Partagez | 
 

  Ostéopathe VS 9mm [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Mer 15 Juin 2016 - 11:28

Je n'avais presque pas dormi la nuit dernière. Essaie de pioncer avec du 9 mm perforant dans ta dextre, tu vas comprendre pourquoi. Avec un simple bandage sur la blessure et un peu d'alcool, j'allais pas aller loin.
Dès 8 heures du mat', j'en pouvais plus. J'avais trop mal. La fièvre me faisais suer abondamment et la douleur me crispait l'estomac et me filait la gerbe.
Donc je me suis levé, et j'ai pris une douche, histoire de ne pas tuer net le toubib. Mais sans mouiller mon bras, pas fou nan?! Puis j'ai enfilé mon maillot débardeur de l'équipe des Cavaliers, le numéro 23 'Lebron James', la NBA, tu connais? Il déchire se type!
L'avantage d'un débardeur, c'est que c'est pas compliqué à mettre, et puis il est de couleur rouge. C'est pour le sang. J'sais pas si j'vais m'en foutre partout, alors autant que ça ne se voit pas trop...
Hop, maillot, hop déo! Hop, le bandeau rouge sur le front pour rejeter mes dreads en arrière. Et puis un short en toile aux motifs hawaiens jaunes, bleus et verts! Histoire que ça pète aux yeux! Ouaip, j'aime bien les couleurs.

Et puis je mis mes groles, des Doc Marteens un peu fatiguées. Mitaines, hop, je suis prêt! Ma fille avait du mal à se réveiller se matin. Mon poussin comatait devant la télé, la tête posée sur la table, sur sa tartine, remuant son bol de Nesquik avec la mollesse du paresseux flemmard. Je lui donnais un coup de brosse lui redressais la tête pour nettoyer sa joue et sa tempe pleines de confiture. Et puis un petit bisou. C'est important les bisous.
Aller! Une cuillère pour papa! Une cuillère pour.... papa encore.
Ma femme me manquait.

Une fois le petit monstre endormi nourrit, je lui mettais sa petite robe jaune et blanche d'été. Un pantalon, ses bottes, et nous voilà prêt à partir!
Plus qu'à mettre mon PX Storm dans le futal et prendre deux chargeurs. On ne sait jamais.Et un couteau. Et ma thune. Ah, il me faut aussi mes papelards de santé. Je prenais mon portefeuille avec mes fausses identités et je sélectionnait celle adapté.

Put*** de mer**!
Je ravalais mes jurons en grommelant. Pas de gros mots devant ma fille.
Dans la rue, j'essayais de marcher le plus normalement du monde. Ce qui revenait un peu à m'appuyer contre le mur et avancer en m'aidant de sa surface. J'avais mal. Très mal.
Hier, j'm'étais coltiner une otage chelou qui m'avait rendu furax. Hier je m'étais pris un pruneau dans l'épaule et je n'avais pas été traité. J'avais attendu toute la journée le toubib, qui ne s'était pas pointé. Il avait des gens à découper à la scie sauteuse. Et il aimait trop ça pour rappliquer presto. L'organisation à la place m'avait fourni des fonds. Je pourrais me faire traiter par un doc en ville.
Fait chi**!

J'avais chercher sur internet. Normalement, il y avait un doc pas loin, dans la rue. Il fallait juste que je l'atteigne. Mon poussin se réveillant tout doucement, son doudou sous le coude.

Je sonnais et au bout de quelques secondes, je pus ouvrir la porte. J'entrais dans le bâtiment. Ostéopathe. Encore un nom fumeux. Pourquoi tous les toubibs ne s'appellent pas 'Toubib'? Il y a vraiment besoin de vouloir se démarquer des autres en prenant un nom chelou?

Juste à droite il y avait la salle d'attente. Il y avait une personne âgée qui me regardait avec une tête de momie.

-"Dites, ça à l'air grave."
Qu'il me dit d'un ton condescendant.

Ce serait moins grave si tu fermais ta gue***...
Je soupirais. J'avais mal, ça me rendait exécrable.

-"...Ouaip."

Bon, c'est long là! Déjà trois minutes wesh que j'étais arrivé!
Pour m'occuper je caressais les cheveux de mon bébé qui décidément, n'arrivait pas aujourd'hui à émerger.


Ah! C'était enfin mon tour!


Dernière édition par Lawakua Aata le Jeu 10 Nov 2016 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Jeu 16 Juin 2016 - 17:25

" Bonjour..."

Opal resta sur le bas de la porte de la salle d’attente, une femme assez âgée patientait. Ah la sagesse des anciens…

" Monsieur Lawakua ? "

Ses grands yeux allaient se poser sur l’homme qui était assis non loin de cette dernière, c’était lui, aucun doute possible. Il avait une jeune et jolie petite fille sur les genoux. Surement la sienne au vu de la tendresse qu’il lui portait. Il caressait doucement ses cheveux. Malgré un père particulièrement inexistant dans sa vie dès son plus jeune âge. Opal ne gardait aucune rancœur envers la paternité et les hommes en général. Pas de grosses séquelles psychologies du à cette absence sur le long terme. Sa mère avait su lui créer un certain équilibre et lui expliquer avec délicatesse une situation qui en était dénuée bien que Victoria (sa gentille maman) en avait souffert. Peut-être encore aujourd’hui d’ailleurs. Il abordait un look singulier mais ça lui importait peu, seule la raison de sa visite pouvait donner des sueurs froides. Ce n’était pas le cas ici, Opal ne laisse pas la place à l’appréhension même ça sortait de sa zone de confort.

