alors visualiser d'autres contrées...

-"Vous me raconteriez comment on vit hors du Japon, pendant le repas? Est-ce que les nekos là-bas aussi ils ont le même accent que vous? Et est-ce que toutes les mamans sont gracieuses comme votre mère? Est-ce que tout le monde à les yeux bleus?"

Zut, je ne parvenais plus à m'arrêter de poser des questions. Et pourtant ce n'était pas du tout le bon moment! Elle travaillait avec un autre humain! Mais je découvrais qu'il y avait tant de choses que je ne savais pas!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mer 12 Oct 2016 - 16:16

Koy comme à son habitude semblait nerveux, hésitant et gêné par la question à lui formuler, si bien qu’elle se demandait s’il allait y arriver un jour... Elle patienta, ayant apprit à mesure de le côtoyer que montrer de l’impatience revenait à le brusquer et à le bloquer définitivement. Effectivement…Son interrogation était pertinente, ils n’avaient jamais discutés de ses origines ou même de son passé. Il n’allait pas pouvoir savoir ou deviner d’où elle venait si elle ne lui avait jamais dit. Ce n’était cependant pas une excuse pour paraître aussi embarrassé. Mais bon c’était Koy, il était comme ça, inutile de lui faire une remarque sur le sujet. Opal resta près de la porte, en vérité elle était née au Japon mais la jeune femme n’en avait que peu de traits. Sa mère étant Anglaise et puis son enfance elle l’avait passé loin d’ici, elle avait grandit sur les terres originelles du coté maternelle avec ses grands-parents. Elle regarda le neko, ses pensées se confondaient dans ses souvenirs, le temps pour le neko de lui faire part de son intérêt pour sa personne. Un sourire se dessinait doucement sur ses lèvres, elle lui répondit calmement :

" L’Angleterre, j’y vivais avant de rentrer au Japon. "

Koy semblait avide de découvrir des détails sur elle, elle mémorisa ses demandes. Une ressortait davantage du lot… - Est-ce que les nekos avait le même accent qu’elle ?-
Ça, c’était impossible il n’y avait qu’au Japon qu’on trouvait des nekos, Koy ne le savait peut être pas. De même qu’il ne pourrait jamais quitté ce sol qui l’avait vu naître… Chose qui la frappa, il ne pourrait jamais venir avec elle à l’étranger, à moins d’investir des millions en chirurgie, avoir de faux papiers… Bref une grosse galère, mauvais karma…

" Oui, on verra ça tout à l’heure, je vais y retourner. Mais ça sera avec plaisir. "

C’était sincère, elle lui fit un petit signe de la tête, s’assura qu’il n’avait plus rien à dire pour pouvoir le quitter une nouvelle fois.
Elle sortit donc, retrouvant son patient qui venait tout juste de se dévêtir. Opal s’approcha et commença sa consultation…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Jeu 13 Oct 2016 - 15:20

Par les oreilles du Parfait Neko!!
Elle avait souri! Dame Opal avait eu un sourire après une question que je lui avais posé! Un sourire est un signe de contentement figurez vous, hé oui! Je savais cela! C’était donc que j’avais rendu heureux mon humaine?!
C’était la première fois de ma vie que je voyais un sourire franc à mon égard. La dernière fois que quelqu’un m’avait souri , hormis Dame Opal ou sa glorieuse mère, c’était lorsque je m’étais réveillé dans cette baignoire pleine de sang et de glaçon. Mais ce n’était pas un sourire gentil. Ce n’était pas agréable. Ici, j’étais dans une situation tout à fait nouvelle pour moi!

