Partagez | 
 

 Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Dim 21 Aoû 2016 - 14:04

Le frisson qui me parcourut le long du corps me fit me réveiller. Relevant machinalement les couvertures sur moi, je me mis à penser qu'il ferait chaud, mais ce n'était pas le cas. Mon regard encore endormi vrilla sur la fenêtre brisée, pas encore réparée et du vent glacial de cette nuit qui entra dans la chambre au point où, dans d'autres circonstances, je me serais amusée à faire de la buée avec ma bouche. Mais en pleine nuit, alors que cela faisait plusieurs jours que je dormais mal. Ça non! Il n'en était pas question!

Ni tenant plus, je me relevai et prenant sur moi les couvertures de mon lit, sortie de ma chambre à pas de chaton pour ne réveiller personne et parcouru les corridors du manoir jusqu'au grand salon, vérifiant entre temps que tout le monde était bien coucher et ne manquait de rien. Cette pièce commune maintenant réparée, ne laissait plus entrer de courant d'air, et sur le mur du fond, toujours entretenu, se tenait un foyer, brillant la pièce d'une lueur orangée, mais aussi baignant le tout d'une chaleur réconfortante. De jour, cette place grouillait de neko de tout âge, des deux sexes et de toutes couleurs, bavardant et se détendant lors des jours pluvieux, tout comme ceux ensoleillés. C'était une place où il faisait bon se réunir, discuter, se détendre. Mais de nuit, la place était grande et vide, silencieuse. Tellement qu'il était facile d'entendre le doux son du crépitement du feu dans le foyer. Sans attendre, je fondis sur cette source bienfaitrice de chaleur, m'assoyant sur l'un des vieux divans que nous avions trouvés pour aménager l'espace. Les couvertures m'enveloppant de la tête au pied, je me laissai gagner par la chaleur, cette dernière prenant la place des frissons qui me parcourait.

Par moment, je me demandai presque pourquoi je ne dormais pas littéralement ici, le temps de réparer ma vitre. Mais le manque flagrant d'intimité n'était pas en la faveur, ni même les chatons criant dans le salon à des heures impossibles du matin. Non, il faudrait que je trouve quelqu'un – et le temps – de rapidement réparer ma fenêtre. Après quoi, plus de problèmes. Un bruit lointain de pas se fit entendre, mais ne m'y préoccupa pas, car je savais que depuis l'attaque de la ville souterraine, il y avait des sentinelles de nuit pour assurer que tout était en ordre. Cela devait être l'un d'entre eux faisant sa ronde aux alentours. Mes doigts pianotant sur ma joue, maintenant que mon sommeil avait de nouveau totalement disparu, je me mis à réfléchir des différentes tâches et préparations qui leur restaient à faire lorsque je sentis une vague présence derrière moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Préparateur de gâteaux aux cailloux


avatar


Masculin

Nombre de messages : 5144

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Dim 21 Aoû 2016 - 18:17

L'année 2056 s'ouvrait d'une manière bien étrange pour le groupe des nekos rebelles, et ce n'était pas forcément rassurant. Les points positifs : le groupe demeurait soudé telle une famille et parvenait à survivre, si non confortablement, au moins à peu près correctement, dans le manoir perdu au coeur de l'épaisse forêt. Lorsque Madoka passait, Lessien prenait bien soin de ne pas se montrer. Il en profitait pour passer rendre visite à son ami humain, Alexander, et repartait souvent de chez lui les bras chargé de nourriture ou d'objets utiles, bien qu'il n'aimait pas dépendre d'un humain. La situation des rebelles étaient trop critique pour faire la fine bouche, la vie des enfants était en jeu. Il l'ignorait sans doute, mais le biologiste contribuait énormément à améliorer le quotidien des félins. Il existait un espoir de retrouver Ryoko, l'apparent chef. Ce scientifique arrogant aux actions incompréhensibles leur avait donné ses coordonnées, et une rumeur courait selon laquelle on aurait aperçu le neko aux cheveux violets dans les rues de la capitale... Par contre, toujours aucune nouvelle de "Tak", l'ami du du duo. Mais tout n'était pas rose. Les nekos souffraient du froid et de la faim malgré tout, et une poignée d'entre eux n'étaient pas dans une très grande forme. Suzue se rongeait les sangs à propos de son frère et de son ami. La situation des rebelles n'avançait pas, la lutte stagnait au point mort. Depuis la prise de l'imprimerie, les hybrides n'avaient rien réussi à accomplir, trop pris par leur propre survie. L'hiver dans les forêts nippone est rude...

