Partagez | 
 

 Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


avatar


Féminin

Nombre de messages : 613

MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   Ven 1 Avr 2016 - 0:04
















Un remue-ménage physique comme psychologique




Elle n'avait pas remarqué que le travail était passé si rapidement. La pile de linges avait eu l'air grosse avant, mais en voyant ainsi le linge passer si vite à l'état d'étendu, juste dehors, cela n'avait finalement pas été aussi éprouvant que ça. Madoka écouta silencieusement son amie lui répondre, lui dire que chacun d'entre eux avait du faire des sacrifices pour survivre, survivre en subissant ce que la vie leur avait donné, chacun de son côté. Elle lui sourit tristement, ne sachant si elle devait prendre ça comme des paroles rassurantes ou comme des paroles sur lesquelles il fallait s'inquiéter. Cette situation n'était pas normale. Mais de toute façon, rien n'était normal dans la vie des nékos rebelles.

Suzue plaisanta alors face à ses explications. Il était vrai qu'on avait parfois la vague impression que quelques personnes ne se donnaient pas à fond dans la réparation du manoir et la reconstitution de la communauté, mais ce devait sûrement être parce qu'il y avait beaucoup à faire et que ces derniers temps les efforts ne paraissaient pas être visible. Cependant cela allait certainement se remarquer d'ici peu, du moins elle l'espérait, car aucun effort n'était vain. Mais les paroles de Suzue la fit sourire.

-Si tu y tiens, je m'en charge si j'en croise sur mon chemin !

Madoka s'attendait à ce que son amie relance une autre réplique humoristique, que l'atmosphère continue de se détendre pour passer du bon temps. Mais un silence gêné s'installa doucement, et bientôt la néko vit le visage de Suzue changer. Elle avait repris son sérieux, ce fut du moins ce qu'elle vit dans ses yeux quand elle croisa son regard. Elle hésita un court instant, puis lui posa une question assez inattendue. Ses oreilles se dressèrent en entendant ces paroles. Alors comme ça elle pensait que son amitié avec Lessien pourrait déteindre sur la leur. Il était vrai que cet élément pourrait compliquer les choses, et pour preuve cela les avait déjà dérangé pour aujourd'hui. Mais elle tenait à son amitié avec la néko aux cheveux roses, assez pour mettre de côté ce facteur, du moins pour le moment.

-Allons, pourquoi je t'en voudrais ?! Tu l'as dit, tu es mon amie, et ce n'est pas avec toi que j'ai un problème.

Mais elle avait une impression de déjà vu, comme s'il y avait quelque chose qui se répétait, une boucle dans l'espace temps. Oui, elle avait déjà entendu ces paroles, une autre amitié comme ça. Elle avait l'impression que ça remontait à une autre vie alors que cela remontait à dix ans, quand cette humaine avait fait preuve de cette même naïveté à l'égard du même néko. Etait-ce un signe, une sonnette d'alarme ? Jamais elle ne laisserait cela se reproduire. Mais que devait-elle dire à Suzue ? Cela sonnait comme des pensées irrationnelles, du moins ça en donnerait l'impression si jamais elle disait cela à une personne supposée être censée. Suzue l'était, en plus d'être trop gentille et de porter trop de confiance envers ses congénères, en faisant fi du fait qu'ils pouvaient être parfois aussi cruels que les humains envers les leurs. Elle hésita un instant de plus, puis décida de le lui dire :

-Mais, Su... S'il te plaît, j'aimerais que tu fasses attention à toi, et aussi pour le reste de la communauté. Je ne crois pas qu'il soit une personne de confiance, et je pense que tu ferais même mieux de douter de ses intentions. Tu sais que je l'ai connu par le passé, et je sais qu'il n'est pas digne de confiance... Même si je sais que ce que je te dis ne suffira pas à te faire changer d'avis.