Pourquoi elle avait accepté ? Bonne question…
Ses motivations étaient encore floues même pour elle. Il les invita à se lever :

" Vous pouvez me suivre. "

La jeune femme marcha lentement pour s’assurer qu’il la suivait jusqu’à son bureau. Une fois arrivée, elle referma la porte d’ailleurs eux, les laissant découvrir la pièce alors qu’elle allait changer de blouse. Elle enfila une longue chemise blanche qu’elle boutonna. Le sang, c’est terriblement tachant...
Il n’avait peut être pas bien saisit la nuance de son métier, un ostéopathe ne s’amuse généralement pas à charcuter des plaies par balle… Sauf qu’on s’appelle Opal Aston. Du moment qu’il payait, ce n’était pas un souci. Et puis avec Koy elle avait pu se refaire la main sur la notion de désinfection et surtout sur celle des points de sutures.
Exceptionnellement ce jour-là elle avait donc ramené son matériel personnel qu’elle gardait précieusement dans son appartement pour dispenser les soins particuliers de Monsieur Lawakua…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Jeu 16 Juin 2016 - 19:10


" Monsieur Lawakua ? Vous pouvez me suivre. "


-"Ouaip, b'jour doc."

Je me levais et avançais lentement, mais avec assurance. Ne pas me tenir aux murs pour avancer. Plus que quelques mètres de souffrance et ça irait mieux.

-"Halikeolee, on va bien être sage. Papa doit se faire bien soigner donc on ne fait pas trop de bruit avec Doudounou, ok?"

Elle y consenti d'un sage hochement de tête. Sa phase de réveil était amorcé et énergique comme elle était, je préférais éviter qu'elle retourne toute la clinique.
Nous arrivâmes dans le cabinet du toubib et j'allais m'assoir par le plus court chemin sur la table d’ostéopathie. Au passage, j'asseyais mon poussin sur un siège.
Le bandage que m'avait fait Kimika 48 heures avant commençait à avoir une sale tête. Il avait bu trop de sang et menaçait de rompre à tout instant. Je commençais déjà à flipper du moment où il faudrait virer la croute cicatricielle.
Une fois posé, je sortais 120.000 yens (1031.4000 euros) de ma poche. Je posais la liasse à côté de moi.

-"Une p'tit bonus ça vous botte? Je n'vous d'mande qu'un truc. J'ne suis jamais passé par ici. C'est important pour moi. Deal?"

On n'a pas de faux papelard pour la santé, alors en général on est généreux avec les toubibs. Jusqu'à présent, il n'y avait jamais eu de problème.

-"J'vais perdre ma dextre doc? Ça à l'air d'être la merde nan?"

Ça me cramait le bras tout entier et j'avais d'j vu tout un tas de films où les gars s'font amputer. Et si j'avais qu'un flippe, c'était celui là!
Pendant ce temps, Shizuka babillait sagement avec Doudounou, lui tirant les oreilles et le faisant danser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Lun 20 Juin 2016 - 17:24

Opal passa une paire de gants, lui déposait sagement sa petite sur la chaise qui se trouvait non loin de la table d’ostéopathie. Elle semblait plus éveillée avec un brin de malice dans le regard, la jeune femme lui sourit tendrement avant de reporter son attention sur le père. Son sourire disparaissait peu à peu laissant place à la rigueur chirurgicale. Il allait lui en falloir, ses grands yeux se posaient à l’endroit de toute son inquiétude, elle prenait le temps de l’observer également dans son ensemble bien qu’elle n’était pas là pour lui faire un bilan complet. Déformation professionnelle…
Il déposa une liasse de billets près de lui, bon il avait de quoi payer c’était déjà ça. Maintenant, d’où l’argent venait et de quelles mains… C’était une autre histoire. Bien sûr elle ne déclarerait rien, évidemment ça l’arrangeait aussi. Monsieur Lawakua ne lui demandait qu’une chose, garder le silence sur sa visite. Chose qu’elle ferait bien entendu, de toute façon il ne rentrait pas vraiment dans la cible de sa clientèle. Et puis…

" Je suis sous secret professionnel. "

Lui lança t-elle, ça sonnait comme étant la meilleure réponse à lui fournir, c’était surtout la plus exacte.

" Bon, on y va, montrez moi ça. "

Il se tourna légèrement sur le coté, lui offrant un meilleur angle de vision. Ok, ce n’était pas joli joli tout ça mais rien ne paraissait sur son visage. Ce genre de choses ne l’avait jamais dégouté ou même dérangé, la vue du sang, des os brisé etc…

" Oui, on vous a pas loupé…. Tenez vous tranquille, je regarde de plus prés. "

Opal mit sa main autour de son bras et s’approcha. Difficile de voir quoi que ce soit avec toute cette hémoglobine. L’ostéopathe posa une serviette sur les genoux du jeune homme et rinça la plaie abondamment avec un sérum désinfectant. Non pas celui qui pique, mais ça viendrait…
On y voyait déjà plus clair, elle alla allumer la lumière. La balle était ressortie et par chance il n’y avait pas l’air d’avoir d’éclats. Ça lui faisait toujours ça en moins à faire, elle ne se voyait pas trop taper « tuto pour retirer une balle d’une épaule ». Bien que ça se trouverait…
Par chance toujours l’Acromion n’était pas touché et aucun os n’avait souffert de l’impact aussi surprenant que cela puisse l’être. La balle avait sectionné le Ligament Coraco-acromial de façon incroyablement impeccable. En revanche elle avait explosé la Bourse Séreuse et ne parlons même pas du Muscle Supra-épineux...

" Bonne nouvelle Monsieur Lawakua, vos os n’ont pas étés touchés. Je vais désinfecter votre plaie et recoudre, faire un beau bandage et immobiliser le tout. Cependant…"

Elle se releva, se dirigeant vers son matos qu’elle déplaçait avec elle. Tout en poursuivant :

" Vos muscles, les tissus musculaires, les ligaments eux par contre n’ont pas étés épargnés. Vous allez devoir voir un médecin même un chirurgien si possible. Car je ne suis pas sûre qu’un repos forcé et une immobilisation totale de votre bras suffisent à la régénération… Je vous laisserais une note indiquant les dégâts visibles que vous transmettrez à la personne que vous choisirez pour vous soigner… Plus en profondeur…  "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Lun 20 Juin 2016 - 20:24

Elle me fit un topo global de l'état de mon bras.
Cool! Mes os n'ont rien! Super!
Pas cool! Il faut voir un chirurgien! Super...