Lessien réfléchissait à tout cela, fidèle à son habitude, toujours plongé dans ses pensées et cogitations. Son tour de garde du jour venait de s'achever. En sa qualité de second, c'était lui qui se chargeait de délimiter un périmètre de surveillance et d'attribuer à tour de rôle les rondes aux nekos les plus forts et les plus agiles d'esprit. Bien entendu il s'incluait dedans et faisait même le double. Aujourd'hui, il s'était chargé de la soirée et de la première partie de la nuit, permettant ainsi aux autres de prendre leur repas ensemble dans les cuisines, puis d'aller se coucher et commencer à dormir chacun dans leur chambre. Lessien n'avait pas forcément besoin de beaucoup de sommeil (même s'il aimait dormir pour le plaisir, l'heure était trop grave pour le confort) et pouvait se reposer à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Par contre, il n'avait jamais aimé le froid. Malgré sa triple épaisseur de pull, la basse température de la nuit l'avait frigorifié. C'est ainsi qu'il se dirigea logiquement vers la salle commune dans laquelle crépitait un attirant feu de cheminée, se réjouissant à l'avance de réchauffer ses muscles endoloris grâce aux flammes. Son odorat lui signala immédiatement une présence en pénétrant dans la pièce. Su-chan ! Un large sourire étira ses lèvres. Quoi de mieux qu'une charmante discussion avec sa meilleure amie pour clôturer en beauté cette harassante journée de labeur suivie d'une interminable ronde dans le froid et l'obscurité ?

Lessien s'approcha à pas de loup derrière le canapé où se dessinait la silhouette familière drapée dans une couverture, laissa un instant de suspend, se demandant si Suzue l'avait repéré, puis se pencha doucement... il posa ses mains sur les yeux de son ami en émettant un doux grondement amical. Le jeu du "devine qui c'est" pouvait peut être mettre en échec ces aveugles et sourds d'humains, mais le seul attrait pour un demi-chat était de prouver une certaine complicité et d'éventuellement surprendre l'autre. Mais il n'était jamais chose aisée de surprendre un félin, et Less se doutait fortement d'avoir été repéré et identifié.

Ensuite, le jeu passé, il fit le tour du canapé pour faire face à son amie et la questionner.

" Bonsoir Su-chan ! Je ne pensais pas trouver quelqu'un ici à cette heure-ci. Que fais tu là ? "


_________________
RP en cours:
 

Chibi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Dim 18 Sep 2016 - 15:03

Les oreilles à l’affut, j’attendis impatiemment de savoir qui était le compagnon nocturne qui s’approchait derrière moi, semblant approcher d’un pas très silencieux. Si je n’avais pas senti sa présence dès le début, je n’aurais jamais su qu’il y aurait eu quelqu’un tellement ses mouvements semblaient sans bruit. Alors, devoir deviner qui arrivait par-derrière représentait un défi assez amusant pour ma part, bien que je doute de pouvoir réussir.

Un rire sortit de ma gorge lorsque je sentis les mains de Less – sa voix ne me détrompa pas un instant avant qu’il ne fasse le tour du divan pour arriver en face de moi. Je pris un long moment pour l’observer, voyant dans ses yeux le reflet moqueur, la lueur du feu dansant dans ses cheveux, mais surtout, le rouge de ses joues. Il provenant vraisemblablement de dehors. Un sourire malicieux s’afficha en même temps que je retins des frissons, resserrant plus étroitement ma couverture.


- Tiens, je me trompe ou tu as été de garde cette nuit? Et si tu venais t’assoir, un peu de compagnies ne me ferait pas de tort!

Malgré que j’aie encore froid, je desserrai un pan de ma grande couverture pour qu’il en profite un peu. C’était un bon hasard qu’il soit là, cela me donnerait l’occasion de parler avec mon ami, mais aussi mon second, et donc, parler en toute liberté sans que je doive surveiller mes paroles. Je retins un bâillement avant d’enfin répondre à ses questions;

- Non en effet, mais premièrement, j’avais besoin de réfléchir, et puis j’avais trop froid dans ma chambre et je n’arrivais pas à me rendormir. Je suis venue me réchauffer. Dois-je te rappeler que j’ai toujours un trou dans ma fenêtre?