Mais qui était à blâmer dans tout ça ? Il n'y avait qu'un nom dans la tête de la néko. Cela ne suffira sûrement pas à changer les pensées de Suzue. Alors, que fera-t-elle si les choses empiraient ? Et si jamais ses doutes se confirmaient, et si cette impression de déjà vu se réalisait-elle ? Pourra-t-elle agir sans déteindre sur l'amitié qu'il y avait entre elle et Suzue ? Elle connaissait déjà la réponse, elle avait déjà fait une démonstration juste un peu plus tôt dans la journée. Pourrait-elle arriver jusqu'à des extrémités ? Quitte à risquer de perdre son amitié ? Elle regardait toujours son amie, une expression lourde de sérieux dans le regard.

-S'il te plait, au moins, tu y repenseras... A ce que je te dis ?

Oui, elle en serait capable. Et elle en assumerait les risques, si cela pourrait protéger son amie et le reste des nékos rebelles. Elle se débarrasserait de Lessien les choses tournaient mal.






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   Mar 5 Avr 2016 - 1:52

Je me mordis légèrement la lèvre en entendant ses paroles. Bien sûr, à la base elle était soulagée intérieurement de savoir que quoi qu'il arrive, Mado serait là pour moi. Elle était mon amie, et moi la sienne, et rien ne pourrait interdire cela. Il restait bien sûr le problème qui se posait entre les deux, tel un fantôme rôdant immanquablement autour dans l'espoir de causer moult problèmes. Bon d'accord, ledit fantôme était plutôt tangible et plus que vivant, mais c'était le fantôme passé, celui qui avait créé la tension entre ses deux là, qui restait présent.

Malgré tout, je ne put m’empêchai de hausser les épaules. Bien évidemment que je prenais soin de moi, et de la communauté. Mais je ne pouvais me résoudre à lui donner raison. Je ris intérieurement de l'ironie de la situation, car elle ferait le saut si elle savait que Less, probablement la seule personne au monde qu'elle détestait et avait une confiance nulle, était le second du chef, c'est à dire moi, et bien sûr, en apparence, celui de mon frère. Heureusement d'ailleurs, tant qu'on ne le retrouvera pas, Less ne pourra pas être affiché comme second de façon ouvert ce qui me laisse une chance de la convaincre. Je m'approchai pour lui prendre les mains, sentant dans le contact les rides dues à l'eau, mais aussi sa chaleur corporelle. Je fixai alors ses yeux avec un regard que j'espérai confiant.


- Merci Mado pour ton amitié. Je ne te lâcherai pas, promit. Mais tu l'as dit toi-même. Tu ne crois pas qu'il soit… alors, c'est que tu n'en es pas certaine. Ce qu'il a fait dans le passé, c'est le passé. Il était jeune, toi aussi, et nous aussi on a tous connu une jeunesse, parfois plus délinquante que d'autre! Tu ne peux en vouloir indéfiniment à quelqu'un qui pensait que ses valeurs étaient justes à l'époque. Aujourd'hui, comme bien d'autre, comme il le faudrait en réalité, il s'est assagi. Il a des remords et essaie de réparer ses fautes. Aurais-tu envie de te faire étiqueté toute ta vie pour quelque chose que tu as fait dans ta jeunesse, sans possibilité de seconde chance? N'est-ce pas ce que tu as voulu me dire tantôt en donnant une seconde chance aux nekos domestiques en les libérant du joug des humains, même ceux qui se complaisent dans leur bonheur de soumission?

J'enlaçai soudain mon amie, la serrant fort, puis, sans la lâcher, je lui murmurai;

- Certes, tu ne pourras pas me faire changer d'avis. Mais si cela peut te faire plaisir, je peux toujours garder en tête ce que tu m'as dit. Mais dans tous les cas, j'espère que j'aurai raison et j'espère qu'un jour ta colère disparaîtra…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Féminin

Nombre de messages : 613

MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   Ven 15 Avr 2016 - 1:59
















Un remue-ménage physique comme psychologique




Elle attendit la réponse de Suzue, qu'elle espérait aller dans sa direction, même si elle savait que cela n'allait pas être le cas. Elle avait l'impression que les choses se répétaient, encore, cette impression de déjà vu qui ne lui inspirait rien de bon. Son amie s'approcha d'elle et lui prit les mains, puis lui répondit enfin, la regardant dans les yeux. Comme elle l'avait pensé, elle était toujours campée dans ses idées, dans cet idéal dans lequel tout le monde avait droit à une seconde chance, même quelqu'un d'aussi traître que Lessien. Mais elle ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire, elle ne comprenait pas le danger auquel elle était en train de s'approcher. Et elle reprit ses arguments, mélangeant ses dires pour défendre des propos. Elle se devait de lui donner une explication plus claire.