Et merde! J'aurais jamais la thune nécessaire pour ça! Même avec la partie que prenait l'état en charge. En même temps, on parlait de mon gagne pain. Tant pis, il faudrait que j'emprunte à des collègues. Ce qui voudrait aussi dire plus bosser pour les rembourser. J'étais pensif. Elle était toubib, nan? Elle ne pouvait pas s'en charger eux même?

-"Papa il soigné?"


Demanda en babillant ma fille qui regardait les moindres faits et geste de la doc avec des yeux rond. Sa petite voix avait un accent chantant. Le Créole a tellement peu en commun avec le japonais. Elle se leva et monta en escaladant avec difficulté la table, pour venir se cramponner à mon autre épaule.

La doc commença à farfouiller de plus près avec sa malle à scalpel. Alors autant, les piqures, tout ça, je m'en balance pas mal, autant je connais des tarés de médecins qui font des choses pas jolies jolies avec leurs couteaux. Je me balançais d'une fesse sur l'autre un peu mal à l'aise. Elle m'avait appliqué un truc pour nettoyer un peu la plaie. Ça ne faisait pas trop mal, mais ça m'étonnerait que ça continue dans ce sens.
Je la trouvait bien jeune pour une pro de la médecine. Ce genre de métier n'est-il pas dédié aux vieux croutons qui écrivent super mal? En tout cas, tous les pros que j'avais déjà vu avaient tous plus de quarante balais.
Tiens, d'ailleurs je tiltais avec dix heures de retard mais elle n'était pas japonaise celle-là, nan?Il avait un p'tit accent, et tout. Et à moins d'avoir des lentilles, les japonaises n'ont pas les yeux bleus. Et n'ont pas cette couleur de peau.

-"Vous avez quel âge m'dame? J'ai jamais vu de toubib aussi jeune. Vous êtes comme les génies du cerveau, là? Super intelligente, et tout?"

Moi j'avais jamais été un bon en cours. Alors au moins je respectais ceux qui avaient réussi à percer. Avant je leurs tapais dessus, alors...
Il faut bien se rattraper un jour.

Pendant ce temps, mon petit cœur tirait les traits du visage. Elle copiait chaque geste du docteur, sur mon autre épaule, avec une  très grande précision. Elle s'appliquait méticuleusement à reproduire chaque mouvement.

(En Créole)
-"Tu vois papa? Moi je peux soigner! Comme elle!"

Je partis d'un grand rire et je la serrais contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Mer 29 Juin 2016 - 17:30

La nouvelle de voir un chirurgien ne semblait pas ravir Monsieur Lawakua… Il resta pensif et silencieux un petit moment. Peut être chercher t-il une solution à son problème. Opal garda également les lèvres closes, jusqu’à ce qu’il lui pose une question. Un sourire se glissa sur sa bouche, elle hocha négativement la tête non elle n’avait rien de tout ça. Juste le travail, toujours le travail et l’ambition pour être arrivée où elle était. Elle se rapprocha de lui et répondit doucement :

" Non, de la détermination..."

La jeune femme se posa près de lui en tirant vers elle tous ses accessoires de médecin improvisé.

" J’ai 24 ans, et vous ? "

La petite se faufila prés de son père, à hauteur de son autre épaule et copiait l’ostéopathe par mimétisme, ils échangeaient quelques mots dans une langue qu’elle ne comprenait pas et qu’elle n’arrivait pas non plus à déterminer. Ça n’avait pas grande importance, il serra son enfant contre lui. Elle ajouta :

" Et votre petite ? "

Malheureusement, Opal allait devoir les séparer. Il n’allait pas devoir bouger pendant un instant. La scène la marqua lors d’une seconde, était-ce bien raisonnable de laisser une si jeune enfant voir son père se faire charcuter par une inconnue ? La violence et le sang, c’était un peu glauque comme situation. Pourtant ça ne semblait pas les déranger, ni l’un ni l’autre. Tout était prêt mais la jeune femme se redressa, contourna la table de manipulation et alla chercher l’attention de la petite fille. Elle se pencha légèrement pour être à sa hauteur. Opal lui souriait délicatement, sa voix se voulait tout aussi tendre, elle lui proposa de s’installer sur son bureau pour faire un beau dessin à son papa, le temps qu’elle le soigne. La petite acquiesça avec enthousiasme, Opal l’aida à descendre. Dans la minute qui suivait elle l’installait sur une chaise, l’ostéopathe sortit des feuilles et un bon nombre de crayon en tout genre, couleurs et feutres. Puis elle reprit son chemin vers Monsieur Lawakua.

" Restez dans cette position, vous pouvez garder un œil sur votre petite fille comme ça. "

Cela le rassurerait peut-être. Opal s’assit sur un tabouret de façon à être face à sa blessure.

" Je désinfecte puis je commence à suturer devant, ça marche ? On y va ? "

Elle saisissait alors ce dont elle avait besoin en attendant son approbation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Sam 2 Juil 2016 - 16:30


De la détermination, hein? Elle était devenue doc parce qu'elle le voulait très fort? Pourquoi pas. C'était une explication plausible. Après tout, dans les pubs de sport, on disait pareil. 'Si tu veux, tu peux'. Bon, après, ce n'était pas non plus toujours vrai, pas vrai?
Un paraplégique ne peut pas courir le quarante yards juste parce qu'il le veut.
Vingt-quatre ans quand même! Si jeune et déjà doc. Une bonne démonstration de vitesse! Peut-être qu'elle avait eu des parents pour aider dans l'orientation. Moi, du haut de mes vingt-trois balais, je ne savais même pas ce que je voulais faire, alors...
Surtout pas un boulot conventionnel, en tout cas!