Je lui lançai un grand sourire, nullement contrarié. Disons que j’étais plus moqueuse qu’en colère puisque je me souvenais bien de la conversation du passé à propos de ma chambre. Je me doutais bien qu’il était difficile d’avoir du temps à nous, priorisant tous nos efforts pour le bien commun des autres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Préparateur de gâteaux aux cailloux


avatar


Masculin

Nombre de messages : 5144

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Ven 14 Oct 2016 - 16:39

Lessien s'engoufra avec plaisir sous la couverture, près du corps chaud de son amie. Sa peau à lui ainsi que ses vêtements devaient sans doute être très froids, ce qui gênerait probablement Su pendant quelques minutes, mais, un peu égoïstement, il tenait vraiment à se réchauffer et profiter de la présence de celle qu'il chérissait plus que tout. Après tout, il s'habituait - et prenait même goût - aux contacts physiques et songeait à la plus grande chaleur que provoqueraient leurs deux corps collés l'un à l'autre, dans quelques instants.

" À quoi réfl... Oh !! "

Le second fut soudain envahit d'une intense culpabilité. Il avait totalement oublié sa promesse ! Il n'avait toujours pas réparé la fenêtre de la chambre de Suzue ! Confus, il prit un air contrit en baissant les oreilles. Le groupe rebelle était sa nouvelle famille, mais il faisait tout cela avant tout pour la belle féline rose. Elle était sa priorité absolue. Pourquoi donc avait il fait passer pleins de choses avant le sommeil et la santé de celle qu'il suivait ?

" Pardon ! J'ai... je... je réparerai ta fenêtre demain ! "


Le grand chat accompagna ces paroles d'un geste typiquement félin : il frotta sa joue contre celle de son amie en émettant un ronronnement, puis se pressa davantage contre elle. Sa chaleur le réchauffait, lui faisait battre le coeur, le réjouissait sans qu'il se l'explique. Il aimait également son odeur, le son de sa voix. Et maintenant qu'il commençait à ne plus s'effrayer quand elle le touchait, il lui arrivait parfois - encore rarement mais de moins en moins - de provoquer ces contacts, comme à ce moment précis, en l'occurence. La toute première fois qu'elle avait du le toucher avec affection, il avait eu envie de prendre des jambes à son cou. À présent, cela lui provoquait une sensation si étrange... à la fois plaisante et douloureuse. Son ventre se tordait, et il se sentait atteint en même temps d'une grande sérénité. Et il se rendait compte que cela lui plaisait. Et il y avait aussi autre chose. Plus leurs peaux rentraient en contact, et plus il se sentait proche d'elle, plus lié à elle, comme si le contact physique révélait ou exacerbait les sentiments.

_________________
RP en cours:
 

Chibi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Dim 23 Oct 2016 - 13:05

Le contact de mon compagnon félin – provenant plus que visiblement de l’extérieur – me fit frissonner quelques instants, le temps que la chaleur gagne le corps de Lessien. Néanmoins, malgré mes frissons, je ressentis le plaisir de le savoir près de moi, profitant d’un maximum de son contact. Et bien quoi? Je savais qu’il avait encore des problèmes vis-à-vis les contacts entre personne, mais il semblait qu’il se frottait de plus en plus à moi. Rien de moins pour me rendre très fière de ses améliorations.

Soudain, je sentis les remords, autant que je les entendis, de mon compagnon. Pourtant, n’avais-je pas ponctué ma phrase d’un sourire? Je compris alors qu’il avait pris au sérieux ma demande que je lui avais lancée, il y a quelque temps de ça, et que son oubli semblait représenter beaucoup pour lui. Pourtant, j’étais si contente qu’il ait pris l’initiative d’aider les autres à longueur de journée plutôt que d’agir plus égoïstement en restant cloîtré.


- Hey! Ne t’en fais pas, je ne suis pas mécontente du tout! Si j’ai froid, je viens ici, et c’est tout!