Madoka ouvrit la bouche pour répondre, mais Suzue la surprit en la serrant dans ses bras. Puis, sans la lâcher, elle continua, lui murmurant qu'elle espérait que sa colère disparaîtra un jour... Elle ne disparaîtra que lorsque justice sera faite. Pourquoi son amie était-elle aussi naïve ? Pourquoi s'accrochait-elle tant à ce genre de chimères, ce genre de rêves qui ne se réaliseront jamais ? Elle eut du mal à lui répondre, hésitant légèrement, ne voulant pas la blesser avec la dure réalité. Mais elle se devait de le faire.

-Ce n'est pas exactement ce que je voulais dire. Il y a des erreurs qui sont pardonnables, quand elles sont moindres. On peut offrir une autre chance aux nékos domestiques, ou à n'importe quel autre néko, s'ils n'ont rien fait de grave, s'ils n'ont pas fait de mal à autrui. Mais une personne impliquée dans une mort, peut-on la pardonner ? Peut-on donner une autre chance à une personne qui a entraîner la mort de son semblable ? Non. Personne ne peut pas faire ça. Ce serait rendre légitime le crime.

Elle ne pouvait pas faire plus clair que ça, il n'y avait rien à dire de plus. Certaines personnes étaient irrécupérables, car on ne pouvait jamais revenir en arrière. Parce qu'il n'y avait plus rien à faire quand une action était irréparable. Peut-être Suzue ne comprenait pas encore combien l'ampleur d'une action pouvait être fatale. N'avait-elle pas vue ça au travers de la destruction de la ville souterraine ? Ou même à la fourrière ? Ne devrait-elle pas maintenant faire attention à ce qu'elle était en train de faire ?





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joueuse la plus rapide de l'ouest ! ☆


avatar


Nombre de messages : 855
Maitre de : Nous même!
Hybride de : La liberté!

MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   Dim 12 Juin 2016 - 17:32

Deux poids deux mesure. C'est ce que j'eus le sentiment de comprendre lorsque je parlais avec Mado, et vice-versa. Pourtant, que pouvais-je dire pour la convaincre de mon point de vue? À mes yeux, et je le répète, tout est pardonnable tant que c'est pas soi-même qui avait tenu l'arme, et qui avait volontairement tuée la personne. La guerre faisait rage depuis la création du premier neko, et ne se terminera pas de sitôt, malgré tout les espoirs inimaginables. Il y aura donc toujours des morts, des assassinats, des complots.

Ceux que mes comparses appelaient les défenseurs, ceux qui nous aidaient, avec eux-mêmes mit un pied dans une tombe et ils risquaient déjà gros pour nous aider. Mais ce sont leur choix, et non le nôtre. La guerre qui oppose les anti-nekos et les défenseurs ne nous concernait à peine, seulement qu'il y avait des pertes qu'une fois encore, ils mettaient sur notre do. Mais comment expliquer tout cela à cette neko qui avait vécu l'enfer, qui restait coincé dans le passé et dans les sombres pensées que tout est mal, qu'exprimé ses propres pensées et être indépendant est mal, que cette guerre, tout le monde y perd, humain comme neko, que cela à commencé avant elle, et que ça se poursuivra, avec ou sans sa haine, avec ou sans elle? Combien ais-je perdu de mes semblables, de mes comparses, amis et famille dans cette guerre? Combien ais-je vu d'humain tombé sous le joug de leur comparse ou des nekos? Comment lui expliquer cela clairement, comment lui faire comprendre? Cela semblait impossible, pas aujourd'hui.