J'étais bien là où j'étais. Des flingues, des copains soudés, une mafia puissante... que demander de plus? Tout ce que je voulais, c'était que Shizuka grandisse loin de tout ça.
Moi, maintenant que j'y avait goûté, j'étais accro! L'adrénaline des gunfights, les morts horribles des prisonniers. Non pas que je prenais plaisir à voir des types souffrir. Mais je me sentais bien vivant. Voir la route d'une personne s'arrêter, savoir que la sienne continue. J'ai réussi là où tu avais échoué. Il n'y a pas de meilleure compétition.

-" J'ai juste un balai de moins qu'vous m'dame, alors. Et Shizuka a 2 ans. Elle est pas trop mimi?"

-"Deux ans ET DEMI! (Qu'elle précisa avec une expression grave.) Oui, oui! Un dessin!"

Et elle fila au bureau où tout lui fut mit à disposition. Elle grimpa sur la chaise et elle se recoiffa les mèches derrière les oreilles pour se concentrer et bien voir sa zone de travail.
Pour ma part je compris que ça allait être pour ma pomme. Je respirais profondément, lentement, me concentrant sur le rythme de mon souffle.

-"Vous allez utiliser tout ce qu'il y a dans votre boite, m'dame? Ça craint nan? Cette espèce de pince là, on dirait un truc de torture. *Rire pas rassuré (je le savais, j'en avait déjà vu des utilisations cruelles) Ça va faire mal comment? Pour le désinfectant, je crois que je pourrais t'nir."

Je hochais la tête, signe que j'étais prêt. Je fixais mon poussin qui s'affairait à faire papa en vert. Allez, courage! J'étais tout crispé. Je serrais les dents fort, et mes doigts devenaient blanc à force de serrer les bords de la table.

-"Allez! J'suis un badass moi! Personne ne m'fait peur! Jd'éfonce tout! C'est pas une petite plaie par balle qui va m'faire du mal..."

Et c'était parti!

rgehtjryjsrtgerhetrhhdffsdfjdf!!!!! Je me ratatinais sur moi-même en maintenant ma machoire fermée. Tout crispé. Elle tapotait doucement et moi je retenais ma respiration. Après quelques instant, je me rendis compte que c'était pas douloureux en fait. Je me tournais vers elle, tel le bellâtre, avec un sourire Colgate.

-"Pfff, même pas mal doc! En fait, ça va, j'en ai vu d'autres!"

Ah non, ce n'était pas l'alcool qu'elle avait mit! C'était l'espèce de liquide rouge bizarre là. Le truc nettoyant. Elle finit de tamponner et prit la bouteille d'alcool cette fois.

Et là pour le coup, ça a vraiment fait mal! Depuis le temps que j'avais ma plaie ouverte, elle avait pas mal eu le temps de nourrir tout un écosystème! L'alcool dessus, c'était comme du napalm qui me me crame l'épaule! Je devint tout rouge. Ne pas passer pour une tafiole, ne pas laisser échapper un son. A la vache, ça arrachait sa mère!! A force de me crisper j'eu un pet surprise peu discret.
Comment désamorcer la situation gênante? Je me regardais sous toutes les coutures.

-"Ce bruit là? On m'a encore tiré d'sus?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Mer 5 Oct 2016 - 17:00

Opal acquiesça d’un signe de la tête, son regard glissa sur les traits du visage de monsieur Lawakua. Il semblait jeune mais marqué, néanmoins impossible de dire par quoi et pourquoi. Dans la minute suivante la jeune femme saisissait son matériel en faisant abstraction de tout ce qui l’entourait. C’est une situation difficile à laquelle l’ostéopathe tentait de faire face, elle savait déjà qu’il aurait mal, à voir quel degré de douleur il serait encore capable d’encaisser. Surtout sans rien d’anesthésiant, elle n’allait même pas d’alcool à lui proposer si ce n’est celui avec lequel elle finissait de désinfecter sa plaie. L’ensemble de son corps se crispa, elle resta impassible devant sa souffrance, il fallait s’y attendre. Opal se tourna d’un quart, remarquant à peine le bruit qui émanait de monsieur Lawakua. Elle le regarda par dessus son épaule en souriant, elle ajouta en toute décontraction :

" Non, ne vous inquiétez pas monsieur Lawakua, vous êtes en sécurité ici. Mais il va falloir vous détendre, tout votre corps est crispé…"

La lecture du corps, elle s’y connaissait, elle en avait fait son métier. L’ostéopathie avait bien des facettes, celle de comprendre les maux qui animaient un être humain était de plus passionnante. Opal était quelqu’un de tactile par nature, un feeling incorrigible et privilégié pour le sens du toucher.
La jeune femme prit ensuite de quoi suturer l’épaule de son interlocuteur, il faudrait bien y aller, la plaie était déjà plus visible, plus facilement identifiable pour le recoudre soigneusement. Elle se replaça face à lui, cherchant ses yeux et toute son attention :

" Si vous voulez on peut discuter, le temps que je vous suture, ça passa surement plus rapidement pour vous comme ça. "

Amorcer une discussion pour l’éloigner de l’envie de se concentrer sur l’aiguille qui transpercerait bientôt sa peau, dont la même chair était déjà bien ravagée par balle. C’était une bonne initiative, ça aidait souvent les gens de parler.
Il ne restait plus qu’à trouver de quoi animer la conversation.