Quelque chose dans mon corps se détendit d’un coup et je bondis au plafond les bras au dessus de la tête comme un neko fou fou! Yata! Dame Opal était contente de moi! J’avais réussi à satisfaire mon humaine! Voilà qui me donnait du peps! Ça allait swinguer aujourd’hui!
Me retroussant les manches, et souriant sous mon écharpe, je me remit au travail et en un rien de temps qu’il ne faut pour le dire, tout mon petit bureau était propre comme tout. Les livres classés dans l’ordre alphabétique, classés par thèmes, j’avais dégagé un peu d’espace dans la bibliothèque et mis de l’ordre dans les papiers de devis. La table vernie, le sol balayé, récuré à la main, le sac d’aspirateur changé pour un neuf, le clavier de l’ordinateur nettoyé des poussières sous les touches! Tout! J’avais tout fait.

Il ne me restait plus qu’à m’occuper de restauration anglaise dans Tokyo. Je cherchais fébrilement sur la toile. D’ailleurs pourquoi appelait-on ça une toile, C’était un écran! J’avais trouvé plusieurs adresses et contacts et je comparais les prix, ainsi que la diversité des menus. Je voulais être sûr qu’elle trouve quelque chose à son goût. Je voulais revoir Dame Opal sourire à nouveau. Tout gentiment. Je finis les comparatifs, et je conclus que le restaurant porche de la baie était le meilleur rapport diversité / prix / avis des internautes. Je recopiais donc sur une feuille les différents repas et boissons à commander, ainsi que leur prix. Et comme elle me demanderais sûrement ce que je voudrais, j’avais déjà sélectionné un ‘fish & chips’ qui m’avait l’air fameux. Et puis c’était une spécialité, et comment mieux s’intéresser à d’où elle venait qu’en prenant une spécialité? Et puis je prendrais un ‘Coke’ avec ça pour avoir ma propre personnalité à moi! Dame Opal ne s’intéressait pas à ce qui était banal. J’en était persuadé.

J’étais plutôt content de mon travail aujourd’hui et comme l’heure avait bien tournée, à une heure pareille, elle ne devait plus avoir de patient. Le nez dans ma fiche pour repérer d’éventuelles fautes, j’ouvris la porte, ne me rappelant plus que je devais avant tout lui demander la permission d’entrer dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Ven 14 Oct 2016 - 16:49

Opal raccompagna son dernier patient jusqu’à la porte, elle le salua puis rentra dans le cabinet d’ostéopathie. Elle ferma derrière elle, au besoin il y avait la sonnette. La jeune femme retourna dans son bureau, sans trop se soucier de Koy elle le laissa finir ce qu’il avait à faire. Elle rangea rapidement la pièce avant de s’asseoir et de faire face à son ordinateur. La jeune femme clôturait la fenêtre de sa boite mail, passant ensuite sur un autre logiciel, elle corrigeait et ajoutait quelques détails à ses fiches patients. Elle sortit son portable de sa poche pour le déposer sur son bureau, bien qu’elle n’y prêta pas une grande attention. L’ostéopathe entendit la porte s’ouvrir derrière elle. Elle fit pivoter son fauteuil, se retournant vers Koy qui passait la tête. Bien qu’il n’avait pas toqué, elle ne se sentait pas d’humeur à le réprimander surtout qu’il avait conscience de l’heure et que les consultations étaient terminées donc ce n’était pas dramatique en soit. Il tenait une feuille de papier dans ses mains. Elle se demandait de quoi il pouvait s’agir, un inventaire peut être ou un autre document important. La jeune femme se leva et alla chercher une chaise pour le neko, la plaçant proche de son fauteuil dans lequel elle se reposa.

Elle l’invita à s’asseoir à ses cotés en espérant qu’il supporterait la proximité.

" Qu’est ce que c’est ? "

Ajouta t-elle en désignant ce qu’il avait dans les mains. Il lui tendit doucement, elle saisissait alors le document du bout des doigts pour en constater le contenu. C’était une liste de plat, typiquement anglais, le prix était annoté sur le côté. Elle souriait, rien que de penser à la nourriture occidentale ça la réjouissait.