Pourtant, un sourire fugace, mais imprégné de tristesse me traversa le visage. Chacun de nos gestes, de nos actions, avait des conséquences pour l'entourage, en tant que rebelle et errant. Un jour ou l'autre, nos gestes ont un impact sur la vie ou la mort de nos semblables. Même sans y penser, il est impossible qu'il n'y ait pas de sang sur nos mains déjà…


- Tu sais, le neko qui a mis la bombe sur l'immense édifice, le Tsubasa Palace, qui a causé de nombreux morts pour la gloire des nekos, ne croit-tu pas qu'il est vierge de tout sang neko? Il y avait sûrement des nekos là, innocent, et maintenant mort. Ceux qui pourchassent les humains, ceux qui essaient de trouver de la nourriture, mais que par leur imprudence, ont donné leur chemin à notre ville souterraine, sont-ils impardonnables? Pourtant, ils n'ont fait que se nourrir. Si tu dis que Less est impardonnable, alors je le suis, car indirectement j'ai aussi amené avec moi un lot de mort de nos semblables. Tous ici ou presque ont du sang de leur compagnon dans les mains, car nous sommes rebelles, proactif,s et que nos gestes et conséquences ont un impact… Sommes-nous donc impardonnables, et incorrigibles?

Je secouai la tête en me dégageant de l'étreinte que je lui faisais toujours, trouvant que la conversation était plutôt lourde. Sans lui donner le temps de me répondre, je me tournai vers la porte, en lui lançant cette dernière phrase;

- Réfléchis à ça. Si tu ne veux pas avoir la mort des nekos sur les mains, quitte la vie de rebelle. Sinon, accepte que nous soyons dans une guerre, et qu'il y ait des morts partout, des deux côtés, avec ou sans notre faute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Féminin

Nombre de messages : 613

MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   Jeu 21 Juil 2016 - 16:59

[code]















Un remue-ménage physique come psychologique





Il était clair que son amie et elle n'avaient pas le même avis sur la question. Si Suzue était plus encline à pardonner son prochain et à donner une autre chance aux nékos, Madoka préférait ne laisser que peu de chance de rédemption, et aucune d'elle ne semblait prête à donner raison à l'autre. L'hybride aux cheveux roses évoqua quelques cas de figure, dont celui du Tsubasa Palace. À ces mots, elle songea à ce qu'elle avait fait, à ce que cela avait causé. Cette nuit là, elle n'avait pas pensé à ce que tout cela allait donner. Bien qu'elle avait pu ouvrir les cages qui enfermaient un grand nombre de nékos qui étaient présents, ils n'y avaient pas tous échappés. Tout comme pour les conséquences de cet assaut à long terme. De nombreuses fois elle y avait songé, tout comme de nombreuses fois elle avait éprouvé du remord pour cette action.

Tout comme Suzue le disait, il y avait certains actes dont les conséquences étaient inévitables, qui impliquaient des dommages collatéraux, du sang et des morts. Mais pourquoi tentait-elle vainement de défendre un néko dont les actes, et par la même les conséquences, auraient pu être évitées ? Pourquoi voulait-elle à tout prix donner à Lessien une innocence qu'il n'avait pas ? Avait-elle donc trop de bonté pour accorder aussi facilement d'autres chances à ceux qui ne le méritaient pas ? Suzue ne lui laissa pas le temps de répondre, se tournant vers la porte en lui disant d'accepter cette fatalité ou de ne plus être rebelle. 

Elle la laissa partir sans ajouter une parole, estimant que cette discussion ne trouvera sûrement pas une issue pour aujourd'hui. Madoka jeta une dernière fois un regard vers la pièce, avant d'à son tour se diriger vers la porte pour s'en aller. 


[HRP : Désolée pour le gros retard et la mauvaise qualité de la réponse ! x)
On termine là dessus ? ]





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un remue-ménage physique comme psychologique [Less&Mado] FINI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Espace personnage
» Remue ménage dans la prison [pv: Anaëlle]
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty Neko :: 
RP : Tokyo
 :: Aux alentours de la ville :: Appartements et maisons :: Vieux manoir abandonné
-