" Respirez bien surtout, longuement, faites une grande inspiration et vous me dites quand vous êtes prêt. Ok ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Ven 7 Oct 2016 - 20:31


La doc chercha à choper mon regard des ses yeux bleus et elle l'obtint. C'est vrai aussi, c'est pas banal des yeux comme ça, nan?! Et puis bon, dommage que sa blouse soit aussi... professionnelle. C'est vrai qu'elle était 'bonne' et sa proximité me faisait imaginer des choses. Le délire de la nurse un peu. Sauf qu'elle s'en était une vrai et qu'en plus elle était jolie.

Mh, et moi comment je pourrais direct lui plaire? Genre foudroyée de désir. Je pensais y arrive 'easy', c'était ce genre de défi qui me plaisait. Il était temps de sortir le charmeur qui était en moi, en plus elle me proposait de discuter.
Alors j'allais lui raconter tout ce qui fait craquer toutes les 'moeufs' dans les films!

-"Allez-y, je suis près, doc. Toutes façons vous pouvez y aller, moi j'ai pas l'temps d'avoir mal, vous voyez? J'suis trop intense. Genre à fond dans tout ce que je fais."

Comme un bouffon je bandais les muscles de mon bras pour faire le mec carré... mais bon, j'avais un tunnel dans l'épaule. J'eus un frémissement de douleur mais je restais poker facemask.

Comment me mette v'la en valeur? C'était tendu! Moi j'm'étais attendu à voir un toubib vieux crouton, ou ménopausée. Et non, que voici une bombe aux yeux bleus avec un accent pas du tout nippon.

En fait, je ne savais pas si la présence de ma fille jouerait en ma faveur ou non. C'est vrai, quand je veux 'serrer' une nana, si je débarque et qu'elle a des lardons chez elle, moi je décampe! Parce que j'ai peur qu'elle parte sur un contrat de sexage de type 'sérieux'. Et moi pour savoir si c'est sérieux, je veux au moins savoir si elle se lâche au pieu!

Mais en même temps, ma petite Shizuka était le bébé le pls mignon de la terre entière et dans mon coeur, elle avait défoncée tous les Guiness books de la mignonité! Et on sait tous que les femmes aiment la mignonité! Sinon aujourd'hui on en serait pas à la 500ème saison de My Little Lasagne Poney!
Il faudrait donc que je trouve une stratégie pour la sonder sur ce terrain.

Mais voilà! C'était une femme d'éducation et de thune! Une nana qui signait des ordonnances! En bas de nylons! Une femme au top, quoi!

Et moi, j'suis quoi, hein? Un petit truand qui bute des gens? Pas sûr que ce soit méga vendeur. Tant pis, si la fibre de l'aventure n'avait pas d'intérêt pour elle, et bah, je laisserais tomber.

Je n'suis pas un boeauf moi!
Tu parles.
Je ne lui forcerait pas la main. Cela dit, elle ne semblait même pas avoir bronché face à ma liasse de billets, un peu plus tôt. Peut-être que son mec était plein aux as? Si c'était le cas, j'avais vraiment aucune chance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Mer 12 Oct 2016 - 15:40

Opal opta pour un simple signe de la tête pour toute approbation, se concentrant à nouveau sur la blessure du jeune homme, elle s’approcha davantage pour commencer par le premier point. Elle prit une grande inspiration et se lança. D’un coté heureusement qu’elle avait pu se refaire la main sur Koy, elle avait ainsi le geste sur et déterminé. Elle essayait d’aller au plus vite sans pour autant le charcuter brusquement. L’ostéopathe jeta un bref regard à son patient pour s’assurer qu’il gérait. Puis ses yeux glissaient brièvement vers son bureau où la petite fille s’appliquait sagement et silencieusement. Elle perdit légèrement la notion du temps, marquant une pause entre deux sutures. La jeune femme tenait l’aiguille d’une main et alla saisir de l’autre une compresse pour enlever le sang qui pourrait la gêner dans sa tache. Elle jonglait alors entre le recoudre, éponger la plaie et ainsi de suite. Se replaçant de temps en temps sur sa chaise au fur et à mesure qu’elle le soignait. Il semblait tenir le coup pour le moment…

Elle se releva doucement, étant désormais plus à l’aise debout, elle se rapprocha et se pencha vers lui. La jeune femme ignorait le seuil de douleur acceptable de son interlocuteur, si lui faire mal était inévitable... Elle voulait éviter qu’il lui claque un malaise entre les bras. Elle s’assura de son état en lui demandant simplement :

" Ça va ? Vous pensez tenir encore un peu ou j’arrête ? "

Faire une pause n’était pas une mauvaise idée, et ça n’enlèverait rien à sa virilité non plus. Elle se stoppa progressivement, ralentissant son rythme bien qu’elle avait bientôt terminé ce coté de l'épaule. Opal se rappela aussi qu’elle lui avait proposé de discuter, il fallait donc bien lancer la conversation, chose qu’elle choisissait de faire immédiatement :

" Alors dîtes-moi monsieur Lawakua, d’où venez-vous ? "

Pour sûr, il n’était pas Japonais. Enfin, pas totalement, elle le voyait bien venir d’une île paradisiaque. Mais peut être qu’il n’en avait que les origines, on pouvait tout aussi bien supposé qu’il soit né ici et qu’il n’ait jamais quitté le Japon…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Jeu 13 Oct 2016 - 0:36


Et elle commença l'opération, proprement dite. C'était pas la première fois que je me faisais larder au couteau ou frapper par des tirs de 9mm. Je connaissais donc plutôt bien ce qui suivit. Il fallait respirer à fond, se concentrer sur sa respiration, ne surtout regarder ma blessure, et me concentrer sur mon arc-en-ciel qui dessinait tranquillement sur son bureau.
Parfois des grognements s'échappaient de ma gorge mais guère plus. Ma main serrait très fort la table d'opération a en devenir blanche. Je commençais à y avoir des crampes.
Tout mon bras me brûlait atrocement et parfois j'avais des papillons de lumières qui dançaient devant mes yeux, signe d'une perte de conscience prochaine.