" Ah ! Super, vous avez trouvé un restaurant qui fait dans les spécialités anglaises. Vous avez déjà fais votre choix ? "

Ses yeux quittaient progressivement le neko pour parcourir la liste longuement. Elle ne mettrait pas longtemps à choisir ce qu’elle voudrait vu qu’elle avait vraiment faim.

" Ils font la livraison à domicile ? "

Détail important, même si la réponse était négative ce n’était pas bien grave ils prendraient à emporter à la commande, le trajet serait l’occasion de discuter à propos de toutes les interrogations précédentes de Koy… Elle n’avait pas oublié la curiosité qu’elle avait suscitée chez lui. Mais avant tout elle tenait à lui dire ses quelques mots :

" Merci Koy, pour cette journée, bon travail. "

Le féliciter, le remercier c’était important pour elle… Le neko s’était vraiment bien adapté et il travaillait bien, la soulageant ainsi de nombreuses taches…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Sam 22 Oct 2016 - 0:05

" Ils font la livraison à domicile ? "

Euh... Euh... Hhhhhh! ...

Ah mais non! Mais non ce restaurant ne fait pas le service à domicile! Mais quel vilain moi! Oh! J'étais furieux contre le vilain moche que j'étais! J'ai été très nul que de ne pas avoir vu cet élément particulier. Quel horreur! Mais qu'est-ce que je faisais de la vie que les Humains m'avaient donnée? J'aurais dû servir mes bienfaiteurs de toute ma force, mais je ne parvenais même pas à trouver un restaurant capable d'apporter à ma Dame de quoi se nourrir.
Mon humaine ne tolérais pas l'auto-punition. Je me serais déjà flanqué par la fenêtre, sinon.

" Merci Koy, pour cette journée, bon travail. "


Avec de grands yeux surpris je dévisageais Dame Opal. C'était tellement... Mon regard s'éclairait et ma frimousse était si surpris, mais en même temps si... timidement heureux. Un peu comme quand un avare vous donne subitement un billet. Vous n'y croyez pas, et pourtant, c'est bel et bien ce qu'il se passe!

Dame Opal me proposa donc de me préparer à sortir. Je ne savais pas trop pourquoi, mais il me sembla qu'elle avait une idée derrière la tête. C'était bien typiquement humain ça. La prise d'initiative.
Je m'équipais donc pour sortir. Mes mitaines, mon écharpe bien sûr sur le nez, une veste pour garder ma carcasse au chaud. Il n'y avait pas de cache oreille, mais je ferais sans. J'étais vite prêt à sortir et il ne me restais plus qu'à embarquer dans le véhicule de Dame Opal. J'eus une certaine appréhension devant la moto de ma maitresse. Mais je ne l'avais encore jamais utilisé, et j'avais cru comprendre qu'elle se plaisait à utiliser cet engin. Mort de peur, et un peu pâle, je décidais tout de même de faire des efforts pour me faire bien voir de mon humaine.

-"Euh... Euh... Dame Opal? Le neko que je suis n'a jamais utiliser ce genre de véhicule sportif. En quoi est-ce différend de la voiture? J'ai vu que vous aimiez bien conduire ce véhicule... Mais dans ma petite tête je ne sas pas ce qui change?"

Si je n'avais pas été aussi timide, je n'aurais pas été contre la médaille du vaillant neko. J'avais vraiment l'impression de m'investir pour ma maitresse. Mais j'avais d'autant plus envie de me dépasser pour Madame Aston parce qu'elle me traitait avec égard.
Habituellement, je travaillais pour les humains par la terreur, la loyauté et le dévouement. Mais aujourd'hui, une valeur supplémentaire se rajoutait à tout cela : le respect.
C'était parfaitement nouveau et la gratitude que je ressentais (sentiment parfaitement nouveau pour moi) s'exprimait par la volonté de ma part que Dame Opal fasse absolument tout comme elle aimait. Quand bien même je devrais battre mes peurs.
Je pensais même pouvoir entrer dans une baignoire de glace et de sang, si elle me le demandait!!