Je rigolai longuement en le sentant se coller sur ma joue, ronronnant en même temps que lui de plaisir. J’adorais les contacts qu’il me procurait. Plus encore, je ressentais dans mon bas ventre une petite sensation de chaleur et de picotement, sans compter que je ressentais les picotements sur ma joue, là où le contact avait eu lieu. Après avoir gratté les oreilles de mon compagnon félin, je lui donnai un petit bisou sur la joue.

- Tu sais bien que je ne t’en veux pas. Je suis même plutôt contente que tu te sois dévoué corps et âme auprès de nos autres compagnons!

Soudain, je décidai de pousser un peu plus loin notre relation. Aussi, avec un petit sourire, je décidai de me coucher sur le divan, appuyant ma tête sur les genoux de mon compagnon. J’étouffai un nouveau bâillement tout en poursuivant la conversation avec un brin de sourire sur les lèvres;

-Alors, mon second préféré, ta ronde s’est bien passée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Préparateur de gâteaux aux cailloux


avatar


Masculin

Nombre de messages : 5144

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Jeu 9 Fév 2017 - 23:26

Un bisou sur la joue ! Lessien en resta saisit. Éberlué. Craintif. Perturbé. Ravi. Il aurait été incapable de répéter ce que la féline venait de lui dire. Ce contact nouveau, ou bien depuis si longtemps oublié l'enveloppa dans une bulle pendant un cours instant. Lorsqu'il s'éveilla de sa torpeur, il se rendit compte que ce contact avait été bien trop bref.

Il tourna son regard bleu infini vers sa protégée, si fier de son dévouement envers le groupe... sans savoir qu'ils étaient pareils tous les deux sur ce point ! Et comme si son inconscient avait tout de même enregistré les paroles de Suzue, il lui répondit sans être trop à côté.

" Je suis si reconnaissant envers ce groupe de m'accepter... en plus... finalement... je les trouve tous plutôt sympathiques. "

Exceptée Madoka. Mais bon.

Lorsque la jolie tête rose de son amie vint se poser sur ses genoux, il eut évidement un moment d'hésitation, avant de lui sourire, l'oeil pétillant bien que timide, et de poser une main à plat sur son ventre, l'autre lui écartant une mèche de cheveux du visage.

Un cap venait de se franchir. Lessien n'eut bientôt plus peur de ce nouveau rapprochement physique. Sa confiance et son affection envers la rebelle dépassaient toutes ses appréhensions et apprivoisaient peu à peu son côté sauvage.

Il prit un ton faussement solennel, sans cesser de sourire.

" RAS Chef ! Vous êtes aussi mon chef préféré, chef ! "

_________________
RP en cours:
 

Chibi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Dim 12 Fév 2017 - 19:49

- Je suis bien ravie que tu t’es finalement adapté ici, et je savais bien que tu trouverais notre groupe gentil! Nous avons, après tout, un objectif commun, et la plupart d’entre eux ne sont que des civils abandonnés, des familles séparés, des vagabonds divers… Nous avons tous intérêt à collaborer ensemble, tels les membres d’une grande famille!

Je souris largement, sachant que mon geste osé n’avait pas créé de commotion vis-à-vis de mon compagnon. Bien au contraire, il semblait même en prendre goût malgré ses quelques secondes d’hésitation. Je le regardai avec malice, le sourire en coin;

- Même Mado? Nannn n’est-ce pas? Ce n’est pas grave, je finirai bien par vous recoller vous deux!

Ha! Recoller! Non peut-être pas. La petite voix qui criait de plus en plus au fond de ma tête me disait que ces deux là ne pourraient jamais aussi bien s’accorder l’un et l’autre, ce qui était, à ma grande honte, presque un soulagement, puisque cette même petite voix me criait que je me rapprochais toujours plus vers Less. Dans un sens où ni l’un, ni l’autre, n’avions surement envisagé...

J’eus un rire fugace à cette dernière pensée, qui put passer aussi pour une réaction vis-à-vis de Less qui venait de lui faire une blague. Comment dire non à toute cette gamme d’émotion que je ressentais pour lui? Je sentais encore le picotement de ses doigts m’ayant frôlé lorsqu’il avait tassé une mèche de mes cheveux. Sans compter la chaleur qui se répandait dans tout mon ventre par le contact de sa main, ou est-ce mon bas ventre qui réagit à son contact?