Mais bon, pas question de partir dans les vappes avec mon fantasme sur talon si proche de moi.
Ce que les femmes ne font pas faire aux hommes...

D'ailleurs toute ma concentration fut bientôt récompensée.

-" Ça va ? Vous pensez tenir encore un peu ou j’arrête ? "
Demanda-t-elle en se penchant pour mieux apprécier mon état.

Ce qui me permit de mieux apprécier son chemisier aux deux boutons du haut déboutonnés.

Malheuresement le professionnalisme de la jeune femme ne permettait pas de pousser plus avant les investigations. Le chemisier et la blouse ne permettaient rien d'autre que de faire jouer son imagination, pas de représentation ostentatoire.

-" Alors dîtes-moi monsieur Lawakua, d’où venez-vous ? "

Je me passais ma main endolorie de crampe dans les cheveux. Mon front était un peu luisant de sueur et il faudrait bien que je m'éponge ça, pour paraitre sous mon meilleur jour.

-" En fait je viens de Nouvelle-Guinée. Le soleil, les plages de sable blanc, les jolies femmes... Vous auriez eu votre place là-bas. Mais bon, c'était il y a une paye! Un jour avec tout l'argent que je mets de côté, j'y retournerais. Me dorer la pilule sur les plages de Kuwanak! Tout en mangeant du mahi-mahi! C'est le meilleur poisson du monde en grillade, je te jure."

Ma petite Shizuka à qui j'en avait déjà préparé le va le pouce de son petit poing comme pour donner plus de poids à mes dires.

-"C'est une spé - Cia - Li - Té de chez nous. Je pourrais vous en faire pour tout le mal que vous vous donnez!"

J'avais la sensation d'attaquer un peu trop de front, mais ce qui était dit... était dit.
Au moins, j'envoyais du rêve en parlant de lagoons et de bronzette au soleil. Toute femme normalement constituée ne résistait jamais à l'appel du bikini sur des plages paradisiaques! Le piège parfait, surtout que je connaissais bien le coin.

Gné hé hé! Je suis fourbe!

Quand à son japonais... Il était tinté de cet accent... Je l'avais déjà entendu. Il faut dire que dans mon métier je travaille avec toutes les cultures, et toutes les origines. Des anglais, j'en avais déjà croisés.

-"Quand à vous, vous avez une façon très spécial de parler. Vous n'êtes pas américaine, ni irlandaise, je pense... australienne, anglaise, ou Nouvelle Zélandaise?"

J'étais à peu près sûr de taper bon. Il faudrait par la suite que je pousse mon avantage avec ma culture, puis que j'aborde la question de son petit copain. A partir de là, j'aviserais.

Pendant ce temps, Shizuka avait fini son premier dessin et s'escrimait à descendre de sa chaise pour venir le présenter. Doudounou serré sous le coude, elle avait dans ses mains un bonhomme bleu dessiné grossièrement avec des tiges rouges qui lui partaient de la tête, et il y avait une espèce de tête à côté avec un triangle pour toute jupe. Tous les deux souriaient, de face, et il y avait un soleil qui souriait aussi. Mais il n'y avait ni maison ni maman.

Je la complimentais pour son oeuvre d'art en Créole, mais cette simplicité enfantine me rappelait bien qu'il lui manquait une mère à cette petite.
Désarmant. Je tournais la tête pur maquiller les yeux embués. J'étais touché là! Mais je ravallais tout ça et reprenais tout sourire.

-'Je crois que ce sera une grande artiste! Est-ce que tu peux dessiner la gentille docteur maintenant mon coeur?"

Elle acquieça et soutint le nez en l'air pour bien imprimer sa rétine de chaque détail du visage d'Opal Aston.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Ven 14 Oct 2016 - 16:23

Opal avait vu juste, Monsieur Lawakua venait de Nouvelle-Guinée et effectivement ça envoyait du rêve. La jeune femme l’écoutait attentivement, ses mots guidaient son imagination. Soleil, plage et mer à perdre l’horizon, il lui parla également d’un plat typique de son île natale. Malgré sa description elle ne voyait pas du tout à quoi cela pouvait ressembler. L’ostéopathe marqua une nouvelle pause dans ses sutures, relevant doucement la tête après avoir entendu sa proposition. Elle lui lança un sourire tout en ajoutant :

" Pourquoi pas. "

Elle reposa ensuite sa concentration sur son épaule, reprenant sa tache initiale. Elle lui jeta quelques regards pendant qu’il lui faisait la conversation. Conversation qui revenait à sa personne, il lui retourna sa question en quelques sortes. Il tapait juste aussi, son accent l’avait rassemblement trahi. Elle en était presque étonnée mais n’en montra rien. Elle hocha légèrement la tête positivement puis poursuivit :

" Bonne déduction, j’ai grandi en Angleterre. "

Opal remarqua la nuance de sa réponse, elle aurait simplement pu lui dire qu’elle était anglaise mais c’était un peu plus complexe… La jeune femme était quand même née ici au Japon, d’un père supposément japonais et d’une mère anglaise. Elle était restée au Japon durant une petite partie de son enfance avant de s’expatrier sur ses terres d’origine. Et puis finalement elle était revenue. L’arrivée de la petite fille la tira de ses pensées, elle présenta son dessin à son père. L’ostéopathe laissa glisser ses grands yeux bleus sur le papier. Elle y remarqua les deux personnages, correspondant sûrement à ses deux protagonistes qui s’animaient dans la salle de manipulation. Il y avait aussi un beau soleil, radieux. Mais rien d’autre. Difficile de dire si la petite avait voulu transcrire le moment présent ou s’il s’agissait d’un dessin représentant la famille Lawakua. Si c’était le dernier cas, alors il n’était que tous les deux, ce qui signifiait qu’elle n’avait plus sa mère… Situation délicate, Opal se laissa porter par ses suppositions avant d’être ramené sur terre par la voix de Monsieur Lawakua.