Les mains dans les poches, le bout du nez strictement sous mon écharpe, la queue bougeant lentement dans mon dos. Les oreilles dressées, les yeux grands ouverts, je restais strictement à un une mètre et demi aux côtés de ma maitresse, à l'affut de ce qu'elle pourrait bien exiger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Mer 9 Nov 2016 - 16:16

Opal ôta sa blouse blanche, elle la déposa sur le dossier de son fauteuil. Elle alla ensuite chercher son manteau, qu’elle passa sur ses épaules. Elle rangea son portable à l’intérieur d’une des poches puis s’avança vers la sortie. La jeune femme s’assura que Koy soit prêt à s’aventurer dehors et qu’il suive ses pas. Elle lui ouvrit la porte et passa après lui. L’ostéopathe ferma la porte derrière elle, replaçant ses clés dans son blouson. Elle fit quelques pas avant que Koy ne l’interpelle, elle se retourna vers le neko. Ils étaient à hauteur de sa moto, elle jeta un bref regard à son véhicule avant de reporter son attention sur lui.

" Et bien, il y a beaucoup de différences… "

Ce qui lui paraissait évident ne l’était pas toujours pour le neko, elle le savait. Elle avait aussi à comprendre ses sous-entendus. Visiblement le neko pensait qu’ils rendraient en ville en moto. Erreur petit chaton désorienté…
Bien qu’elle y avait déjà songé, la mise en pratique était freinée par un nombre de variantes. Opal ignorait quand le bon moment se présenterait. Pour l’instant elle essayait davantage de le faire gagner en confiance dans sa globalité. Question d’adaptation aussi, pour lui, comme pour elle. Koy ne s’en rendrait jamais compte, mais il faut dire qu'aucun homme (même si lui était à moitié chat) n’avait eu le privilège de vivre avec elle. La jeune femme alla chercher du bout des doigts son téléphone. Elle se rapprocha du neko et reprit :

" Le mieux serait qu’un jour, vous essayez de monter avec moi. Pour un petit trajet, pour commencer, comme ça vous pourrez vous faire une idée des différences. "

Elle ne se sentait pas capable de partir dans un monologue explicatif. Opal lui souriait, ses yeux glissaient ensuite sur l’écran de son smartphone. Elle ajouta :

" On va y aller à pieds de toute façon je n’ai pas de casque pour vous. "

Sécurité avant tout, il était inconcevable qu’elle prenne ce risque.

" Je passe la commande maintenant comme ça le temps qu’on y arrive normalement ça sera prêt. "

Question de timing, Opal demanda à Koy le nom du restaurant, à défaut il lui donna le numéro directement. Elle s’informa aussi de ce qu’il désirait manger. La jeune femme appela ensuite et annonça ce qu’ils avaient choisis. Elle raccrocha et en profita pour regarder l’itinéraire qu’ils devraient emprunter pour s’y rendre. Opal releva les yeux de l’écran et s’adressa au neko :

" On a un bon quart d'heure de marche. On y va ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Jeu 10 Nov 2016 - 17:36


Je ne fus pas capable de dire si j’étais totalement déçu ou rassuré de savoir que le tour de moto ne serait pas pour aujourd’hui. Un savant mélange des deux, tout du moins, s’empara de moi.

" On a un bon quart d'heure de marche. On y va ? "