J’eus la fugace idée – et je m’y collai à le faire – de dessiner des arabesques imaginaires sur sa main, accentuant ainsi le contact avec mon compagnon. Le silence seulement ponctué par le doux crépitement du feu aidait énormément à la proximité de notre relation, je n’en doutais point, même si, à cet instant précis, j’essayais tant bien que mal à rester concentrer. Il y avait un pas où j’étais certaine que Less ne franchirais pas, malgré que j’en ais l’envie. Pourtant, tout arrêter maintenant ne m’étais pas envisageable. J’aimais trop son contact pour qu’il se rompe, j’aimais trop ce moment pour qu’il ne s’arrête…


- Raconte-moi une histoire de ton passé, une histoire comme je les aime s’il te plait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Préparateur de gâteaux aux cailloux


avatar


Masculin

Nombre de messages : 5144

MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   Jeu 18 Mai 2017 - 13:54

" Une histoire... "

Lessien se fit pensif tandis que s'activaient les rouages de sa mémoire. Que pouvait-il lui conter de captivant ? Ses années d'errance sauvage ou bien sa jeunesse terrible dans la ville ? Le second choix s'imposa à lui comme une évidence. Renouer avec la vie en communauté - nouer tout court serait plus juste - lui donnait l'envie de se souvenir de tout ces pans de son passé oubliés. Ainsi, il y  trouverait peut être des pistes pour apprendre de ses anciennes erreurs.

" Je crois...  je crois me souvenir que lorsque j'incarnais le neko de soleil, j'agissais le plus souvent seul. Ma méthode se basait sur deux préceptes : discrétion et rapidité. Je prenais beaucoup de risques et j'ignore si je n'ai échappé aux blessures que par la chance ou mon agilité. J'étais très effronté vis à vis des humains et je n'hésitais pas à les provoquer une fois que j'étais repéré. Encore une fois il s'agissait d'un masque. Me faire passer pour une sale bête insolente focalisait la colère des chasseurs sur moi uniquement, et les autres réussissaient à fuir librement. "

Les yeux dans le vague, le rebelle se perdait dans ses souvenirs, ignorant la migraine qui commençait à battre dans son crâne. Son amie appréciait ces histoires, alors il lui en donnerait. Comme si un petit maux de tête allait le stopper ! Ravir Su-chan était sa mission première. En outre, les caresses sur sa main le distrayaient suffisamment et l'aidaient à se concentrer.

" Mais il y a eu certaines fois où j'ai travaillé en groupe. Je n'avais pas un groupe attitré, tu t'en doutes bien. Je prenais les volontaires parmi les plus talentueux lorsque l'opération était trop grosse pour la mener à bien seul. Malheureusement, parfois cela tournait mal... Pour nous ou pour les humains. Je n'ai jamais aimé m'en prendre à eux... Je n'aime pas la guerre. "


Une réminiscence d'une certaine mission affleurait aux limites de son esprit, sans qu'il parvienne à la saisir. Il lui semblait rater un élément essentiel. Un jour, quelque chose s'était produit. Impossible de se rappeler quoi, pourtant il avait l'intuition qu'il le fallait.

" Seul, je n'ai eu que des succès. En groupe, parfois des échecs, ou des demi victoires... Mais tu sais quoi ? Dorénavant j'ai compris que ce n'était pas le fait d'être à plusieurs qui pose problème. C'est la coordination et tout simplement les probabilités. C'est logique : plus nous exposons un grand nombre de nekos au grand jour, plus le risque est grand pour eux ou qu'il se produise un évènement facheux. "

_________________
RP en cours:
 

Chibi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit glaciale à chaude... (pourquoi j'y lis un double sens moi... oO) [Less]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit glaciale, les ombres se croisent et décroisent
» Double face /PV\
» Pourquoi les nuages vont dans un sens et nous dans l'autre ?
» Débat : Un personnage original en rp, c'est quoi?
» la nuit est chaude, elle est sauvage ? 31.03.11 à 01h42

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
RP : Tokyo
 :: Aux alentours de la ville :: Appartements et maisons :: Vieux manoir abandonné
-