Il s’adressa à son enfant en créole, avant de lui formuler une requête en japonais cette fois ci. Quasiment instantanément la petite brune releva la tête pour chercher ses traits. Opal l’observa et fut frappé par la puissance et l’intensité de ses prunelles qui étaient d’une candeur extrême. Une innocence pure qui mémorisait les lignes de son être. Elle repartit ensuite en direction de son bureau pour se mettre à l’œuvre. Opal finissait les derniers points. Elle s’arrêta, déposant l’aiguille à côté, nettoyant ensuite soigneusement la première suture avec une compresse.

" Vous avez une petite fille vraiment adorable. "

C’était sincère, Opal se redressa, finissant même par se lever de sa chaise.

" Voilà pour le premier côté, pour l’autre je vais vous demander de vous redresser et soit de vous tourner pour faire face au mur... Soit de venir plus au milieu de la table pour que je puisse me glisser derrière vous. A voir comment vous êtes le plus à l’aise ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Lun 17 Oct 2016 - 22:53

Elle trouvait ma fille adorable, et ça, c'était plutôt bon pour moi. Mais la friendzone n'était jamais vraiment loin dans ce genre de situation. Pour la suite, j'allais devoir me mettre un peu plus au milieu de la table. Avec mon bras valide et en remuant du fessier, je glissais jusqu'à l'endroit voulu en grognant.

-"Et vous doc, des projets familiaux? Cela dit, vous êtes encore jeune, vous avez le temps d'encore profiter de la vie! Ah ah!!"

C'était une bonne question pour savoir :
1. Si elle avait une copain
2. Si Shizuka ne la dérangerait pas.

Pendant ce temps, mon bébé était retourné très sérieusement à son bureau et avait assit Doudounou devant elle pour le faire regarder son dessin. Elle avait bataillé pour le faire tenir sur son séant et maintenant, elle dessinait avec conviction, usant de vert, de bleu, et de noir.
Je pense qu'elle s'y mettait avec autant de sérieux pour remercier la toubib de s'occuper de son père. Il faut dire que j'allais très mal jusqu'à là et malgré tous mes efforts, elle s'était beaucoup inquiétée. Il faudrait que je lui donne moins de raisons de s'en faire. L'enfance n'est pas une étape de la vie où l'on devrait avoir à se soucier de quoi que ce soit. L'âge adulte est déjà bien assez oppressant comme ça.

-"Vous avez grandit en Angleterre, vous avez dit? Est'ce que vous êtes déjà monté sur le Millennium Wheel? Il parait que c'est vraiment un truc à faire dans sa vie! Et le Shakespeare Public House! Voilà un pub qui mérite ma curiosité!"

Si j'avais bien suivis, là, elle allait s'occuper de l'arrière de l'épaule. Là où l'épaule était sorti. Je respirais profondément profitant que l'aiguille ne mordait pas encore ma peau. Je ne savais pas trop si j'étais prêt à reprendre la séance, donc je demandais un verre d'eau pour gagner du temps.

-"Mais alors si vous avez grandi en Angleterre qu'est-ce que vous êtes venu faire ici? Vous avez laissé tombé la livre sterling pour le manga? Ah ah ah!"

J'étais vraiment le roi des jeux de mots dis donc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Lun 24 Oct 2016 - 16:06

Projets familiaux ?
Drôle de question pour le coup et pour tout dire elle n’y avait pas vraiment pensé jusqu’à maintenant. Tout simplement parce qu’elle privilégiait sa situation professionnelle et aussi détail non négligeable parce qu’elle n’avait personne dans sa vie avec qui se projeter. Elle prépara à nouveau l’aiguille et du fil pour suturer la deuxième partie de son épaule. Le jeune homme poursuivit dans le dialogue, revenant sur le pays qui l’avait vu grandir. Puis il lui demanda un verre d’eau. Elle se stoppa dans ses préparatifs et alla chercher ce qu’il lui demandait. Elle disparut un court instant de son champs de vision, elle entendit cependant la question qu’il lui posait… La raison de son retour au Japon. Elle ne lui répondit pas de suite, préférant honorer sa première requête. Quelques secondes après elle se plaça devant lui en lui tendant le verre d’eau fraiche. Observant davantage sa posture et le positionnement qu’il avait choisit pour la suite de l’opération. Opal était partit pour attendre qu’il commence et finisse son verre pour pouvoir le reposer et ne pas être gêner par celui ci pendant ses manipulations. L’ostéopathe allait également lever le voile sur ses interrogations précédentes :

" Alors pour répondre à votre première question. Je n’ai pas encore ce genre de projet. Effectivement j’ai un peu de temps pour ça et accessoirement trouvé quelqu’un pour y réfléchir."

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres, marquant une petite pause dans ses mots, elle reprit ensuite :

" Je suis revenue pour ma mère. "

Et oui c’était la seule et l’unique raison, l’amour d’un enfant pour sa mère. Le manque alimenté par les années passées loin d’elle. La frustration du temps perdu et qu’elle ne pourrait jamais rattraper, ses souvenirs d’enfance dont on avait exclut sa présence maternelle. Elle chassa ses pensées, Opal devait se concentrer sur le problème qu’était la blessure de son patient. Elle allait devoir le manipuler pour replacer l’épaule correctement puis faire les points. La jeune femme alla devoir faire attention pour ne pas péter ses premières sutures. Elle lui détailla le programme à venir :

" Je vais devoir remettre une partie de l’épaule en place, dès que vous êtes prêt… "

Pour le moment il n’avait pas encore fini son verre d’eau. Elle patienta, après tout elle comprenait qu’il veuille repousser un peu son échéance.