Et j’opinais du chef, le nez dans l’écharpe, la tête dans les épaules. Comme pour Madame Victoria avant, j’essayais d’être le digne neko de Dame Opal en essayant de mimer sa démarche. Cer derniers temps, j’avais beaucoup moins mal dans tout le corps. Globalement seulement mes os des cuisses, et mes omoplates ainsi que mes clavicules me faisaient mal. Et ce n’était pas les services que je rendais à mon humaine qui en étaient la cause. Il fallait remonter au début de ma vie et aux essaies cliniques répétés pour comprendre tout cela.
Je marchais donc après ma Dame, respectant la distance d’intimité propre à chaque être humain. Un neko ne doit pas être envahissant, il doit ne constituer une présence qu’au moment opportun, et je ne comprenais pas encore aujourd’hui quand pour Dame Opal était le moment opportun.
Mais j’avais la conviction que je m’améliorais. En tout cas, en comparent ma maladresse des premiers temps et maintenant, je me rendais bien compte que ça se passait mieux. Mais je n’oubliais pas pour autant qu’au départ, elle ne voulait pas de moi, ou de mes services.
Il me faudrait réfléchir intensément à comment me montrer important dans mes services rendus, sans pour autant être envahissant au quotidien. A moins d’être invisible, je ne voyais pas comment faire ça. Ou alors aller dormir chez Madame Victoria, et ne venir que lorsque sa fille appellerait pour avoir de l’aide? Mais si ça avait été préférable, Mademoiselle Victoria m’aurait proposé cela d’emblée. Mh…

Mon humaine s’arrêta soudainement tandis que le feu piéton passait au rouge. Absorbé que je fus, je ne m’en rendis pas compte immédiatement et je constatais bien tard qu’il y allait avoir collision. Ça, jamais!
Je pivotais sur moi-même frôlant Dame Opal dans un Spin Move maladroit certes, mais efficace.

Ma nouvelle trajectoire me mena à la rencontre du poteau de feux de circulation. Sonné, par réflexe, je présentais mes excuses audit poteau. Il y eu quelques rires. Je me ratatinais sur place. Il ne fallait surtout pas que ma honte rebondisse sur mon humaine. Je regardais donc dans une autre direction pour ne pas qu’on comprenne à qui j’appartenais.
Je restais dans mon coin, et lorsque le feu piéton passa au vert, je partis en tête. Une fois les témoins semés, je pus retrouver Dame Opal après le passage piéton.

-« Vous n’avez rien? Personne n’a rit de vous? »

J’étais inquiet mais prêt à protéger l’honneur et l’intégrité de ma maitresse à tout prix.
De toutes les manières, le restaurant serait bientôt en vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Jeu 1 Déc 2016 - 16:24

    Opal attendit que le Neko acquiesce pour pouvoir se mettre en route, ce qu’il fit dans les secondes suivantes. Elle s’avança alors s’assurant de temps en temps que Koy suivait ses pas. Il maintenait toujours une certaine distance entre eux. Une question d’habitude sûrement, des mécanismes ancrés dans le passé. Elle ne connaissait pas le détail de ses anciennes relations, ni combien de maîtres il avait pu avoir mais il n’était pas difficile de constater que peu de personne (si ce n’est personne en réalité) n’avait prit soin de lui auparavant. Opal soulevait parfois intérieurement des questions qui restaient sans réponses, Koy partageait sa vie à présent… C’était logique qu’il suscite des interrogations, elle veillerait sur lui aussi longtemps qu’il faudrait. Mais cela restait une durée indéterminée. L’ostéopathe s’arrêta à une intersection le feu de signalisation et la circulation ne lui permettant pas de continuer son chemin. Elle resta songeuse, véritablement dans ses pensées elle ne remarqua même pas que Koy l’avait évité de justesse et avait fini sa course sur un poteau. Les rires ne parvenaient même pas à ses oreilles, coupée du monde jusqu’au moment où les voitures se stoppèrent. Laissant la priorité aux piétons, elle marcha, jetant un regard derrière son épaule pour y retrouver Koy. Il était prés du poteau, il attendit un instant avant de la rejoindre.

    Elle ne s’inquiéta pas plus que ça, il n’était vraiment pas loin. Elle ajusta le rythme de ses pas pour qu’il puisse la rattraper sans crainte.
    Et c’est assez rapidement qu’il revenait à elle, Koy lui adressa quelques mots qu’elle ne comprit pas :

    " Comment ça ? "

    Pourquoi aurait-on rit d’elle ? Elle s’arrêta à nouveau et regarda autours d’eux. Personne, du moins le peu de passant qui s’aventurait dans les rues ne semblaient pas du tout se préoccuper d’eux.

    " Que s’est-il passé ? "

    Elle se remit en marche mais Opal espérait bien une réponse de sa part…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 85
Hybride de : Opal Aston

MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   Sam 3 Déc 2016 - 20:24


Dame Opal sembla ne pas comprendre où je voulais en venir. Mon petit cerveau s'emballa. Fallait-il lui dire ce qu'il s'était passé? A priori, ce qu'elle ignorait ne pouvait qu'être mieux pour elle, celà dit, il s'agissait d'une question direct. Et un bon neko ne pouvait se dérober ou mentir à une question direct d'un humain.
Penaud, je m'absorbais dans la contemplation du bout de mes pieds tandis que je lui évoquais l'incident.

-"Et bien, voyez vous, le neko que je suis, a rencontré un poteau de feu de signalisation. (Mieux valait ne pas préciser pourquoi) De ce fait, des spectateurs ont ri de la scène. Alors j'ai décidé de m'éloigner quelque peu ... Pour ne pas que l'on se doute que vous êtes la "maitresse" d'un neko stupide."

J'avais fais le signe entre crochet en disant 'maitresse. Je savais qu'elle n'était pas à l'aise avec sa condition d'humaine à laquelle j'étais dévoué. Alors je tentais par ce stratagème de la ménager un peu.

Les oreilles en arrière, la queue basse, j'attendais le verdict, que je ne pensais pas méchant. En vérité, je n'avais vu Dame Opal en colère que lorsque j'avais tenté de m'autopunir à l'eau bouillante. Elle n'était vraiment pas contente du tout du tout. mais j'avais appris à la comprendre un peu, et je ne pensais pas que rien de tout ceci n'aurait une prise sur elle.
Je crois qu'il ne s'agissait juste pas de choses qui lui importaient. Par rapport aux autres humains que j'avais servi, j'aurais pu la qualifier de 'laxiste', par rapport à la façon qu'elle avait de me corriger. Et d'ailleurs, pour être exact, elle ne me corrigeait pas. Elle m'expliquait ce qu'elle attendait de moi, sur un ton autoritaire, mais jamais méchant, et ça s'arrêtait là.

J'étais prêt à parier ma truffe qu'il en irait de même à ce moment là. Ce qui n'empêchait pas que je n'en menais pas large. La peur de la décevoir ou de mal faire, était plus grand que la peur de ce qu'elle ferait si elle s'énervait. Comme un enfant face à sa mère. J'avais peur qu'elle n'ai honte de son petit. Je n'avais pas peur de la punition.

Mais ce n'était propre qu'à elle. Qu'à Opal Aston. Tous les humains que j'avais servi auparavant étaient terribles lorsqu'ils s'emportaient. Et je craignais leur colère, comme de les décevoir.
Aujourd'hui je n'avais plus peur de me faire battre. Je n'avais plus peur pour ma vie. En revanche, j'avais maintenant peur pour elle. Peur qu'on ne la rejette ou qu'on ri d'elle par ma faute. J'avais conscience d'avoir découvert une chose nouvelle.
Plus que la servitude servile, et obligatoire, je voulais la servir, parce que je voulais qu'elle vive mieux.
Fort de ce sentiment, je me sentais mieux (même si ce n'était pas encore la grande forme) et mon visage s'ouvrait à un exercice qu'il ne connaissait pas jusqu'alors. Sourire.

La loyauté d'un chaton traumatisé par l'orage, alors qu'on lui offre l'asile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Manipulations, surprises pour un chaton...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manipulations, surprises pour un chaton...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une poignée de Whiskas...
» Terre en vue pour un chaton perdu
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Cadeaux Surprises de Noël 2012 !
» Baptême de deux apprentis et d'un chaton ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
RP : Tokyo
 :: Shibuya :: Cabinet d'ostéopathie Aston
-