" On va y aller tranquillement ne vous en faites pas. C’est vraiment une petite partie à replacer la douleur viendra plus de la plaie que des os. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Lun 31 Oct 2016 - 23:11

Bon, l'avantage, c'est qu'il y avait un truc cool.
Au moins, elle n'avait pas de 'keum', ça c'était mon point GG de la journée. Je pouvais déjà rêver à des baisers langoureux et des trucs cochons! Le pied!

Mais bon, sinon, il y avait le reste. Pourquoi se tirer du pays des gentlemen pour sa maman?? Peut-être que le style poli ça ne lui convenait pas? Peut-être fallait-il lui le montrer c'est qui le patron pour être attirée? Moi perso, je ne comprenais pas du tout ce délire. Mais bon, les nanas, s'il fallait vraiment décrypter tout ce qu'il y a dans leur tête... On trouverait des trucs 'chelous'!

Bref, revenir pour sa 'daronne', ça craint, nan? C'est quoi, une fi-fille à sa maman? Moi je ne connaissais pas la mienne, alors, bon, des parents, pour ce que je peux en foutre...
Mais attends, si c'est c'est bien ce genre de fille... Est-ce que ça veut dire : diner le week-end chez sa mère? Raconter sa semaine, en mangeant des trucs barbants, genre des choux et une tourte aux poireau?! Oh l'horreur...
Damned! Mais en fait il faut pas lui plaire du tout! Bon, en résumant bien, elle avait quitté l'Angleterre pour ses chiffes molles de gentlemen, il fallait donc se la jouer pareil pour qu'elle soit dégoûtée.

(Voix feinteuse aiguë de puceau des quartiers riches) -"Houla là! Mal à la plaie? Ohw my gad! Comment vais-je supporter cette affront?"
Oui, parce que les gentlemen sont aussi des 'Jean-Babtou' fragiles. Des faiblards, mais attention! Avec des manières!

Ma fille se retourna interloquée. Elle avait de grands yeux comme des balles de ping pong. Jamais elle ne m'avait entendu parler comme ça. Elle s'inquiéta. Elle crut à cette maladie des hôpitaux. En même temps, je lui en avait déjà parlé, pendant des visites à des collègues blessés.

-"Malade du stylo doré?"

J'éclatais de rire.
-"Mais non ma chérie! Ce n'est pas un staphylocoque doré. Je change juste de façon de parler. Doc, auriez vous l'obligeance de me finir cet intervention fissa! J'ai à mater un hentai tantôt!"
Gentlemen:
 

Avec ça, si ça ne la faisait pas fuir... C'est dommage, j'aimais bien sa 'bouille'. Mais bon, le week-end en pull en laine chez maman, moi je dis

"NON!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Nombre de messages : 76
Maitre de : Painson Koy

MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   Mer 9 Nov 2016 - 16:51

L’attitude de Monsieur Lawakua changea. Elle n’en chercha pas l’origine, ses raisons lui importaient peu et s’il voulait se la jouer comme ça c’était son droit. Il lui demanda de finir rapidement, un sourire discret se dessina sur les lèvres de l’ostéopathe. Paradoxe, lui qui cherchait à gagner du temps il y a à peine deux minutes auparavant en lui demandant un verre d’eau. Verre d’eau plus plein que vide, tous ses muscles étaient en tension, bondés, le corps ne ment pas.

" Aucun souci, Monsieur Lawakua. "

Elle le débarrassa rapidement de son verre, puis alla s’asseoir en face de lui. Ses yeux se posèrent un court instant sur sa plaie, ils glissèrent sur toute la zone de l’épaule avant d’aller retrouver le regard de son patient. La jeune femme passa sa main droite dans sa nuque. Assez fermement, c’est qu’il fallait le maintenir, de son autre main libre, elle pressa légèrement son épaule entre ses doigts, deux à trois le même mouvement. Créant une proximité particulière, elle n'était pas sûre à 100% que ce genre de distance proche ne dérange monsieur Lawakua mais il devrait faire avec...
Elle repéra exactement ce qu’il fallait replacer, son diagnostic fut bon au premier coup d’œil mais elle s’assurait toujours d’avoir vu juste pour limiter les manipulations.
Opal se redressa et alla de l’autre coté de la table. En silence toujours, elle replaça monsieur Lawakua contre le dossier. A nouveau sa main gauche revenait à niveau de son cou, toujours pour créer un certain maintient. Saisissant doucement son bras, qu’elle guidait vers l’extérieur avant de remonter dans un geste précis. Un léger bruit se fit entendre, signe que tout était remis. Il ne lui restait plus qu’à recoudre l’autre coté. La jeune femme alla rechercher son matériel, aiguille et fil en main. La deuxième suture fut assez vite fait. Elle désinfecta bien le tout. Elle banda ses plaies puis enleva ses gants.

" Voilà, vous pouvez vous rhabiller. "

Elle se dirigea vers son bureau, en enlevant sa blouse médicale. Contournant la petite fille, Opal se plaça de l’autre coté de son bureau toujours debout. La jeune femme ouvrit un des tiroirs pour y prendre une petite boite, de laquelle elle sortit une sucette qu’elle tendit délicatement à la petite fille en souriant :

" Tiens, Hony, tu es vraiment mignonne. "

La petite redressa la tête pour croiser son regard, elle saisissait alors le bonbon l’air candide. Fin de consultation… ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ostéopathe VS 9mm [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ostéopathe VS 9mm [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen pratique diplôme d'ostéopathe
» Snoopy et les Peanuts
» Cabinet de Mike Blake || Ostéopathe Équin
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
RP : Tokyo
 :: Shibuya :: Cabinet d'ostéopathie Aston
-